Grizzlies

Retour sur ce jour où Dillon Brooks et Ja Morant ont taclé Andre Iguodala : les Grizzlies ont vraiment sorti les griffes cette saison

Andre Iguodala

Vivement le premier Grizzlies – Heat !

Source image : YouTube

Transféré des Warriors aux Grizzlies l’été dernier, Andre Iguodala n’a pas joué une seule minute sous le maillot de Memphis. Aux alentours de la trade deadline, quand le dossier a commencé à chauffer, Dillon Brooks et Ja Morant n’ont pas hésité à exprimer leur frustration envers ce vétéran habituellement respecté. Retour sur un épisode qui montre le caractère de ces jeunes Grizzlies.  

Avant de revenir précisément sur cette embrouille et sa signification, un petit rappel des faits s’impose. Quand Andre Iguodala est arrivé dans le Tennessee après plusieurs grandes saisons dans la Baie de San Francisco, on a compris assez vite qu’il n’allait pas porter le maillot des Grizzlies. En même temps, Memphis ne représentait pas vraiment le spot idéal pour un vétéran de 35 balais habitué aux Finales NBA. En début de saison, les Oursons semblaient promis aux bas-fonds de la Conférence Ouest, eux qui entamaient une période de reconstruction avec pas mal de jeunots certes prometteurs, mais surtout en phase d’apprentissage. Ainsi, un accord a été trouvé entre le joueur et la franchise, accord permettant à Iggy de rester à l’écart de l’équipe – tout en étant payé 17 millions de dollars – pendant que Memphis cherchait un partenaire pour un transfert. Parce que oui, les Grizzlies tenaient à obtenir quelque chose en échange pour Andre, de préférence un premier tour de Draft. Pas de buyout, hors de question. Résultat, Iguodala est resté sous contrat avec Memphis jusqu’à la date limite des transferts, sans jamais jouer avec les Grizz, qui dans le même temps ont surpris toute la NBA en s’incrustant dans le Top 8 de la Conférence Ouest sous l’impulsion de Ja Morant, Jaren Jackson Jr. et Cie. Et quand on s’est approchés très sérieusement de la trade deadline, c’est là que la situation a sérieusement dérapé.

La goutte qui a fait déborder le vase, c’est cette information balancée par David Aldridge de The Athletic et provenant du camp Iguodala. « Vous ne me libérez pas ? Vous ne me transférez pas vers une équipe capable de jouer le titre ? Très bien, je suis prêt à ne pas jouer de toute la saison. » Suite à ça, on a l’arrière de Memphis Dillon Brooks qui a envoyé un scud vers le vétéran, disant qu’il avait hâte de voir un transfert d’Iggy afin de pouvoir jouer contre lui par la suite et ainsi lui montrer comment on joue au basket à Memphis. Wow ! Son copain Ja Morant a rajouté une couche supplémentaire sur Twitter et on a ensuite assisté à un sacré échange sur les réseaux impliquant le sniper des Warriors Stephen Curry, venu en soutien à son ancien coéquipier en postant une image d’Iggy avec le trophée de champion dans les mains et l’émoji qui va bien avec. La réponse de Ja ? Une image de Kevin Durant avec le trophée de MVP des Finales, trophée qui échappe toujours à Curry. Allezzzzz. On a également vu Morant liker un post « Fuck Iguadola » (Igua quoi ?), ce qui montre bien le sérieux de la situation. On n’était pas sur des petites chamailleries, on était sur des tacles les deux pieds décollés du sol.

Cet épisode, il montre une chose par rapport à ces Grizzlies. Ils sont peut-être jeunes, ils ont peut-être peu d’expérience dans la Grande Ligue, mais ils ne baissent les yeux devant personne. S’ils sentent un manque de respect de la part de quelqu’un, ils vont sortir les griffes, peu importe qui se trouve en face. Visiblement, c’était le cas avec Andre Iguodala, que Dillon Brooks et Ja Morant respectent mais pas jusqu’à s’écraser devant lui. Cette mentalité, on a pu la voir aussi sur les parquets cette année. Les Grizzlies ont proposé un jeu excitant et sans complexe pendant toute la saison, ils ont accumulé de plus en plus de confiance à force de gagner des matchs et ont évolué avec une vraie fierté, agrémentée d’une petite dose d’insolence. Vous vous rappelez quand Ja a eu des mots doux envers James Harden en plein match après lui avoir planté un 3-points sur la tronche ? Pour toutes ces raisons, cet épisode a pris une grande ampleur car ça n’aurait probablement pas été la même histoire si les Grizzlies avaient enchaîné les défaites cette année, rien qu’au niveau de la crédibilité des jeunots de Memphis. D’ailleurs, peut-être qu’on n’aurait même pas assisté à un tel épisode dans ce cas-là. Mais Morant, JJJ, Dillon Brooks et les autres ont choqué la planète NBA en prenant place à la table des équipes virtuellement qualifiées en Playoffs au moment où la saison a été suspendue. Une huitième position à l’Ouest avec un bilan quasiment à l’équilibre (32 victoires – 33 défaites), le genre de scénario qu’on n’attendait pas du tout pour une équipe qui était censée terminer dans les profondeurs de la conférence. Les Grizzlies sont donc bien là, et ils vont faire partie du paysage un moment vu le talent et la jeunesse qui composent cette séduisante formation de Memphis.

Andre Iguodala a finalement été transféré du côté de Miami au moment de la trade deadline, ce qui a officiellement mis fin à cette embrouille entre le vétéran et les jeunots de Memphis. Mais quand la NBA reprendra, on surveillera la date du prochain Grizzlies – Heat car il pourrait y avoir des étincelles. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top