Bucks

Les Bucks sur la rampe de lancement : Jrue Holiday de retour, Giannis Antetokounmpo en mode MVP race… l’heure de tabasser la concu ?

Jrue Holiday 20 janvier 2022

Le troisième missile de la machine de guerre est à nouveau amorcé.

Source : YouTube

Tapis dans l’ombre, les Daims avancent silencieusement. Pas un assez gros marché pour monopoliser le débat public, et suffisamment de défaites pour se fondre dans la masse : Milwaukee a la stratégie parfaite pour se faufiler entre les mailles des filets médiatiques. À y regarder de plus près, ils font pourtant bien flipper ces champions. Débrief.

Ce mercredi, les Bucks se sont offert les Grizzlies de Ja Morant. Un match qui s’annonçait pourtant difficile sur le papier mais que les joueurs du Wisconsin ont abordé avec beaucoup de sérieux. Tout est plus simple quand l’on peut compter sur son meneur All-Star, Jrue Holiday, de retour après une légère blessure à la cheville. Le résultat fut propre : 126 à 114 et une belle victoire en poche. Un succès d’autant plus appréciable que sur ces deux dernières semaines – en l’absence de Jrue – les Bucks avaient réussi à perdre contre Atlanta, Toronto et Charlotte (x2). Devant les Grizzlies, Winter Holiday n’a profité que de 22 minutes de jeu pour se montrer et envoyer 9 points, 5 rebonds et 4 assists. De maigres stats mais un excellent retour tant il s’est montré défensivement à son avantage. Le velleda de Mike Budenholzer peut dessiner de grands sourires, son effectif est désormais presque au complet (seul Brook Lopez est encore absent). Lorsque le Big Three est sur le terrain cette saison – Jrue Holiday, Khris Middleton et Giannis Antetokounmpo -, les Bucks ont un somptueux bilan de 17 victoires pour 3 défaites. Le temps est venu de taper une remontée au classement de la Conf’ Est, Chicago et Brooklyn montrant des signes d’usure. De surcroit les Daims reçoivent à cinq reprises sur leurs six prochains matchs. Enchaîner les victoires leur permettrait ainsi de surfer sur une chouette dynamique avant un imposant road trip sur la côte Ouest.

Tiens, blasphème de Stephen A. Smith ou non ?

Tout laisse à penser que Milwaukee est en mode diesel depuis le début de la saison. On arrive aujourd’hui à un moment charnière où la plupart des équipes fatiguent. À contresens, le moteur Bucks passe la sixième direction le haut de tableau. Tiens, Khris Middleton en est la meilleure illustration. Le monsieur propre du Wisconsin a commencé sa saison avec le pied sur le frein, avant de monter en régime depuis le mois de décembre. Un peu comme Tobias Harris. C’est d’ailleurs à ce moment qu’a été réintégré Donte DiVincenzo, revenu d’une blessure à la cheville contractée la saison passée. Il est important de ne pas oublier à quel point il était un élément-clé du roster des Bucks et que – bien qu’il soit maladroit – le rouquemoute reprend tranquillement le rythme de la compétition. Sont bien cools ces types-là, mais ils ne peuvent pas dominer sans Giannis qui centralise complètement la défense adverse. Le Grec a lui aussi passé la seconde et joue tous les soirs comme un candidat MVP. Fait impressionnant, il n’a pas scoré moins de 25 points dans un match depuis le 13 décembre dernier. Le Daim aux grands bois est en marche dans la plus grande des discrétions, un peu à l’image de l’an dernier. Ne reste qu’un point d’interrogation pour le futur des Bucks : quid de Brook Lopez ? Il est le dernier absent du roster de Milwaukee et l’on sait à quel point il est précieux lorsqu’il est sur le terrain. En plus de sa dimension physique, on se souvient de son apport offensif. C’est lui qui avait collé 33 points à Atlanta dans un Game 5 absolument décisif lors des dernières Finales de Conf’ Est. Après son opération au dos, sa rééducation se passe bien et les Bucks croient en son retour pendant les Playoffs.

Le moteur chaud, le réservoir plein et les pistons  huilés pour les 5 matchs à venir sur son propre circuit, Milwaukee s’apprête à rouler sur ses adversaires. Les Bulls, le Heat et les Nets peuvent attacher leur ceinture et regarder dans les rétros, un Daim arrive vite.

Source : Fastbreak, NBA Extra

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top