Grizzlies

Preview des Memphis Grizzlies 2020-21 : la NBA est désormais prévenue, Ja Morant et ses copains ont la dalle

Ja Morant 25 novembre 2020 1

Équipe surprise de l’an dernier, le Memphis de Ja Morant va tenter de confirmer.

Source image : YouTube

Au cours de la folle saison 2019-20, plusieurs équipes ont réussi à créer des surprises et Memphis est l’une d’entre elles. Sous l’impulsion de leur pépite Ja Morant ainsi qu’un noyau de jeunes joueurs très prometteurs, les Grizzlies ont surpris leur monde même si leur campagne s’est terminée sur une grosse déception, les hommes de Taylor Jenkins se faisant éliminer au stade du play-in tournament alors qu’ils semblaient lancés vers les Playoffs avant la bulle. Cependant, de grosses bases ont été posées pour la suite et il va désormais falloir enchaîner, ce qui n’est pas la chose la plus facile à faire en NBA. 

Pour prendre l’Apéro en causant de la saison des Grizzlies, c’est par ici !

La saison 2019-20

Impossible de ne pas parler de la saison 2019-20 des Grizzlies sans parler de Ja Morant. Deuxième choix de la Draft 2019, le meneur formé à Murray State a cartonné, récoltant logiquement le titre de Rookie de l’Année. Avec son talent et son sens du spectacle, Morant a rendu l’équipe de Memphis excitante à voir jouer, emmenant avec lui le très prometteur Jaren Jackson Jr., Dillon Brooks, l’autre rookie Brandon Clarke et les autres. Le mix entre jeunots affamés et vétérans de qualité (Jonas Valanciunas, Jae Crowder et Solomon Hill avant leur transfert à Miami, Andre Iguodala), bien dirigé par le nouveau coach Taylor Jenkins, a permis aux Grizzlies de se mêler à la discussion pour les Playoffs, eux qui squattaient à la surprise générale la huitième place de l’Ouest au moment de la suspension de la saison. Mais ce break a fait mal aux Grizzlies, qui n’ont pas réussi à conserver leur avance dans la bulle avec un bilan de sept défaites en neuf matchs, dont une face aux Blazers lors du play-in tournament. La blessure de Jaren Jackson Jr., victime d’une déchirure du ménisque chez Mickey, ainsi que celles de Tyus Jones et Justise Winslow (sans parler des bobos de Morant), ont rendu la tâche trop difficile pour Memphis. Mais la campagne globale fut plus qu’encourageante, elle fut très réussie.

Les mouvements de l’intersaison

  • Ils sont arrivés : Desmond Bane (transfert Draft), Xavier Tillman (transfert Draft), Sean McDermott (two-way), Killian Tillie (two-way)
  • Ils sont partis : Josh Jackson, Anthony Tolliver, Yuta Watanabe
  • Ils ont re-signé : De’Anthony Melton, John Konchar, Jontay Porter

Le roster

  • Meneurs : Ja Morant, De’Anthony Melton, Tyus Jones
  • Arrières : Dillon Brooks, Grayson Allen, Desmond Bane, Marko Guduric, John Konchar
  • Ailiers : Justise Winslow, Kyle Anderson, Sean McDermott (two-way)
  • Ailiers-forts : Jaren Jackson Jr., Brandon Clarke, Jontay Porter, Killian Tillie (two-way)
  • Pivots : Jonas Valanciunas, Gorgui Dieng, Xavier Tillman

En gras, les possibles titulaires à chaque poste.

La Free Agency

Pas grand-chose à signaler concernant la Free Agency de Memphis, sauf la prolongation de contrat de De’Anthony Melton pour quatre ans et 35 millions de dollars. Important en sortie de banc la saison dernière, Melton a plusieurs fois donné un coup de boost à son équipe à travers son impact défensif, avec même une petite contribution en attaque de temps en temps. Les Grizzlies voulaient le conserver, c’est chose faite. Par contre, Josh Jackson est lui parti dans le Michigan, l’État où il a grandi, pour rejoindre les Pistons. Avant la bulle, Jackson avait montré qu’il pouvait apporter des choses aux Grizzlies, mais il a disparu de la carte chez Mickey, où il s’est probablement perdu dans l’un des parcs d’attractions de Disney. Quant à l’agent libre vétéran Anthony Tolliver, il n’est plus sous contrat avec Memphis.

