Knicks

R.J. Barrett déclare être plutôt droitier que gaucher : chouette, enfin un joueur des Knicks qui n’a pas deux mains gauches

RJ Barrett 27 février 2020

Hein ?

Source image : Youtube

Heureusement que les Knicks sont là pour nous faire marrer. Une nouvelle fois engluée dans les profondeurs de la Conférence Est, la franchise de James Dolan nous régale semaine après semaine. Dernière petite pépite en date, le rookie R.J. Barrett, qui shoote main gauche alors qu’il serait en fait… droitier. 

Interrogé sur cet aspect via Newsday, l’ancien de Duke a en effet indiqué qu’il était droitier de naissance et qu’il faisait tout avec la main droite. Mais en grandissant, il utilisait parfois sa main gauche, comme sa mère, et aujourd’hui il l’utilise pour envoyer des briques. Visiblement, il serait plus à l’aise pour tirer de la main gauche, même si sa mécanique serait meilleure avec la droite. Quand on regarde ses pourcentages, on ne peut que lui conseiller de revenir sur sa patte de prédilection. Certes, y’a 13,7 points de moyenne mais le jeune homme de 19 ans arrose sacrément les parquets NBA. Compilant 38,7% au tir, 30,9% à 3-points et 60,1% sur la ligne des lancers, le rookie serait très utile chez les entreprises de BTP new-yorkaises. À titre de comparaison, Ben Simmons est souvent la cible des critiques quand on parle de lancer le ballon au-delà de la raquette mais force est de constater que l’Australien enregistre un meilleur pourcentage aux lancers francs (62,7% pour Simmons), qui est souvent un bon indicateur pour voir les qualités de shooteur d’un joueur. Un certain philosophe répondant au nom de Patrick Beverley disait en 2017 : « Les hommes mentent, les femmes mentent, mais pas les stats ». Conclusion : Ben Simmons est un meilleur shooteur que R.J. Barrett, point final.

Le cas de Ben Simmons est intéressant puisqu’on le voit utiliser ses deux mains lui aussi, sans pour autant savoir laquelle est la meilleure. En fait, quand on regarde les ambidextres, on se rend compte que ce sont souvent des galériens quand il s’agit de foutre un ballon dans un panier. Le compatriote de Barrett, Tristan Thompson, a lui aussi eu sa période de doute au niveau du choix de sa paluche. Après ses deux premières saisons dans la Ligue, le gaillard a décidé de changer de main de shoot en passant de la gauche à la droite. Résultat des courses : son pourcentage aux lancers francs est passé de 60,8% en tant que sophomore à 69,3% lors de sa troisième saison NBA. Y’a donc eu une belle amélioration, même si on ne parle pas de Larry Bird, qui lui par contre était capable de mettre la sauce avec sa main « faible » quand ça le bottait. Demandez aux Blazers, ils s’en souviennent encore. LeBron James fait partie de ces joueurs à l’aise des deux mains. Gaucher hors des terrains mais droitier quand il enfile les sneakers, le King ne sait toujours pas pourquoi il a opté pour la main droite au moment de devenir basketteur. Ceci dit, ça ne l’avait pas empêché de ridiculiser les Dinos pendant les Playoffs 2017 avec plusieurs paniers main gauche.

Que le petit se rassure, il peut faire carrière en NBA en étant à peu près correct des deux mains. Le problème maintenant pour lui comme pour sa franchise, c’est de gagner des matchs NBA car concernant les Knicks de New York, y’a toujours pas de doute, c’est l’une des pires équipes de la Ligue.

Source texte : Newsday

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top