Wizards

Preview des Washington Wizards – saison NBA 2022-23 : les Sorciers peuvent-ils viser les Playoffs sans un coup de main d’Harry Potter ? 

Bradley Beal 8 novembre 2021 Wizards

Bradley Beal prêt à emmener les Wizards en Playoffs ?

Source image : NBA League Pass

Classique parmi les classiques, la preview globale de franchise est prête pour le client du jour. Direction Washington pour se pencher sur les Wizards, et avoir une vision globale de ce qui s’est passé, ce qui se passe et ce qui pourrait se passer dans l’équipe de Wes Unseld Jr. sur la saison NBA 2022-23. Les Sorciers peuvent-ils viser les Playoffs sans un coup de main d’Harry Potter ? 

Ce qu’il s’est passé la saison dernière

L’histoire débute comme un conte de fées, avec une équipe de D.C. qui impressionne tous les observateurs en début de saison par son collectif, sa puissance de frappe en attaque, sa solidité défensive. La franchise squatte le haut du classement à l’Est, les nouveaux arrivants (Kuzma, Harrell, Caldwell-Pope) sont vite au diapason. Le plus beau dans tout ça ? Bradley Beal n’est même pas impressionnant. De quoi rêver d’une année XXL au Capitole. Malheureusement toutes les belles histoires n’ont pas droit au happy end et la franchise de D.C. va se prendre un certain bus dans la tronche. C’est notre Simon national qui l’avait annoncé en direct. Les résultats partent alors en cacahuètes et Washington revient alors à une place plus en adéquation avec qu’on prévoyait : dans le ventre mou. Bradley Beal free agent à l’intersaison, la direction veut envoyer un message fort à la trade deadline : Montrezl Harrell est bazardé à Charlotte pour désembouteiller le poste 5, le plus si sniper que ça Davis Bertans et les restes de Spencer Dinwiddie sont envoyés à Dallas pour récupérer Kristaps Porzingis. Un duo Beal-Porzingis pour accrocher les Playoffs voire à minima le Play-in ? Pourquoi pas on aurait envie de dire mais encore faut-il mettre les deux sur le terrain. Beal se fait le poignet fin janvier et met fin à sa saison, Porzingis ne revient de blessure que début mars, difficile dans ces conditions d’espérer grand chose. La franchise finit à la douzième place, avec une intersaison “capitale” à devoir gérer.

Le marché de l’été

  • Ils partent : Kentavious Caldwell-Pope, Ish Smith, Raul Neto, Thomas Bryant, Tomas Satoransky
  • Ils prolongent : Bradley Beal, Anthony Gill
  • Ils arrivent : Monte Morris, Will Barton, Delon Wright, Taj Gibson, Johnny Davis (Draft)

C’était LE gros dossier de l’été et les Wizards ont décidé de mettre le paquet pour verrouiller Bradley Beal du côté de la capitale américaine. 251 millions sur 5 ans, voilà ce qu’il a fallu mettre sur la table pour s’assurer les services de Bilou sur le long terme. Un montant qui ne manquera pas de faire parler, surtout vu le dernier exercice du garçon. Il a même pu obtenir une no trade clause, bon courage pour le faire sortir de Washington désormais. À côté de ça, D.C. a plutôt bien ciblé ses besoins. En quête d’un meneur digne de ce nom depuis le départ de John Wall, Washington a choisi d’aller chercher Monte Morris du côté de Denver, en pleine progression et qui a parfaitement assuré l’intérim en l’absence de Jamal Murray. Will Barton l’accompagne et il devrait (en partie) combler le départ de KCP au poste 3. Pour ajouter encore un peu plus d’expérience et de vécu, les vétérans Delon Wright et Taj Gibson arrivent pour jouer les backups. Un recrutement très cohérent sur le papier.

Le roster 2022-23 des Wizards

  • Meneurs : Monte Morris, Delon Wright, Cassius Winston
  • Arrières : Bradley Beal, Johnny Davis
  • Ailiers : Deni Avdija, Will Barton, Corey Kispert, Anthony Gill
  • Ailiers-forts : Kyle Kuzma, Rui Hachimura, Taj Gibson, Isaiah Todd
  • Pivots : Kristaps Porzingis, Daniel Gafford, Vernon Carey Jr.

En orange les starters pressentis, selon les fameuses sources proches du dossier

Il est pas si mal cet effectif des Wiz non ? Enfin un peu de cam’ à la mène, Bradley Beal qui va devoir justifier son immense salaire à coup de dingueries, une doublette K-K dans la raquette qui a tout pour faire du gros boulot et un Deni Avdija qui pourrait bien exploser sur l’aile cette année. Derrière, le banc a été solidement consolidé avec du bon back-up à tous les postes. On surveillera de près les premiers pas de Johnny Davis, récemment drafté mais aussi les progrès de Rui Hachimura, dans le dur après une année visiblement compliquée sur le plan personnel…

Une petite vidéo en passant ?

