Warriors

Stephen Curry vient de taper le record de Ray Allen alors qu’il réalise sa « pire » saison à l’adresse : vous avez capté le paradoxe ?

Stephen Curry 12 mars 2021

C’est bien beau de battre des records et de jouer avec des jumelles, mais va falloir penser à les régler…

Source image : YouTube

Depuis quelques heures, Stephen Curry est l’homme qui a rentré le plus de tirs à 3-points dans l’histoire de la NBA. Un accomplissement de plus pour le baby face qui est donc le meilleur shooteur de l’histoire au vu de ses 2 977 ficelles. Et le plus fou dans tout ça, c’est que le zinzin a battu ce record all-time alors qu’il est dans la moins bonne période de sa carrière au niveau de l’adresse… 

Paradoxal, ironique, c’est comme vous voulez mais les faits sont là : Stephen Curry n’a jamais shooté aussi « mal » (lol) de sa carrière et pourtant, il vient de foutre Ray Allen dans son rétro et c’est désormais à lui d’amener l’histoire aussi loin que possible. 39,9% de réussite à 3-points (43,1% au global), c’est la stat du Chef cette saison. Pour le commun des mortels, c’est un pourcentage plus qu’honorable et bon nombre de joueurs de la Grande Ligue signeraient des deux mains pour l’atteindre. Mais quand vous êtes cet extraterrestre pyromane capable de faire feu de n’importe où et à n’importe quel moment, c’est presque décevant (re-lol). Oui on est exigeant, mais comment ne pas l’être avec un zinzin qui n’est jamais descendu en dessous des 41% de réussite lors des douze dernières années, mise à part lors de la saison 2019-20 où il n’avait joué que cinq matchs. Depuis le début de la saison, le Chef a balancé 363 shoots de la ligne qui est désormais la sienne mais il n’a fait ficelle « que » 145 fois, ce qui ne l’a quand même pas empêché de devenir le plus grand shooteur de la NBA, bah ouais logique.

Comment expliquer cette prétendue maladresse de Stephen Curry ? Peut-être à travers la pression entourant le fameux record de Ray Ray, Steph étant particulièrement maladroit depuis quelques matchs : 19/60 sur les quatre derniers. Plus le record s’approchait, plus on a senti que ça pesait sur les épaules de Steph et des Warriors en général. Il y a eu un peu de précipitation parfois, voire du forçage. Et même si Curry ne voulait pas modifier son jeu pour atteindre le plus vite possible le record, on sent que tout ça a joué sur la sérénité du bonhomme. Pour info, durant toute sa carrière, Curry n’avait jamais tenté autant de 3-points par match (5,4 banderilles réussies pour 13,4 tentatives par rencontre). Mais voilà, maintenant c’est fait, Steph a pété le record au cours d’une soirée de rêve et on s’interroge donc sur la suite. Il n’a plus ce poids sur le dos et il va donc pouvoir peaufiner sa sélection de tirs, non un shoot des vestiaires n’est pas un bon shoot même s’il rentre. Le but à atteindre est simple : un peu moins de quantité, plus de qualité et on ose à peine imaginer les carnages d’un Stephen Curry complètement libéré… délivré. D’ici le printemps, on ne doute pas que la barre des 40% sera atteinte les doigts dans le nez et les Warriors n’en seront que plus terrifiants. En attendant, même avec son pourcentage le plus bas en carrière, ce que nous offre Stephen Curry est tout simplement historique et on vous rappelle juste qu’il a disputé environ 500 matchs de moins que Ray Allen, dont le pourcentage en carrière est de 40% pile poil. Terrifiant non ?

Stephen Curry nous a tellement habitués à l’excellence que lorsqu’il descend en dessous des 40% de réussite à 3-points, on trouve ça étrange. Mais pas d’inquiétude, le Chef est désormais libéré de ce record qui devait lui trotter dans la tête nuit et jour. La voie est libre et on imagine déjà les carnages qui vont arriver par la suite.

Source Texte : NBA.com / Stats

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top