Bulls

Derrick Jones Jr. absent 4 à 6 semaines : ça paraît long comme ça, mais DJJ a évité le pire

Pas de dommage structurel, et ça c’est une bonne nouvelle !

Source image : YouTube

Blessé dès les premières secondes lors du choc entre les Bulls et les Nets mercredi, Derrick Jones Jr. avait immédiatement rejoint les vestiaires et l’inquiétude était forcément de mise concernant l’ailier de Chicago. Heureusement, le pire a été évité.

Au vu des images, on pouvait clairement craindre une blessure très sérieuse au niveau des ligaments du genou. Un genou qui a fait un mouvement chelou vers l’arrière sur une prise d’appui de DJJ, tout ça dès la première minute du match Chicago – Brooklyn. Une scène assez flippante qui a tout de suite jeté un froid sur un United Center pourtant chaud patate pour encourager les Taureaux face à la bande à Kevin Durant. Et ce jeudi, Shams Charania est venu apporter des infos concernant la blessure du bonhomme. Bonne nouvelle, à aucun moment l’insider parle de « torn ACL » ou d’un truc du genre, le genou de Derrick Jones Jr. n’ayant pas subi de dommage structurel. DJJ ne souffre finalement « que » d’une contusion osseuse, et clairement on préfère ça. Résultat, l’absence du joueur des Bulls ne se compte pas en mois mais en semaines. Combien exactement ? Selon Shams, on part sur quatre à six semaines d’absence pour DJJ. Bien évidemment, ça reste un coup dur pour le joueur et pour la rotation du coach Billy Donovan, mais dites-vous bien que ça aurait pu être bien pire.

Cette blessure arrive juste au moment où Derrick Jones Jr. commençait à enchaîner les titularisations. Utilisé habituellement en sortie de banc depuis le début de la saison, DJJ a intégré le cinq au moment du passage à la nouvelle année, une intégration qui coïncide avec le fait que Javonte Green est actuellement à l’infirmerie à cause d’un bobo à l’aine. Avec ses 6,3 points (58,2% au tir), 3,4 rebonds et 0,7 contre en un peu plus de 17 minutes par soir cette saison, Derrick n’affole pas les compteurs mais représente une pièce qui compte dans le joli collectif des Bulls. Si on connaît tous ses qualités de leaper (coucou Aaron Gordon) qui lui permettent de squatter parfois les Top 10, sa polyvalence défensive et son envergure représentent autant d’éléments qui aident les Bulls cette année. Pouvant même être utilisé efficacement sur le poste 5 lors de certaines séquences, DJJ fait le boulot qu’on lui demande et contribue lui aussi aux gros résultats des Taureaux cette année, eux qui sont toujours en tête de l’Est (bilan de 27 victoires – 12 défaites) malgré la raclée reçue par les Nets hier, ainsi que la 12e meilleure défense NBA. Pour tenter de combler un peu son absence, Chicago a décidé de signer un certain Malcolm Hill pour dix jours selon ESPN.

Il n’est pas le joueur le plus en vue chez les Bulls mais Derrick Jones Jr. est précieux. Alors que Javonte Green et Alex Caruso (protocole COVID) sont toujours absents, Chicago se serait donc bien passé d’un tel pépin, cependant la franchise de l’Illinois peut s’estimer heureuse du diagnostic final concernant son joueur. Allez, quatre à six semaines, c’est pas si long que ça.

Source texte : The Athletic / ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top