Raptors

Nick Nurse ne ménage pas ses Raptors : les titulaires crachent leurs poumons, attention à ne pas brûler la chandelle par les deux bouts

Fred VanVleet

« Après ça tu me feras quarante-douze aller-retours entre chez toi et la Scotiabank »

source image : montage TrashTalk

Le saviez-vous ? Nick Nurse est ce genre de professeur d’EPS à appliquer purement et simplement le principe de méritocratie. Un gars est bon ? Il joue. Oups, on a oublié une petite précision donc on la refait. Le saviez-vous ? Nick Nurse est ce genre de professeur d’EPS à appliquer purement et simplement le principe de méritocratie. Un gars est bon ? Il joue jusqu’à ce que mort s’ensuive.

Pour comprendre tout l’enjeu de ce papier sans le lire, nous vous invitons à vous référer à cette vidéo !

Comment expliquera-t-on à nos enfants que Scottie Barnes a pris sa retraite à 21 ans ? Parmi les hommes qui portent le plus mal leur nom sur le globe terrestre, Nick Nurse tope tout en haut du panier. Loin de soigner ses joueurs, chaque soir, il les envoie verser jusqu’à leur dernière goutte de sueur sur les parquets NBA. Avec 38 minutes par match, Fred VanVleet est numero uno de la Ligue dans cette catégorie, devant des gars comme James Harden, Kevin Durant, LeBron James et Damian Lillard. Plus globalement, 4 joueurs des Raptors – Pascal Siakam, O.G. Anunoby et Scottie Barnes sont les autres – squattent le Top 12 des bonshommes avec le plus de minutes par match cette saison. D’une série de 6 victoires consécutives ont donc découlé 4 revers sur les cinq derniers matchs de Toronto. D’un coup, d’un seul. Maladroit comme bonjour, Fred VanVleet a sa part de responsabilité avec un triste 30/93 au tir sur ces cinq rencontres. Une période d’une semaine lors de laquelle l’arrière a joué… 42,2 minutes par soir. Quand il sort du vestiaire à la fin de la mi-temps et que le médecin lui demande s’il est vraiment apte à jouer, Fredo répond : « Le coach a dit que c’était normal de saigner des oreilles ».

Les blessures de Gary Trent Jr. et Khem Birch ont instantanément poussé Nick Nurse à la faute. Pris dans cette folle course aux Playoffs à l’Est, le tacticien canadien n’a pas eu l’audace d’essayer de nouvelles choses et s’est suffi d’envoyer les titulaires sur le front. De nouvelles choses, mais avec qui ? La rotation de Winterfell est certes peu profonde mais les two-way servent à essayer (spots verrouillés depuis 5 jours). La plupart des franchises répondent parfaitement aux blessures en recrutant des pigistes. Peu importe le rendement, mieux vaut perdre avec Alexandre Chassang sur le poste 4 qu’en achevant ses cadres. Les Raptors ont ainsi perdu l’avance qui leur octroyait la huitième place il y a encore quelques jours. Tombés sur le dixième siège, les hommes de Nick Nurse n’ont pas exprimé publiquement leur besoin de repos, mais à Dallas, le langage du corps a suffi à se faire comprendre. Dans le Texas, Fred VanVleet a joué 42 minutes, O.G. Anunoby 43 et Pascal Siakam 44. Ce que ne voit pas l’entraîneur nordiste – dont l’esprit est davantage porté sur le secteur défensif – c’est que son équipe peine à scorer avec une moyenne de 96,4 points marqués sur les cinq dernières rencontres. Si la défense tient, le manque d’intensité et le faux rythme qui s’installent en attaque empêchent Toronto de relever la tête. Le calendrier s’annonce épicé avec 10 prochains matchs pas des plus faciles : Wizards, Blazers, Hornets (x2), Bulls (x2), Heat (x2) et Hawks (x2) attendent les Canadiens de pied ferme. Attention à ne pas manquer le virage le plus important de la saison.

« Nos gars ont très bien joué ce soir. Je ne sais pas pourquoi je ressens tant de négativité de la part de tout le monde, mais nos gars ont joué avec leurs tripes contre une équipe qui a fait 10-1 sur ses 11 derniers matchs. » – Nick Nurse, ce mercredi après la défaite contre Dallas

C’est officiel, Tom Thibodeau a enfanté. En conférence d’après-match, Nick Nurse joue aux aveugles concernant les minutes distribuées à ses joueurs ainsi que sur la méforme de son équipe. Rien n’urge, mais les prochains jours seront déterminants au sein d’une Conférence Est où chaque match compte.

1 Comment

1 Comment

  1. dinodinodinodino

    21 janvier 2022 à 18 h 06 min at 18 h 06 min

    Justin Champagnie est un two-way qui fait partie de la rotation (il a qu’une quinzaine de minutes certes mais quand même il fait partie des 7 – en l’absence de gary trent jr et khem birch). Derrière ça, il ne fait plus confiance à YUTA Watanabe, Svi Mikhayluk, Dalano Banton et Malachi Flynn qui ont déçu ces derniers temps

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top