Bulls

Lonzo Ball victime d’une petite déchirure du ménisque : opération envisagée, 4 à 6 semaines d’absence à prévoir ?

lonzo ball

Aie, ça sent l’absence prolongée cette affaire…

Source image : YouTube

[MAJ 20/01 à 20h : Lonzo Ball va bien se faire opérer et sera absent environ six semaines]

Absent des terrains depuis trois matchs à cause d’un bobo au genou et d’ores et déjà forfait pour le prochain road-trip des Bulls, Lonzo Ball pourrait en fait rester sur la touche plusieurs semaines. D’après les dernières news, Zo souffre en effet d’une petite déchirure du ménisque au niveau du genou gauche…

C’est Shams Charania qui est venu assombrir un peu la journée des fans des Bulls en balançant la nouvelle sur son compte Twitter ce jeudi. Le bobo au genou qui empêche actuellement Lonzo Ball de jouer avec ses copains n’est pas qu’une simple contusion comme on pouvait le penser, mais une petite déchirure du ménisque si l’on en croit l’insider de The Athletic. Déjà victime d’une blessure similaire au même genou avant la saison 2018-19 chez les Lakers, Ball pourrait ainsi passer sur le billard prochainement afin de faire une arthroscopie pour soigner ça. Cependant, la décision n’est pas encore prise. Car comme la déchirure est dite « mineure », il existe un scénario dans lequel Lonzo serre les dents pour jouer malgré son pépin au genou, un peu comme Joel Embiid l’avait fait la saison dernière lors des Playoffs. Selon Adrian Wojnarowski d’ESPN, les Bulls vont décider de la voie à suivre dans les « 24 à 48 heures » après avoir bien pesé le pour et le contre. Si Chicago décide d’opter pour l’opération, les Taureaux seront privés de Lonzo pour au moins un mois, voire un mois et demi. Cela nous amènerait jusqu’à début mars en gros, quand il restera une quinzaine de matchs à jouer en saison régulière. Une absence non négligeable qui peut forcément faire mal aux Bulls vu l’importance de Ball dans le succès de Chicago cette année, notamment sur le plan défensif. Cependant, il serait peut-être plus sage de bien soigner ce bobo à travers une opération plutôt que de jouer malgré la blessure.

On va évidemment surveiller tout ça de près dans les deux jours à venir, mais on aurait espéré une nouvelle plus encourageante en provenance de Chicago. Car n’oublions pas non plus que Zach LaVine est également sur la touche en ce moment et ce pour une semaine supplémentaire minimum, tandis que Derrick Jones Jr. est potentiellement out pour un mois et que Javonte Green est toujours à l’infirmerie. Heureusement, Alex Caruso vient tout juste de revenir mais les Bulls ont quand même bien souffert sans tous ces gars-là, et ce malgré les belles perfs de leur pépite Ayo Dosunmu ou encore la contribution de Coby White. Avant leur succès face aux Cavaliers la nuit dernière, les Bulls restaient sur quatre défaites consécutives – leur pire série de la saison – avec dans le lot deux grosses branlées reçues face aux Nets puis aux Warriors. Un premier gros trou d’air dans une campagne bien kiffante ayant propulsé les Taureaux au sommet de la Conférence Est. À l’heure de ces lignes, les Bulls (bilan de 28 victoires – 15 défaites) sont au coude à coude avec une équipe de Miami qui n’arrête plus de gagner (29-16), ainsi que les Nets (28-16) qui squattent actuellement la troisième place du classement. Les champions en titre de Milwaukee (28-19) sont eux quatrièmes et pourraient bien lâcher un gros run maintenant que Jrue Holiday est sorti de l’infirmerie pour retrouver Giannis et Khris Middleton. Traduction, la marge de manœuvre est très faible et un nouvel enchaînement de défaites peut très vite vous faire chuter au classement. Même Cleveland, actuellement sixième de l’Est, n’a que 2,5 matchs de retard sur Chicago. On comprend pourquoi les Bulls réfléchissent à deux fois avant d’envoyer Lonzo à l’hosto, même si la santé du joueur doit rester la priorité.

Opération à venir ou pas ? Les Bulls ont un choix important à faire concernant leur meneur, un choix qui pourrait avoir un impact direct sur leur fin de saison. Allez, rendez-vous demain ou samedi pour le verdict. 

Source texte : The Athletic, ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top