One-on-One

Salut Jayson Tatum, comment ça va ? Après la grosse explosion de 2020, que nous réserve-t-il pour 2021 ?

On en connaît un qui pourrait intégrer la discussion du MVP en 2021.

Source image : YouTube

Étrange pause automno-hivernale oblige, TrashTalk se penche cette année sur… 74 profils individuels. Pourquoi 74 ? Oh, rien à voir avec la Haute-Savoie hein, malgré l’adoration de certains pour la Sainte-Raclette, mais plutôt car ces analyses nous emmèneront tranquillement vers 2021. Car oui, on vous le confirme, cette sordide année 2020 touchera bientôt à sa fin, il était temps. Et dans ce passage à la nouvelle année, un certain Jayson Tatum aura à cœur de continuer son ascension.

Ascension, c’est bien le mot qui caractérise le mieux Jayson Tatum en 2020. Auteur d’un mois de février tout simplement monumental avant l’interruption de la saison dernière, le troisième choix de la Draft 2017 est rentré dans la catégorie All-Star et même All-NBA. À seulement 22 ans, le phénomène semble destiné à devenir l’un des très grands acteurs de la NBA des années 2020. 

Quand le rookie Jayson Tatum avait postérisé LeBron James lors du Game 7 des Finales de Conférence 2018 pour ponctuer une magnifique campagne de Playoffs, on s’était tous rendu compte à quel point ce gamin pouvait devenir spécial. Depuis ce moment, Tatum a connu des hauts et des bas mais ça y est, il est désormais rentré dans une nouvelle dimension, celle qu’on attendait. Après une saison sophomore pas facile où il n’a pas explosé comme espéré dans le bordel des Celtics version 2018-19, il a fallu attendre début 2020 pour voir Tatum véritablement franchir un cap dans sa progression. Un très très gros cap. Vous vous rappelez de son mois de février ? 30,7 points, 7,9 rebonds, 3,2 passes décisives, 1,2 interception, 1,3 contre, 49,4% au tir, 48,1% du parking. Des chiffres de superstar, des performances épiques soir après soir, de grands moments dans le money time… bref, du pur bonheur pour les yeux, et du pur bonheur pour les fans des Celtics, amoureux devant le nouveau patron de la franchise. On adore la contribution de son copain Jaylen Brown, on kiffe le leadership de l’autre All-Star Kemba Walker, mais le meilleur, c’est Jayson Tatum aujourd’hui. Participant au match des étoiles pour la première fois de sa carrière en début d’année et membre de la All-NBA Third Team, JT est devenu l’un des grands visages de la NBA actuelle et surtout celle des saisons à venir. C’est rare de voir un joueur aussi complet offensivement à seulement 22 piges, tout en ayant un niveau défensif très très correct. C’est rare de voir un joueur évoluant seulement dans sa troisième saison chez les pros et sortir des Playoffs en 26-10-5, au sein d’une équipe finissant à seulement deux victoires des Finales NBA. Son Game 7 face aux Raptors fait notamment partie des masterclass de la bulle et il a ainsi confirmé tout le bien qu’on pouvait penser de lui. Certes, la défaite contre le Heat fut difficile à avaler. Certes, Tatum a aussi eu quelques moments d’absence qui ont coûté cher, mais on parlerait du futur GOAT s’il était déjà parfait à son âge.

Quand vous atteignez les 90 sur 2K, vous savez que vous avez changé de statut. Et quand vous décrochez un nouveau deal de cinq ans pour 195 millions, vous savez que vous représentez l’avenir de votre franchise. Sans surprise, les Celtics n’ont pas hésité longtemps avant de mettre ce gros pactole sur la table. Après trois saisons NBA, Jayson Tatum était éligible à une full designated rookie max extension et quelque chose nous dit qu’il n’aura aucun mal à répondre aux attentes qui accompagnent ce nouveau contrat dans les années à venir. Alors, que peut-on attendre de lui en 2020-21 ? All-Star et meilleur joueur des Celtics, ça c’est sans doute acté. Mais peut-il se mêler à la course au MVP, en s’imposant comme le véritable numéro 1 d’une équipe qui tutoie les sommets de la Conférence Est ? Peut-il évoluer à un niveau de superstar pendant une campagne complète ? Peut-il éviter les petits trous d’air qu’il connaît parfois ? Connaissant le talent et la maturité du bonhomme, on a envie de répondre oui. À lui de le prouver.

  • Jauge de hype à son arrivée dans la Ligue : 70%
  • Jauge de hype actuelle : 85%
  • Jauge entrée au Hall of Fame : 30%
  • Celui qu’il aimerait devenir : Paul Pierce, pour son statut de légende des Celtics mais pas pour ses interventions TV
  • Celui qu’il espère ne pas devenir : Tracy McGrady, trop de talent mais trop de blessures et pas assez de succès

Jayson Tatum s’est déjà imposé comme une star du jeu actuel, et le mot superstar devrait bientôt être employé plus fréquemment à son égard. Car il a vraiment tout ce qu’il faut pour s’installer durablement dans l’élite de la Ligue.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top