Rookie Rankings

Rookie de l’Année 2019-20 : une quinzaine de matchs joués et Zion Williamson a déjà dépassé tout le monde, ou presque

Zion Williamson 21 février 2020

Seul Ja Morant résiste encore au rouleau compresseur.

Source image : YouTube

Le mois de février est terminé, le mois de mars vient de commencer, ce qui signifie que la saison régulière se rapproche lentement mais sûrement de la fin. Ça signifie aussi que c’est l’heure de nos rankings mensuels et celui concernant les rookies vient tout juste de sortir du four. Petit indice concernant l’édition d’aujourd’hui, y’a un mec qui a fait un énorme jump au classement. 

Statistiques et analyses arrêtées au 29 février 2020

Quelques mentions honorables

Sans ordre particulier :

Terence Davis (Toronto Raptors) : 8,1 points à 46,9% au tir dont 40,8% à 3-points, 3,5 rebonds en 17,5 minutes

Cameron Johnson (Phoenix Suns) : 7,9 points à 42,2% au tir dont 40,5% à 3-points en 19,9 minutes

Darius Garland (Cleveland Cavaliers) : 12,4 points à 40,1% au tir dont 35,7% à 3-points, 3,9 assists en 30,9 minutes

– Jarrett Culver (Minnesota Timberwolves) : 9,0 points à 39,2% au tir, 3,4 rebonds en 24,1 minutes

– Kevin Porter Jr. (Cleveland Cavaliers) : 9,9 points à 44,8% au tir, 3,3 rebonds en 22,9 minutes

– Cam Reddish (Atlanta Hawks) : 10,0 points à 36,9% au tir, 3,7 rebonds, 1,1 interception en 26,6 minutes

– Jaxson Hayes (New Orleans Pelicans) : 7,6 points à 66,2% au tir, 4,1 rebonds, 1,0 contre en 17,2 minutes

– De’Andre Hunter (Atlanta Hawks) : 12,4 points à 41,1% au tir, 4,3 rebonds en 31,8 minutes

– Nicolo Melli (New Orleans Pelicans) : 6,7 points à 47,3% dont 39,5% à 3-points, 3,0 rebonds en 16,5 minutes

– Matisse Thybulle (Philadelphia 76ers) : 4,6 points à 39,9% au tir dont 36,2% à 3-points, 1,4 interception en 19,6 minutes

– Michael Porter Jr. (Denver Nuggets) : 7,8 points à 51,2% au tir dont 42,6% à 3-points, 4,3 rebonds en 14,1 minutes

#10 – Coby White (Chicago Bulls)

Statistiques 2019-20 : 12,3 points à 38,7% au tir dont 35,6% à 3-points, 3,5 rebonds en 24,9 minutes

Cobyyyy ! Désolé Matisse, désolé les autres rookies qui ont réalisé un mois sympathique, il fallait qu’on place La Touffe dans ce Top 10 afin de pouvoir revenir sur ses récentes performances XXL. Car le joueur formé à North Carolina a tout simplement pris feu en cette fin février. Et quand on dit « pris feu », on n’exagère pas. 33 points contre Phoenix le 22 février, 33 points contre Washington le jour suivant, puis 35 contre Oklahoma City le 25, tout ça à 57,4% au tir avec 18 tirs primés rentrés sur 31 tentatives. Wow ! Sacrée série n’est-ce pas ? Le gamin a explosé ses records personnels, il a marqué l’histoire à sa manière, et a apporté un énorme boost aux Bulls en sortie de banc. Petit bémol, il a été coupé dans son incroyable élan à cause d’une petite blessure au dos. Il joue à Chicago, faut pas l’oublier.

#9 – R.J. Barrett (New York Knicks)

Statistiques 2019-20 : 13,7 points à 38,9% au tir, 5,1 rebonds en 30,4 minutes

Alors, gaucher ou droitier finalement ? Visiblement R.J. Barrett est droitier de base, mais préfère shooter avec la main gauche. Voilà la nouvelle histoire assez drôle qui a fait l’actu des Knicks récemment. Sinon, concernant les performances du numéro 3 de la dernière Draft, on peut dire que l’irrégularité a encore été le maître-mot, lui qui a par exemple marqué 21 points face aux Rockets le 24 février dernier, avant d’enchaîner avec une performance à 5 unités contre les Hornets. Pour recontextualiser tout ça, on rappelle qu’il a manqué environ trois semaines de compétition entre fin janvier et début février à cause d’une blessure à la cheville. Le Canadien a un peu galéré lors de son retour, mais ça n’a pas empêché R.J. de se faire plaiz au Rising Stars Challenge avec 27 pions (meilleur marqueur du match). Avec le départ de Marcus Morris lors de la trade deadline, Barrett aura peut-être plus de responsabilités offensives lors de la vingtaine de matchs qui reste.