La Draft

Desmond Bane et Xavier Tillman, voilà les deux joueurs qui ont intégré le roster des Grizzlies via la Draft. Aucun n’a été sélectionné par Memphis, qui ne possédait d’ailleurs qu’un seul choix cette année (le 40e), mais la franchise du Tennessee a bricolé pour les obtenir. Avec Bane, elle récupère un joueur ayant effectué un cursus complet à TCU, le genre de gars qui semble prêt à intégrer la NBA et contribuer assez rapidement. Un two-way player à l’extérieur qui sait shooter, ça peut bien aider les Grizzlies. Xavier Tillman, « petit » intérieur de 2m03, possède lui trois saisons universitaires sur son CV du côté de Michigan State, où est passé son copain Jaren Jackson Jr.. Encore un qui possède une belle maturité. Bon défenseur, joueur intelligent et qui se donne à fond, il va tenter d’apporter ses qualités à Memphis from day one. Enfin, petit instant cocorico, on surveillera le parcours de Killian Tillie, recruté à travers un two-way contract après sa non sélection à la Draft.

Le point sur l’infirmerie, par le Docteur Q

Quand on s’intéresse à l’infirmerie de Memphis la saison dernière, trois noms ressortent : Justise Winslow, Jaren Jackson Jr. et Grayson Allen. Justise Winslow a connu une saison très compliquée avec seulement onze matches joués. En dehors d’une commotion cérébrale, c’est un problème de contusion osseuse dans le bas du dos qui lui a fait manquer plus de 40 matchs sur la saison. Il a également manqué la reprise dans la bulle à cause d’une blessure à la hanche lors d’un scrimmage. Jaren Jackson Jr. a lui connu une première alerte en février avec une entorse au genou gauche. Il a réussi à revenir lors de la bulle mais s’est déchiré un ménisque au même genou : passage au bloc et fin de saison. Grayson Allen a également dû faire face à une saison difficile niveau blessures. Il a manqué dix matchs pour une entorse à la cheville gauche en novembre puis cinq pour une entorse à la cheville droite le mois d’après. Il a aussi raté les 20 matchs avant la pause à cause d’une contusion à la hanche, avant de faire un joli retour dans la bulle. Grayson Allen semble prêt pour la reprise, mais il faudra sûrement attendre un peu pour le retour de JJJ et Winslow.

Salary recap

Source : Spotrac

L’effet de surprise passé, les Grizzlies peuvent-il enchaîner ?

Personne n’attendait les Grizzlies parmi les équipes potentiellement en Playoffs à l’Ouest la saison dernière. Cette année, la donne est différente. La NBA a pu découvrir le phénomène Ja Morant et l’ensemble de l’équipe de Memphis, une équipe qui prenait un match après l’autre sans se poser de questions et en regardant chaque adversaire droit dans les yeux avec un jeu rapide et spectaculaire. Comme on dit souvent, le plus dur est de confirmer. Bien entendu, avec le talent et la jeunesse qui caractérisent ce groupe, on ne voit pas pourquoi la progression s’arrêterait mais dans une Conférence Ouest toujours plus relevée et une Ligue qui va forcément s’adapter, une qualification en Playoffs risque d’être compliquée à aller chercher. Déjà, Jaren Jackson Jr. – auteur d’une belle campagne sophomore – va rater le début de saison, il faudra aussi surveiller ce que peut apporter le talentueux mais trop souvent blessé Justise Winslow (bon playmaker et bon défenseur), ces deux-là représentant ainsi des points d’interrogation au moment d’entamer la campagne 2020-21. Les rookies Desmond Bane et Xavier Tillman auront donc peut-être un rôle à jouer assez rapidement, et puis les Grizzlies pourront aussi compter sur l’arrière Grayson Allen, qui a profité de la bulle pour montrer qu’il pouvait être un membre solide de la rotation de Taylor Jenkins (13,6 points à 50,7% au tir dont 48% de loin en 27,6 minutes). Pas très performante du parking, l’équipe du Tennessee aura besoin de l’adresse de l’ancien de Duke. Une fois au complet, Memphis pourra alors vraiment se juger dans cette Année 2 du projet de reconstruction. Quand vous avez un duo aussi prometteur que Ja Morant – JJJ, avec un Brandon Clarke qui a lui aussi montré de belles choses en tant que rookie, ainsi qu’un vétéran solide comme Jonas Valanciunas à l’intérieur, y’a moyen de faire quelque chose. L’expérience du Lituanien sera importante, comme celle de Gorgui Dieng ou encore de Kyle Anderson.

Le pronostic du rédacteur

33 victoires pour 39 défaites. Un bilan quasiment similaire à celui de l’an passé. Pas de deuxième big step donc pour les Grizzlies, la faute notamment à l’absence de JJJ en début de saison et une Conférence Ouest hardcore. À voir s’ils pourront intégrer le play-in tournament.

On a adoré ce que les Grizzlies ont proposé la saison dernière, on a hâte de voir ce que nous offrira Ja Morant pour sa saison sophomore, mais la campagne à venir ne s’annonce pas facile pour les hommes de Taylor Jenkins. S’ils sont passés tout près des Playoffs en 2020, c’est toujours plus dur de confirmer, surtout quand on a une jeune équipe en phase d’apprentissage. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top