Rockets

Les Rockets accélèrent pour le recrutement de leur coach : les chaises musicales continuent et attention, Kenny Atkinson est dans le lot

Kenny Atkinson

Qui pour enfiler la blouse et accompagner Daryl Morey dans ses expériences ?

Source image : ESPN

Les Rockets ont accéléré leur processus de recrutement pour le poste de coach. Les entretiens vont s’enchaîner dans les jours à venir avec une bonne demi-douzaine de candidats sur la shortlist. Daryl Morey aime bien tenter des choses et ça se sent.

Ça fait maintenant plus de trois semaines que Mike D’Antoni a fait ses valises et les Rockets sont toujours à la recherche de leur futur coach, prêt à reprendre le flambeau après l’élimination face aux Lakers. Le duo James Harden – Russell Westbrook a dépassé la trentaine et Daryl Morey est presque déjà dans l’urgence pour tenter de maximiser le potentiel de ce roster et l’emmener le plus loin possible. Mais contrairement à d’autres franchises, les rumeurs ne permettent pas de dégager un ou deux candidats ultra favoris pour le poste. Des anciens coachs au chômage, des assistants réputés, des visages connus de la franchise du Texas : on fait le point sur la shortlist des Rockets.

D’après le Houston Chronicle, trois entretiens sont d’ores et déjà fixés pour cette semaine : Kenny Atkinson, Wes Unseld Jr. et Stephen Silas. Le premier s’est fait virer par Kyrie Irving a quitté les Nets en mars dernier après trois saisons et demie de bons et loyaux services. Arrivé sur le banc d’une franchise de Brooklyn sans véritable avenir en 2016, il a ramené cette dernière en Playoffs lors de la saison 2018-19 et a vu sa cote grimper avec ce joli exploit. De plus, il est passé par les Rockets en tant que responsable du développement des joueurs il y a plus d’une décennie, au début de l’ère Daryl Morey. Mais son expérience de head coach se limite à un poste dans une équipe jeune avec des ambitions limitées, un peu à l’inverse de la situation des Fusées aujourd’hui. Candidat suivant : Wes Unseld Jr., le fils du Hall of Famer, assistant aux Nuggets depuis 2015 et acteur de l’ombre de leur incroyable campagne de Playoffs. Il a longtemps été un candidat sérieux du côté des Bulls avant que Billy Donovan ne lui grille la priorité. Salué par Mike Malone pour son travail défensif qui a aidé Denver dans les deux comebacks de la bulle, il a également vu son nom être cité du côté de New Orleans. Et les assistants sont à la mode en NBA puisque Stephen Silas rencontrera lui aussi Daryl Morey et les Rockets. Scout puis assistant en NBA depuis 1999, Silas a notamment passé huit ans à Charlotte entre 2010 et 2018 avant de rejoindre le staff des Mavericks. Cet automne, il pourrait enfin monter en grade, lui qui est également convoité par les Pacers, même si la shortlist d’Indiana c’est un peu l’annuaire de tous les coachs et assistants de la Ligue.

Trois autres noms devraient aussi rejoindre l’agenda des Rockets histoire de discuter un peu : Tyronn Lue, David Vanterpool et John Lucas. Plus besoin de présenter le premier dont le nom apparaît dans les rumeurs de chaque franchise depuis deux mois. Son expérience de coach champion pourrait lui donner un avantage sur ses concurrents vu la situation à Houston. Vanterpool, ancien globe-trotter durant ses années de joueur, a raccroché les baskets en 2007 pour devenir assistant au CSKA Moscou avant de rejoindre les Blazers en 2012. Débarqué chez les Wolves l’été dernier comme assistant principal de Ryan Saunders, il serait également sur les tablettes d’Indiana et d’Oklahoma City. Quant à John Lucas, il pourrait aussi être un candidat sérieux à Houston. First pick des Rockets en 1976, il a joué pendant cinq saisons dans le Texas durant sa carrière avant d’y revenir en tant que responsable du développement des joueurs en 2016. Mais à 66 ans, il n’a plus coaché depuis 2003 lors d’un passage d’une saison et demie chez les Cavs, et son bilan en carrière dépasse difficilement les 40% de succès. Son profil est un peu atypique mais sa connaissance de la franchise et sa proximité avec James Harden pourraient booster sa candidature selon Sports Illustrated, surtout qu’on sait que Daryl Morey aime les expériences. Derniers noms évoqués par SI : Sam Cassell et Jeff Van Gundy, deux autres anciens de la maison, qui pourraient aussi entrer dans le processus de recrutement dans les jours à venir.

Pas mal de profils différents sur cette shortlist et les Rockets vont devoir prendre une décision rapidement parce que le jeu des chaises musicales continue sur les bancs de la NBA. On a en tout cas passé la vitesse supérieure dans le Texas et on pourrait y voir plus clair très bientôt.

Sources texte : Houston Chronicle, Sports Illustrated

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top