Grizzlies

Ja Morant a lâché son premier triple-double en carrière à Washington : allezzz, nouvelle case cochée pour le joyau de Memphis

En déplacement du côté de la capitale dimanche, les Grizzlies voulaient repasser dans le positif et ainsi conforter leur place dans le Top 8 de l’Ouest. Ce fut compliqué, ce n’était pas toujours très beau, mais un certain Ja Morant a su faire la diff pour les siens. Premier triple-double en carrière pour le jeune phénomène, un argument de plus dans une campagne rookie bien kiffante.

C’est sur un rebond suite à un ultime tir manqué des Wizards que Ja Morant a réussi à compléter son tout premier triple-double en carrière. Immédiatement félicité par ses copains, le jeune meneur de Memphis a terminé la rencontre avec 27 points à 9/17 au tir et 7/9 aux lancers francs, 10 caviars et 10 rebonds. Une performance très complète, une performance qui a permis aux Grizzlies de retrouver le goût de la victoire sur le parquet de Washington après une défaite à Philadelphia. Réussir son premier match en trois dimensions dans la Grande Ligue, c’est toujours quelque chose, surtout pour un gamin de 20 piges qui n’a même pas encore 50 matchs au compteur en NBA. Mais ce gamin, il n’est pas vraiment comme les autres et sa superbe saison rookie le prouve. Ce triple-double, c’est un exploit de plus pour un joueur qui les accumule depuis qu’il est arrivé dans l’élite. En pleine confiance et pas du genre à baisser les yeux devant l’opposition, Morant symbolise ces Grizzlies nouvelle génération qui ne sont pas là pour faire de la figuration. Le produit de Murray State est aujourd’hui le grand favori pour repartir avec le trophée de Rookie de l’Année à la fin de la saison, et cette perf face aux Wizards ne fait que confirmer sa domination parmi la classe biberon de la NBA.

Triple-double. Check. Meilleur marqueur du match. Check. Victoire à l’extérieur. Check. Décisif dans le money time ? Check également. Oui, car derrière les chiffres, Ja Morant a également fait mal aux Wizards dans le quatrième quart-temps, remporté 26-14 par les Grizzlies pour finalement l’emporter 106-99. Sur ces 26 points, 10 ont été marqués par le numéro 12 de Memphis. Au scoring, mais aussi dans le playmaking, Morant a réussi à guider les siens vers la victoire comme un grand, et c’est lui qui a définitivement mis fin aux espoirs des Wizards en plantant un shoot assassin dans la dernière minute. Alors que le score indiquait +6 pour Memphis, Ja a lâché un énorme un tir du parking en toute fin de possession. Une prière en gros, mais une prière qui a fait mouche. Boum, 105-96 pour les hommes de Taylor Jenkins, game over. Sans aucun doute, c’était sa soirée. Et si le jeunot continue sur cette dynamique, les Grizzlies pourraient bien finir la régulière à cette fameuse huitième place de l’Ouest, synonyme de qualification en Playoffs, ce qui serait une première pour Memphis depuis 2017. Les Blazers sont toujours en course grâce en grande partie à un Damian Lillard en feu, le calendrier des Grizzlies est tendu pour les 29 derniers matchs, mais Ja Morant et ses potes ont pour l’instant la main.

Ja Morant vient d’ajouter une nouvelle ligne à son dossier « Pourquoi je devrais être Rookie de l’Année ». La pépite des Grizzlies n’avait pas forcément besoin d’un triple-double pour confirmer sa supériorité mais ce genre de perf marque toujours les esprits. C’est quoi la suite maintenant Ja ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top