#8 – P.J. Washington (Charlotte Hornets)

Statistiques 2019-20 : 11,9 points à 45,8% au tir dont 38,0% à 3-points, 5,5 rebonds en 30,3 minutes

Chute assez importante pour P.J. Washington, qui était dans le Top 5 il y a un mois. Février avait mal commencé pour le rookie des Frelons, touché à la cheville et forfait lors des deux premiers matchs de son équipe. Au cours des rencontres qui ont suivi, Washington était dans le dur et il a fallu attendre la pause du All-Star Weekend pour voir P.J. reprendre du poil de la bête. Avec 10,4 points de moyenne et un pourcentage au tir de 38% dont 30% derrière l’arc, Washington a connu son mois le moins accompli de la saison. On espère quand même que ses performances récentes sont le signe annonciateur d’un joli finish, lui qui réalise quand même une campagne rookie globalement satisfaisante à Charlotte.

#7 – Rui Hachimura (Washington Wizards)

Statistiques 2019-20 : 13,9 points à 49,0% au tir, 6,0 rebonds en 29,4 minutes

Après avoir perdu plusieurs places le mois dernier à cause de sa longue absence pour blessure, Rui Hachimura grimpe cette fois-ci au classement grâce à ses performances solides en février, lui qui a fait son retour après un mois et demi chez l’infirmière. Avec 13,9 points et 6,4 rebonds de moyenne à 51,4% au tir et un très joli 47,1% du parking (même si son nombre de tentatives à 3-points est faible), l’espoir japonais a montré une régularité intéressante. S’il continue sur ce rythme, il pourrait bien intégrer le Top 5 lors du classement final, surtout si son temps de jeu augmente. Début février, pour son retour sur les parquets, les Wizards ont limité ses minutes (29,8 en février contre 34,4 en décembre) mais maintenant qu’il a retrouvé les jambes, elles pourraient remonter. Alors faudra le surveiller.

#6 – Eric Paschall (Golden State Warriors)

Statistiques 2019-20 : 13,4 points à 48,8% au tir, 4,6 rebonds en 27,0 minutes

Brillant face aux Lakers lors de sa dernière sortie avec 23 points au compteur en sortie de banc, Eric Paschall a bouclé un bon mois de février de la meilleure des manières. Il a aussi profité du Rising Stars Challenge pour montrer qu’il faisait bien partie des meilleurs éléments de la classe biberon, lui qui a terminé meilleur marqueur de la Team USA. C’est Miles Bridges qui a terminé MVP, mais ce titre aurait très bien pu revenir à l’ami Eric. Clairement, Paschall continue de profiter de la saison en carton des Warriors – caractérisée par de nombreuses absences – pour prouver sa valeur, lui qui a été sélectionné au deuxième tour de la dernière Draft. On parle d’un joueur qui a « déjà » 23 ans et qui a réalisé un cursus complet à l’université, avec notamment trois ans à Villanova, où il a remporté un titre NCAA. Donc il a des bases plutôt solides le garçon.

#5 – Tyler Herro (Miami Heat)

Statistiques 2019-20 : 13,1 points à 41,4% au tir dont 39,3% à 3-points, 4,0 rebonds en 27,7 minutes

Bon, concernant Tyler Herro, ça va être assez rapide vu que le jeunot du Heat n’a pas joué le moindre match depuis le 3 février dernier. Il avait entamé le mois avec une grosse perf à 23 points contre Orlando, et puis il s’est blessé face aux Sixers. Ça parlait d’abord d’une blessure à la cheville, visiblement c’est plus une blessure au pied. C’était donc un peu le flou, d’autant plus que peu de nouvelles ont été données concernant le sniper ces dernières semaines. Mais visiblement, d’après les dernières news, Herro progresse dans sa rééducation et devrait pouvoir revenir dans pas trop longtemps, ce qui devrait aider une équipe de Miami en galère ces dernières semaines. Aucune date officielle n’a cependant été dévoilée pour son retour.

