News NBA

TrashTalk Award – S02 E13 : vous êtes sûrs que cet insolent de Ja Morant n’est encore qu’un rookie ?

Ja Morant 4 mars 2020

Ja Morant cherche le respect, et nous aussi.

Source image : YouTube

Chaque semaine de NBA apporte son lot de grandes gueules, de phrases choc, de provocation, de tacles à la gorge et de joutes verbales en tous genres. Et forcément, comptez sur nous pour les recenser aussi souvent que possible, car sans être trop premier degré, on est friands de ces duels musclés. Alors, c’est qui pour vous la plus grande gueule du moment ?

La précédente édition du TrashTalk Award a été remportée par Jimmy Butler qui a englouti l’honneur et la dignité de T.J. Warren, poke Moundir.

Candidat n°1 : le troll génial de ce prix Nobel qu’est Hassan Whiteside

Malgré de belles saison à Miami, Hassan Whiteside a été prié de faire ses valises direction Portland, la faute à une nonchalance à toute épreuve et un comportement pas toujours irréprochable. Chez les Blazers, il prouve qu’il n’a pas perdu de son talent ni de son sens de l’humour. Lors du match contre les Timberwolves, Whiteside a la balle à 3 points, il décide de dégainer (vous pouvez relire cette phrase autant de fois que vous voulez, il n’y a aucune erreur), voyant Gorgui Dieng se tenir à environ 3 kilomètres de lui. Robert Covington, pas plus convaincu que son coéquipier que le ballon va transpercer le filet, gueule un bon gros « HELL NO ». Sauf que « Blanc-côté » va bel et bien marquer un panier primé en ce début de match (vous pouvez également relire cette phrase autant de fois que vous voulez, il n’y a aucune erreur non plus). La suite appartient à l’ancien Heat.

Whiteside a marqué à 3 points et a mimé des esquives.

Geste très répandu chez les défenseurs pour troller un adversaire qui envoie un gros cassoulet partout sauf dans le panier, Hassan Whiteside a décidé de mimer un geste qui aurait très bien pu lui être adressé, lui qui ne s’écarte pas le plus du monde du panier. Un panier à 3 points marqué contre toute attente face à des adversaires qui lui ont ostensiblement manqué de respect, il n’en fallait pas plus pour que ce diable de Whiteside décide de montrer encore quel pitre il peut bien être lorsqu’il s’y met, et qu’il ne faudrait pas trop vite le penser fini. Malheureusement pour lui, malgré ses 15 points et 14 rebonds, il n’a pu empêcher la défaite des siens 116 à 102 sur le parquet des Wolves.

Candidat n°2 : les Suns qui accusent les Clippers de forcer avec Kawhi Leonard

C’est une certitude pour environ 110% de la planète basket : Kawhi Leonard sera titulaire lors du prochain All-Star Game. Malgré tout, les Clippers continuent de militer pour que le Klaw soit parmi les étoiles, quitte à spammer s’il le faut. C’est ce qui est arrivé sur une publication sur Instagram des Suns, qui n’avaient absolument rien demandé à personne. Eux qui espèrent voir Devin Booker participer à ce rassemblement pour la première fois de sa carrière, postaient innocemment des highlights de Kelly Oubre sur leur compte Insta. Les Clippers se sont invités, et voilà le résultat.

Bonjour chers Clippers.
Votre désespoir est visible

« Si vous avez besoin de votre dose quotidienne de Kelly Oubre : ALLONS Y ! »
« Cliquez sur le lien dans la bio pour envoyer Kawhi Leonard au All-Star Game. »
« Bonjour Instagram, je voudrais signaler ce compte pour spam. »

Effectivement, le lobby pour Kawhi Leonard est aussi proéminent qu’inutile vu qu’il va bien se retrouver au All-Star Game. Mais visiblement, les Clippers poussent le délire jusqu’à balancer des commentaires sur les publications des autres franchises. Franchement, on ne peut pas donner tort aux Soleils sur ce coup là, déjà que la présence de leur protégé Devin Booker, si elle n’est pas du tout compromise, n’est pas non plus assurée à 100%. Il s’agirait de dire aux Clippers d’en laisser quand même pour les autres les gars.

