Kings

Marvin Bagley, une saison passée au garage : c’est tout le projet des Kings qui prend du retard

Marvin Bagley 27 mars 2020

Est-ce qu’on peut dire que Sacramento est passé à un Marvin Bagley près des Playoffs cette année ?

Source image : YouTube/Bleacher Report

Après une saison rookie prometteuse, Marvin Bagley n’a pas eu le temps de passer la seconde. La faute à de nombreux bobos qui l’ont empêché de participer pleinement au nouveau projet qui est en train de prendre forme à Sacramento. Il faudra directement activer la troisième pour rattraper le retard en 2021.

Préférant décliner l’invitation de Team USA pour se concentrer sur la saison NBA à venir, Marvin Bagley n’a pas eu le temps de nous faire constater ses progrès. Blessé au pouce lors de la rencontre d’ouverture à Phoenix où il a terminé à 14 points et 10 rebonds en 28 minutes, le sophomore était forcé de pointer à l’infirmerie pendant six semaines. Perdant sa nouvelle place de titulaire au profit de Nemanja Bjelica qui avait déjà tenu ce rôle l’année précédente, l’apprenti rappeur reprenait en douceur au mois de décembre. Malheureusement, quand enchaîner huit matchs devient un exploit, c’est jamais bon signe. Le 26 décembre, patatras. Retour à la case départ sans toucher les 20 000 francs. Cette fois, c’est la cheville qui a tourné sérieusement. Ça commence déjà à faire beaucoup, sachant que ce n’est pas terminé. Après deux semaines d’observation, le numéro 2 de Draft est déclaré apte. Visiblement trop tôt car le drapeau rouge est de nouveau agité au bout de quatre apparitions sur les parquets. La blessure s’est aggravée et on ne sait pas avec certitude quand est-ce qu’il pourra revenir prêter main forte à ses coéquipiers. En voilà au moins un à qui la suspension de la saison pourrait servir afin de se rétablir totalement pour pouvoir terminer la campagne sur le terrain. Et loin de nous l’idée de vouloir tirer sur l’ambulance, mais ça semble une nouvelle fois un peu tard pour accrocher le wagon des Playoffs.

Collectivement, les Kings ne sont « qu’à » 3,5 matchs de la huitième place détenue par les Grizzlies à l’Ouest. Mais il faudra aussi lutter avec les Blazers, les Pelicans et les Spurs pour une seule place. Quand on se penche un peu sur les statistiques du sophomore, on ne sait pas s’il faut trop compter sur lui pour redonner le sourire aux abonnés du Golden 1 Center qui ont perdu patience depuis leurs dernières séries de postseason en 2006. En effet, sur les 13 matchs disputés par Marvin Bagley troisième du nom cette saison, Sacramento n’est reparti que deux fois avec la victoire. Plus qu’un simple hasard, c’est aussi le temps nécessaire pour que l’ailier-fort s’intègre dans l’équipe et s’imprègne des systèmes de Luke Walton qui souhaite toujours en faire son arme fatale capable de jouer à tous les postes pour combler les besoins de la team. Car on s’en est encore rendu compte lors de sa dernière apparition en NBA face au Heat le 20 janvier (15 pions et 15 boards en 38 minutes), le potentiel du garçon est énorme et pourrait aider les Kings à franchir un cap lorsqu’il sera utilisé efficacement.

Toujours présent en coup de vent, entre deux sessions 2K à l’infirmerie, Marvin Bagley n’a pas encore eu le temps de travailler ses automatismes avec De’Aaron Fox, l’autre visage de la reconstruction au sein de la franchise. L’année dernière, sur de courtes périodes, les deux hommes avaient laissé entrevoir une belle alchimie que l’on avait impatience de voir se développer sous nos yeux avec l’arrivée du deuxième année dans le cinq majeur. C’était sans compter sur cette avalanche de pépins physiques qui ont non seulement privé The Marv d’une place fixe en tant que titulaire dès cette année mais surtout du temps de jeu nécessaire pour poursuivre sa progression. En tout cas, du peu que l’on a vu de l’intérieur, le profil a tout pour fiter chez les Kings. Son tir extérieur est encore quasiment inexistant mais sa mobilité et ses qualités athlétiques correspondent à merveille au jeu qu’essaye de développer l’ancien coach des Lakers dans la capitale californienne. Avec 14,2 points et 7,5 rebonds en 25,7 minutes de moyenne, MB3 est loin d’être un bust et a juste besoin de jouer davantage pour s’imposer dans la Ligue.  On espère que ses mois de rééducation lui ont servi à bosser ce tir de loin et d’autres aspects de son jeu pour ne pas seulement revenir avec des textes qui tâchent pour prendre sa revanche sur Damian Lillard lors d’un prochain Rap Contenders par exemple. Le potentiel est là, il n’y a plus qu’à. A condition bien sûr que son corps le laisse un peu tranquille.

Le camarade de promo de Luka Doncic, Trae Young et Deandre Ayton a pris un peu de retard mais les Kings peuvent rester optimistes. Une fois que Marvin Bagley sera sur pied, l’équipe va commencer à avoir de la gueule. Il n’y aura plus qu’à concrétiser ça avec une qualification en Playoffs, depuis le temps que les fans attendent…

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top