Warriors

Steve Kerr a sa théorie par rapport à la petite forme des Warriors : « On connaît une légère gueule de bois depuis le record de Steph »

Stephen Curry 13 novembre 2021

Bilan des Warriors lors des sept derniers matchs ? 3 victoires, 4 défaites.

Source image : NBA League Pass

Longtemps en tête de la NBA en cette saison 2021-22, les Warriors ont depuis laissé la place de leader aux Suns, la faute notamment à des résultats pas tip top en ce début d’année. Quelles sont les causes qui expliquent la petite forme actuelle des Dubs ? Le coach Steve Kerr a sa théorie. 

Depuis la grosse win sur le parquet des Suns à Noël, les Warriors tâtonnent. Sept matchs, un bilan de trois victoires pour quatre défaites seulement (dont trois revers sur les quatre dernières sorties), des bobos par-ci par-là (Draymond Green notamment, seulement deux matchs joués en 2022), un Stephen Curry qui connaît l’une des pires séries au tir de sa carrière, bref Golden State connaît un passage compliqué dans une première partie de saison globalement très réussie. Est-ce que la #TrashTalkCurse a encore fait son effet ? Pas impossible car on vous rappelle que le 3 janvier dernier, on sortait un papier sur le fait que ces Warriors version 2021-22 étaient partis sur les mêmes bases que ceux champions en 2018, en soulignant notamment le fait qu’ils n’avaient pas encore perdu deux matchs d’affilée cette saison. Quelques jours plus tard, bingo, deux défaites de suite contre Dallas et la Nouvelle-Orléans. Simple coïncidence ? Sûrement pas. Mais pour Steve Kerr, la vérité se situe ailleurs. Le coach des Warriors a bien conscience que lors d’une saison régulière longue de 82 matchs, les hauts et les bas sont presque inévitables. Et ces bas peuvent notamment faire leur apparition en milieu de campagne, quand « l’excitation du début de saison est passée mais qu’il reste quelques semaines avant la pause [du All-Star Break, ndlr.] » pour reprendre ses termes.

Un rythme qui commence à se ressentir donc, mais c’est pas tout. Le record all-time de 3-points de Steph Curry, dans les têtes de tout le monde lors des jours voire des semaines précédant la fameuse date du 14 décembre dernier (jour du record au Madison Square Garden), a vraiment pesé dans les esprits californiens, qui en payent un peu le prix aujourd’hui selon Stevie (via NBC Sports Bay Area).

« Et nous, on sort aussi de la course au record de Steph, qui était remplie d’émotions. Il y a une petite gueule de bois qui accompagne cela. Vous ajoutez à ça un calendrier difficile et quelques blessures. Tout cela en fait partie. »

On a vu l’impact que pouvait avoir la chasse au record sur Stephen Curry lui-même, alors on comprend où veut en venir Steve Kerr. Et puis faut pas oublier qu’en marge de tout ça, il y avait aussi le retour très attendu de Klay Thompson, un autre grand moment dans la campagne des Warriors. Le Splash Bro vient tout juste de revenir sur les parquets après 941 jours d’absence suite à ses deux grosses blessures consécutives, et le challenge qui se présente désormais se situe au niveau de la réintégration de Klay dans le collectif de Golden State, lui qui aura forcément besoin d’un peu de temps pour monter en puissance. Alors bien évidemment, Thompson connaît les systèmes de Kerr par cœur et il ne devrait pas y avoir trop de problèmes d’automatismes, mais la rotation californienne du début de saison se retrouve tout de même modifiée avec le retour du sniper dans le cinq pour une vingtaine de minutes par soir (pour l’instant).

Petite forme pour les Warriors, et le calendrier n’est pas forcément tendre avec eux. Les prochaines échéances ? Déplacement à Milwaukee, déplacement à Chicago et déplacement dans le Minnesota. On a connu programme plus léger pour se relancer.     

Source texte : NBC Sports Bay Area

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top