Candidat n°3 : le public des Nets qui chambre Jimmy Butler

La semaine passée, vous avez probablement tous vu la méga embrouille entre Jimmy Butler et T.J. Warren qui étaient à deux doigts d’en venir aux mains et qui se sont invectivés à tort et à travers. On se serait cru dans le Puy-de-Dôme. Jimmy Butler a d’ailleurs continué son entreprise de démolition par médias interposés. Butler et Warren ont même été mis à l’amende pour leur échauffourée. Lorsque Buckets s’est présenté au Barclays Center sur la ligne des lancers, le public a eu une bonne idée.

Au lieu des traditionnelles huées qui accompagnent l’adversaire lorsqu’il va sur la ligne de réparation, le public des Nets a tenté une déstabilisation originale en rappelant à Butler cette embrouille. Bon on ne retiendra que la victoire des Nets sur le score de 117 à 113, car au final ça rappelle à tous que Butler a tout simplement terminé Warren, sur le terrain en gagnant le match et en limitant son ennemi à 3 points, mais aussi parce que tout cela lui a permis de remporter la précédente édition du TrashTalk Award quand même. Ah, et au fait, Buckets avait également mis ses lancers hein.

Candidat n°4 : Ja Morant qui se fait connaître auprès de James Harden

Ja Morant n’est décidément pas un rookie comme les autres. Si jeune et déjà abonné à cette rubrique, le meneur des Grizzlies a encore fait parler de lui dans la rubrique « trashtalking ». Après avoir déjà taillé Emmanuel Mudiay puis Jerome Robinson, l’ancien de Murray State s’est attaqué à un poisson encore plus gros dans cette Ligue en la personne de James Harden. En effet, le barbu a une nouvelle fois laissé parler sa défense en se tenant à environ 10 kilomètres de Morant, pour l’inciter à prendre le shoot de loin en pensant qu’il va le rater. Bien mal lui en a pris…

« Parlez de moi à cet enfoiré ! »

Et là, vous comprenez vite que jamais Ja Morant ne reculera devant qui que ce soit, il a beau avoir un ancien MVP face à lui, il va s’adresser à lui comme au quartier. Disons-le tout net : Morant s’en bat les couilles, alors qu’il n’a même pas l’âge pour commander une bière. Deux mètres d’écart ? Le rookie ne se fait pas prier pour allumer et transpercer la ficelle, non sans insinuer que James Harden ne devrait pas lui manquer de respect de la sorte. Morant s’est chauffé en ne ratant qu’un seul tir dans ce match et en offrant la victoire aux Grizzlies 121 à 110. Ce gamin a vraiment ce truc si spécial en lui..

Candidat n°5 : l’Oregon entier qui trolle Russell Westbrook

A chaque fois que Russell Westbrook et Damian Lillard se retrouvent, on a droit à de belles étincelles de la part des deux meneurs. Mais malheureusement pour l’ancien d’OKC, c’est souvent Dame D.O.L.L.A qui prend le dessus. Ce fut encore le cas cette semaine, Lillard étant reparti avec la victoire 117 à 107 en terre texane. Russell Westbrook a pourtant tout tenté, que ce soit dans le jeu avec ses 31 points, 11 rebonds et 12 passes, que dans les paroles en insinuant que Damian Lillard ne pouvait pas défendre dessus.

Westbrook à Lillard : « Une faute c’est comme un panier, tu ne peux pas défendre sur moi, impossible. »

A quelques détails près, ça aurait pu coller, mais malheureusement, Westbrook est à -14 à ce moment du match (on ne dit pas qu’il ne faut trashtalker que lorsque l’on gagne de plus de 20 points, mais c’est rarement le bon moment avec un tel déficit dans le dernier quart-temps). De plus, Westbrook a raté son lancer-franc juste derrière, et à Portland on a encore en tête ce shoot légendaire planté contre OKC lors des derniers Playoffs. Mais Lillard n’est pas le seul à avoir apporté son petit grain de sel, le banc des Blazers s’est également invité à la fête.

Westbrook a balancé une brique et le banc des Blazers s’est couvert.

Le troll classique donc, mais le mot de la fin revient à Damian Lillard, forcément.

Du lourd donc pour cette semaine de NBA, avec de la punchline et du tacle en veux-tu en voilà ! La réponse à la question suivante vous revient : qui a eu la plus grande gueule sur cet épisode ? A vous de nous le dire.

Mais qui a eu la plus grande gueule en NBA cette semaine ?

View Results

Loading ... Loading ...
Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top