Wizards

Deni Avdija, titulaire en puissance à Washington ? L’Israélien a une belle carte à jouer cette saison chez les Wizards

Deni Avdija

« Je ne pense pas me refaire de teinture blonde. »

Source image : YouTube

Deni Avdija a donc de bonnes chances de s’imposer comme titulaire au poste 3 cette année dans la capitale. Après de jolis progrès montrés en année sophomore et un EuroBasket très intéressant, l’Israélien a toutes ses chances de démarrer les rencontres sur le parquet aux côtés de Bradley Beal, mais il va falloir se montrer convaincant car il n’est pas le seul Wizard sur le poste et donc sur le coup.

Question à dix balles, pas plus : qui sera le poste 3 titulaire aux Washington Wizards en 2022-23 ? Les quatre autres starters étant relativement connus, ou en tout cas imaginables (Monte Morris et Bradley Beal sur le backcourt, Kristaps Porzingis et Kyle Kuzma dans la raquette), la question de l’ailier démarrant les matchs se pose néanmoins. La situation dans la capitale est intéressante car les Wizards ont pas mal d’options pour la rentrée : Deni Avdija, le jeune ailier qui entame sa troisième saison cette année, Will Barton, le vétéran tout droit arrivé de Denver ou encore Corey Kispert, le sophomore qui a montré des choses très intéressantes en saison rookie mais qui part potentiellement avec une longueur de retard car il a le look d’un beach-volleyeur. Le général manager Tom Sheppard et le coach Wes Unseld ont insisté auprès de leurs joueurs sur le fait que chacun d’entre eux allait devoir mériter ses minutes et que rien n’est garanti. Le genre de discours qu’on connait bien mais qui prouve que le statut d’untel ou untel ne vaudrait rien sans les actes et l’attitude sur le terrain. C’est pourquoi Deni Avdija va devoir batailler pour faire sa place sur les lignes extérieures des Wizards, lui qui a tout de même un peu d’avance sur ses concurrents, étant donné son statut de jeune crack en pleine ascension mais aussi de jeune crack qui doit être responsabilisé si lui et sa franchise veulent qu’il se développe. Barton pourrait être titularisé à sa place grâce à ses dix saisons de NBA dans les pattes si les Wizards veulent vraiment se focus sur des résultats et un bon classement, Kispert est bon, et on ne doute pas qu’il va continuer de l’être, mais sûrement pas assez pour commencer les matchs et donner aux Wizards l’apport dont il ont besoin pour atteindre ne serait-ce qu’un play-in.

Dans la dernière saison bien galère des Wizards (35 victoires et 47 défaites), qui avait pourtant bien commencée, la belle gueule de l’équipe s’est illustrée en jouant les 82 matchs de la saison et en progressant dans chaque compartiment du jeu, notamment au scoring : de 6,3 à 8,4 unités par match. Pas de quoi crier au phénomène, mais des améliorations notables qui ne peuvent annoncer que du bon pour la suite. Avdija a passé les deux premières semaines de septembre avec sa sélection nationale lors de l’EuroBasket 2022 et là encore il s’est montré – individuellement – en finissant leader d’Israel dans les trois catégories statistiques principales : 14,6 points, 8,2 rebonds et 4,6 passes. Le gamin est un très bon défenseur et il a de bon skills balle en main, mais il doit encore progresser au niveau des tirs du parking (31,7 % la saison passée) s’il veut devenir une vrai menace sur le poste d’ailier titulaire. Sa capacité à mettre des filoches sera extrêmement importante dans les responsabilités qui lui seront données et s’il ne règle pas la mire, des gars comme Will Barton ou Kyle Kuzma risquent de grignoter sur son temps de jeu, les deux étant de meilleurs artilleurs derrière la ligne. Cependant, il est important de rappeler que Deni a été choisi avec le neuvième pick de la Draft 2020 et qu’il était annoncé comme l’un des meilleurs espoirs étrangers, du genre de ceux qui pourraient mettre une grande gifle au monde du basket. Son développement est donc super important pour les Wizards et on le voit de ce fait bien commencer les matchs aux cotés de Monte Morris, Bradley Beal, Kyle Kuzma et Kristaps Porzingis. Du haut de ses 2m06, il pourrait aussi être utilisé en poste 4 fuyant, dans un roster où seuls Porzi, KK, Daniel Gafford voire Rui Hachimura peuvent ambitionner de jouer sur l’un des deux postes intérieurs.

« Je pense que bosser sur mon dribble et ma finition au cercle était vraiment important pour moi. Mais le plus important pour moi était le tir. J’ai pris confiance en mon tir, que ce soit des step-backs, des tirs après le dribble, sur pick and roll. – Deni Avdija à propos de ses ses axes de progression cet été, lors du Media Day des Wizards

Actuellement gêné par une blessure à l’aine contractée pendant l’EuroBasket, l’ailier de 21 ans n’est pas dans les meilleurs conditions pour s’imposer alors que le training camp a commencé depuis quelques jours à Washington, mais il devrait être sur pattes à temps pour la rentrée des classes et être au même niveau que ses petits camarades. Ce frein va peut-être le faire commencer sur le banc mais à terme on espère le voir débuter les rencontres, ce qu’il n’a fait que huit fois la saison passée, bloqué par Kuzma à l’aile, afin d’atteindre son potentiel max le plus vite possible et aider Beal à porter les Wizards dans les sommets de la Conférence Est d’ici quelques années.

Le poste d’ailier titulaire est donc libre, dans l’attente de son prince charmant de celui qui va au mieux remplir les cases pour les Wizards qui souhaitent se relancer dans la course aux Playoffs. Deni Avdija peut clairement le devenir, mais ça ne sera pas facile et il devra prouver sa valeur aux yeux des son coach.

1 Comment

1 Comment

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top