Hawks

Lou Williams peut battre le record all-time de matchs joués en tant que remplaçant : 39 matchs et c’est champagne, Dell Curry a chaud aux fesses

Loiu Williams

Meilleur remplaçant de l’histoire, le loulou ?

Source image : NBA League Pass

La carrière de Lou Williams est de celles dont on se doit parler. De 45e pick de la Draft 2005 à triple Sixth Man of the Year, l’arrière s’est imposé comme l’un (le ?) des meilleurs sixièmes hommes de tous les temps. Après avoir trusté le titre de remplaçant ayant marqué le plus de points dans l’histoire, Lou-Will s’attaque désormais à la première place du classement de nombre de matchs joués en sortie de banc. On débrief.

Non, le palmarès de Dell Curry ne se résume pas à avoir le prénom d’une marque d’ordinateur et être le simple « papa de Steph ». Car déjà, c’est méchant pour Seth, mais surtout car l’ancien sniper des Hornets est le troisième scoreur le plus prolifique (11 147 points) et également le leader all-time en terme de matchs joués en sortie de banc avec 984 unités. Bémol, Papa Curry voit un lou(p) arriver à pleine vitesse dans son rétro pour venir lui choper cette première place : Lou Williams a en effet déjà scoré le plus de points en sortie de banc de l’histoire et s’apprête désormais à doubler Dell pour prendre la tête du classement en nombre de matchs joués en tant que remplaçant. Déjà tombeur de son grand frère spirituel mister Jamal Crawford cette saison, Sweet Lou et ses 945 rencontres de bencher ont donc Dell Curry en ligne de mire et devraient bientôt toper dans le mille. Si tout se passe bien et que le Lou Will n’est pas affecté par les blessures pendant cette nouvelle campagne, l’ancien Clipper devrait donc prendre le trône vers milieu janvier.

Du haut de ses presque 35 ans, Lou Williams ne fait plus partie des favoris pour remporter le trophée cette année, mais l’ancien journeyman a clairement marqué l’histoire de la statuette qui shoote. Après avoir été récompensé à Toronto en 2015, the Underground GOAT a réalisé le back-to-back sur Los Angeles (2018 & 2019) pour finir avec trois trophées de 6MOY, une triple victoire qu’il partage uniquement avec J-Crossover. Personnage particulier de la Ligue s’il en est, l’homme aux deux femmes a commencé sa carrière en jouant sept saisons à Philly où il était notamment le disciple d’un certain Allen Iverson. Il y a pire comme sensei pour un petit combo-guard très fort scoreur, non ? Le Lou a ensuite valdingué des Hawks aux Rockets en passant par les Lakers et Toronto, avant de revenir au Staples Center pour jouer chez les Clippers et y construire sa legacy. Entre shoots clutchissimes, remontada héroïque face aux Warriors du duo KD – Steph et coups de chaud hebdomadaires – voire quotidiens -, le spécialiste de la sortie de banc nous a fait la totale dans l’autre franchise de Los Angeles. Désormais aux Hawks où il se plaît bien, le vieux Pepper Lou n’est plus le micro-onde humain que l’on a connu et s’est bien assagi, s’orientant de plus en plus vers un rôle de gestionnaire.

Mieux qu’une simple carrière de titulaire moyen, Lou se classe tout en haut du classement des meilleurs back-ups de l’histoire et s’il sort du banc depuis des années, c’est bien qu’il aime ça et que c’est ainsi qu’il est le plus efficace. Bien plus performant et talentueux que la plupart des starters de la Ligue, le tatoué a bien failli être All-Star deux ou trois fois dans sa carrière. L’absence d’étoile à son palmarès ne nous empêchera néanmoins pas de le ranger aux côtés des Detlef Schrempf et autres Ricky Pierce dans le top 10 des meilleurs remplaçants. Eh oui, Lou Will est bien évidemment loin d’être aussi talentueux ou d’avoir la même legacy que John Havlicek, Manu Ginobili ou Kevin McHale, mais lorsque l’on parle de 6e homme pur, le nom de Louis Tyrone Williams mérite clairement d’être mentionné dans la même veine que ces légendes.

Plus grand nombre de matchs joués en tant que back-up ou non, Lou Williams est un grand nom de l’histoire des bancs NBA. Bien loin du Hall of Fame ou d’un quelconque retrait de maillot, Loulou restera pour toujours l’un des meilleurs 6e homme de l’histoire et un symbole de ce rôle souvent disgracieux et laissé pour compte. 

Source texte : Reddit.com

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top