Les salaires 2022-23 des Washington Wizards

Salaires Wizards 2022-23

Source salaires : Spotrac

TTFL : les joueurs des Wizards à suivre

Sans surprise, on retrouvera Bradley Beal tout en haut de notre liste des picks potentiels du côté de Washington. Avec ses gros coups de chaud et sa capacité à voir l’arceau de la taille d’une piscine, le capitaine est clairement le joueur avec le plus gros potentiel de l’effectif. Juste derrière on retrouve Kristaps Porzingis, qui peut aller chercher du 25/12 tous les soirs s’il tient sur ses deux jambes. Meilleur joueur des Wizards l’an passé, Kyle Kuzma peut lui aussi envoyer du lourd mais reste à voir si la présence des deux All-Stars à ses côtés ne risque pas de lui faire perdre de la valeur. Un joueur à garder sous le coude les soirs où Beal et/ou Porzingis sont sur la touche.

Infirmerie : le point sur les blessures

Quand on s’intéresse à l’infirmerie de Washington, quatre noms ressortent. Kyle Kuzma, pour commencer par un cas simple, a raté les onze derniers matchs de la saison 2021-22 pour une tendinite au genou droit. Puis parce que la médecine ne concerne pas que les problèmes physiques, il est important d’aborder le cas de Rui Hachimura. En effet, le Japonais a manqué les… 39 premiers matchs du précédent exercice pour prendre le temps de s’occuper de sa santé mentale. Il a rejoint l’équipe en novembre et a passé le mois de décembre en reconditionnement. Il a ensuite réussi à rejoindre les terrains et n’a manqué qu’une seule rencontre, on peut espérer que ce temps lui aura permis d’avancer et de se soigner. Kristaps Porzingis a pour sa part – encore – connu plusieurs alertes la saison dernière. 5 rencontres manquées en octobre pour une tension en bas du dos, quatre en décembre (contusion au genou gauche et douleur à l’orteil) et quatorze suite à une contusion osseuse du genou droit. On connaît le passif de Kristaps avec ses deux genoux opérés (croisé antérieur et ménisque) mais il a continué à travailler sur son corps cet été et est apparu en forme cet été avec sa sélection. Bradley Beal, pour finir, a vu sa saison 2021-22 prendre fin le 29 janvier, suite à une déchirure du ligament scapho-lunaire du poignet gauche. Opéré début février, son plâtre et ses broches ont été retirés en avril et il sera à 100% dès le camp d’entraînement. 

Quels objectifs cette saison ?

On a un temps pensé que les Wizards allaient, eux aussi, appuyer sur le gros bouton rouge et tout redémarrer de zéro et en fait non.. Bradley Beal prolongé au prix fort, la franchise a clairement fait un recrutement pour viser les Playoffs ou à minima le Play-in. Les Playoffs, ils n’y ont gouté qu’une seule fois sur les quatre dernières saisons, une gifle au premier tour contre les Sixers en 2021. Est-ce que ça peut le faire cette saison ? Deux All-Stars, des jeunes qui poussent, de l’expérience, de la profondeur de banc, franchement c’est pas mal du tout sur le papier.

Maintenant, il faut que la mayonnaise prenne, que Bradley Beal retrouve sa meilleure version, que son duo avec Porzingis fonctionne, que certaines équipes autour ne carburent pas aussi bien que prévu et que les Wizards soient capables d’éviter les blessures et les prestations en montagnes russes comme ils l’ont fait l’an dernier. Vu le degré de difficulté à l’Est cette année, aller choper une place dans le Top 8 serait une vraie belle performance.

Le pronostic du rédacteur

40 victoires – 42 défaites : 10ème place à l’Est. 

Comme expliqué plus haut, Washington a de quoi faire de belles choses mais il y a beaucoup de “si” pour y arriver. Si ça se trouve, Porzingis va passer la moitié de l’année à l’infirmerie et Beal va scorer dans le vent les trois quarts du temps mais je crois qu’il y a quand même la place d’aller choper un spot au play-in. Les Wizards ont gagné 35 matchs l’an passé avec Beal absent la moitié de l’année et plusieurs autres problèmes à gérer (longue absence de Rui notamment). Alors franchement, cinq victoires de plus en misant sur une infirmerie qui ne sature pas… L’idée est de savoir s’ils peuvent mettre cinq équipes derrière eux. Orlando, Detroit et Indiana ne devraient pas pouvoir tenir le rythme, je crains un peu la saison compliquée pour Charlotte également et New York me semble un peu derrière D.C.. Washington sera je pense au Play-in, par contre pour les Playoffs je mets pas ma main à couper.

Quelques liens utiles

Voilà pour la preview des Wizards pour cette saison NBA 2022-23 ! Bradley Beal et compagnie pourront-ils remettre Washington en postseason ? C’est le plan mais la concurrence à l’Est est encore montée d’un cran cet été.  Il va falloir sortir le bleu de chauffe pour se faire une place dans le Top 8. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top