#4 – Brandon Clarke (Memphis Grizzlies)

Statistiques 2019-20 : 12,0 points à 62,3% au tir dont 40,4% à 3-points, 5,8 rebonds en 21,7 minutes

Coup d’arrêt pour Brandon Clarke. Pas au niveau des performances, mais au niveau de la durabilité. Parce que le rookie des Grizzlies est aujourd’hui à l’infirmerie pour un pépin au quadriceps. Il sera réévalué dans environ deux semaines et vu l’apport du gamin cette saison, c’est une bien mauvaise nouvelle pour une équipe de Memphis déjà privée de Jaren Jackson Jr., et qui tente de conserver sa place dans le Top 8 de l’Ouest malgré un calendrier hardcore. L’absence de JJJ aurait pu permettre à Clarke de se montrer un peu plus dans un rôle de titulaire mais il n’aura donc pas cette opportunité. Avant sa blessure, le MVP de la dernière Summer League s’était illustré avec notamment une perf à 27 points à 12/14 au tir contre Portland, record en carrière égalé.

#3 – Kendrick Nunn (Miami Heat)

Statistiques 2019-20 : 15,7 points à 44,8% au tir dont 35,3% à 3-points, 3,6 assists en 29,9 minutes

Le Heat a connu un mois de février bien compliqué, et Kendrick Nunn aussi par la même occasion. Enfin, disons que Kendrick a surtout galéré lors des deux semaines avant le All-Star Break, quand il est revenu de son bobo au tendon d’Achille. Ses stats entre le 1er et le 12 février ? 9,8 points à 29,8% au tir dont 24,3% de loin. Ça pique. Depuis, ça va beaucoup mieux pour lui avec trois matchs à plus de 20 points depuis la trêve (dont deux en l’absence de Jimmy Butler), durant laquelle il a notamment participé au Rising Stars. Visiblement, la petite pause de mi-saison lui a fait du bien, et il garde donc une place sur le podium.

#2 – Zion Williamson (New Orleans Pelicans)

Statistiques 2019-20 : 23,4 points à 58,1% au tir, 6,8 rebonds en 28,6 minutes

Il y a deux mois, Zion Williamson n’était pas dans ce classement car il n’avait pas encore joué la moindre minute en NBA. Il y a un mois, il a intégré le Top 10 après des débuts tonitruants. Et aujourd’hui, il est deuxième de notre classement, tout simplement car on ne pouvait pas faire autrement. Zion est un phénomène générationnel, ce qu’il fait depuis son arrivée dans la Grande Ligue, c’est all-time. La preuve, il est devenu le premier joueur de moins de 20 ans dans l’histoire à enchaîner dix matchs consécutifs à au moins 20 points. Pour les amateurs de stats et de comparaison, sachez qu’il est aussi devenu le premier rookie depuis Michael Jordan à réaliser quatre matchs de suite à au moins 25 pions avec minimum 57% de réussite au tir. C’est peut-être un peu tiré par les cheveux mais ça montre quand même le niveau du prodige. Ses minutes ont progressivement augmenté pour atteindre les 30 en moyenne sur le mois de février, et le mec joue déjà comme un All-Star, laissant une impression de domination bien flippante. Résultat, les Pelicans réalisent une belle ascension à l’Ouest, eux qui profitent des galères actuelles des Grizzlies pour se rapprocher sérieusement du Top 8.

#1 – Ja Morant (Memphis Grizzlies)

Statistiques 2019-20 : 17,5 points à 48,9% au tir, 3,4 rebonds, 6,9 assists en 29,9 minutes

Ja Morant toujours au sommet, ça change pas. Oui, Zion Williamson est clairement le rookie le plus impressionnant aujourd’hui et il casse la baraque tous les soirs. Mais vu la campagne globale du meneur des Grizzlies, on ne peut pas dégager Morant du top spot pour un mec qui n’a joué que 14 matchs cette saison, aussi exceptionnel soit-il. Ça serait injuste pour le produit de Murray State, dont on n’a pas arrêté de louer les qualités. Et puis bon, ce n’est pas comme s’il avait disparu de la circulation hein. Certes, Memphis est bien dans le dur depuis la trêve du All-Star Weekend et la hype autour de l’équipe a pris un coup, mais Morant a sorti un mois de février dans ses standards avec des moyennes de 17,9 points et 6,1 passes décisives à 47,9% au tir (même si sa réussite à 3-points a bien chuté, avec 17,2% sur le mois), avec en prime son premier triple-double en carrière.

Il reste un mois et demi de compétition, et la fin de saison est souvent l’occasion pour certains rookies de se montrer. On surveillera évidemment tout ça, en gardant surtout un œil sur le duel Ja Morant – Zion Williamson dans la course aux Playoffs. Vu le nombre de matchs ratés par le second, ça sera compliqué de ne pas récompenser le premier mais la baston pour la huitième place à l’Ouest risque d’être très excitante à suivre.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top