Grizzlies

Au tour de Brandon Clarke de rejoindre l’infirmerie pour deux semaines : les Grizzlies en voie d’extinction

Brandon Clarke 26 février 2020

Les arceaux du FedExForum peuvent respirer un bon coup.

Source image : Youtube

Il avait justement l’occasion de briller en tant que starter durant l’absence de Jaren Jackson Jr. mais il a préféré rejoindre son pote à l’infirmerie. En effet, Brandon Clarke n’a pas fait long feu face aux Clippers ce lundi puisque le rookie de Memphis, introduit dans le cinq majeur pour la troisième fois de sa carrière seulement, s’est blessé au quadriceps en tout début de match et sera réévalué dans deux semaines. Ça commence à puer du côté du Tennessee cette histoire.

Après JJJ sur le flanc également pour une quinzaine de jours à cause d’une entorse du genou, Brandon Clarke laisse lui aussi ses partenaires actuellement à la lutte pour rester dans le Top 8 à l’Ouest. ESPN nous annonce que le quadriceps du gamin a décidé de faire des siennes et sera soumis à de nouveaux examens dans quinze jours. Dommage pour Taylor Jenkins et ses hommes car BC réalisait jusque là un premier exercice de très bonne facture. Dans un rôle d’energizer en sortie de banc derrière Triple J, le poste 4 s’éclatait dans un jeu rapide et flashy. Uber athlète capable de claquer des posters assez sales (coucou Ian Mahinmi), le petit entretenait une très bonne relation sur les alley-oops avec l’autre petit ourson de la team, Ja Morant. Cinquième joueur le plus efficace de la Ligue avec plus de 62% de shoots réussis, on peut dire que l’acclimatation de Brandon est une réussite comme le montrent ses moyennes de 12 points, 5,8 rebonds à 40% du parking et 78,5% aux lancers avec une sélection pour disputer le Rising Stars Challenge à Chicago en bonus. L’avenir semble lui appartenir et le trio qu’il forme avec ses compères sus-cités devrait jouer les premiers rôles dans les années à venir.

Sauf qu’en attendant, avec les absences des deux big men, c’est tout le secteur intérieur qui commence à se retrouver gentiment à poil. Jonas Valanciunas est toujours là pour distribuer 2-3 mandales au poste de pivot, par contre les rotations donneront sûrement quelques sueurs froides au coach de Memphis sur les prochaines rencontres. Gorgui Dieng et Jordan Bell sont bien gentils mais ce n’est pas ce qui va arrêter les poursuivants de se battre pour dépasser les Grizzlies sur la photo finish. On aime bien le sniper qu’est devenu le Sénégalais cette année, cependant il n’apportera jamais ce que Jaren a la capacité de faire des deux côtés du terrain. Quant à Bell, lui aussi peut sauter au plafond comme Clarke, à tel point qu’il doit souvent se cogner la tête, mais c’est à peu près tout ce que l’ancien Warrior a en commun avec le rookie tellement le niveau proposé par les deux jeunes est différent. Et comme si un souci d’effectif ne suffisait pas, les Ours vont devoir composer avec un calendrier coton sur les prochains jours. Voici le programme jusqu’au 13 mars, date à laquelle les deux minots devraient revenir : Houston, Sacramento, les Lakers, Atlanta, Brooklyn, Dallas, Atlanta, Orlando et Portland. Pas ce qu’il y a de plus simple, surtout avec des Pelicans qui arrivent à fond la caisse dans le rétro, des Blazers qui vont récupérer Damian Lillard et même une équipe de Sacramento qui commence à enchaîner les wins.

Moment charnière pour les Grizzous. Entre les blessures des uns, un calendrier compliqué, des défaites qui s’accumulent depuis la reprise et le retour des poursuivants dans leur short, les prochaines échéances vont être cruciales dans la course aux Playoffs. Ce sera l’occasion de voir si le phénomène Morant peut porter l’équipe sur ses frêles épaules.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top