Sixers

Preview Sixers – Clippers : alerte maximale, le cauchemar de Philly revient en ville

Il n’est pas interdit de séjour à Philly lui ?

Source image : NBA League Pass

C’est la dernière ligne droite. Plus que quelques jours pour les acteurs de la NBA avant une pause All-Star Weekend bien méritée. Pour nous donner un avant-goût du rendez-vous étoilé, la Grande Ligue a décidé de nous gâter avec un alléchant match opposant les Sixers de Philadelphie aux Clippers de Kawhi Leonard. Tiens, comme on se retrouve.

À 1h du matin, vous aurez donc droit aux retrouvailles entre The Klaw et sa victime des dernières demi-finales de la Conférence Est. Pas ce qu’il y a de plus évident pour enchaîner une troisième victoire à domicile côté Philly après celles contre les Grizzlies et les Bulls. Néanmoins, le Wells Fargo Center fait partie des forteresses quasi-imprenables cette année. Sur les 26 matchs joués, Joel Embiid et ses coéquipiers ont raflé 24 victoires. Seuls le Heat et les Mavericks sont repartis avec la win de Philly. De quoi avoir confiance avant le tip-off pour les fans de Ben Simmons, même si les Sixers galèrent quand même pas mal cette année. Au niveau des joueurs, tout le monde sera présent et on devrait donc assister aux débuts d’Alec Burks en tant que joker offensif en sortie de banc. Pour l’accompagner, Glenn Robinson III devrait lui connaître son deuxième match sous les couleurs de Philadelphie, tandis que Furkan Korkmaz jouera une nouvelle fois le sixième homme de luxe et sera en charge de poursuivre sa série de brasiers après ceux contre Memphis et Chicago. Suite à ce match, on pourra donc tirer quelques petits enseignements sur le potentiel de cette équipe et se demander jusqu’où elle pourra aller avec son duo Simmons – Embiid, dont le deuxième s’est montré une nouvelle fois très actif sur les réseaux sociaux hier soir.

Et le premier élément de réponse arrivera dès cette nuit avec la réception des hommes de Doc Rivers. Troisièmes de conférence et présentant un bilan de 37 victoires pour 16 défaites après avoir torché les Cavaliers à la Rocket Mortgage FieldHouse (toi aussi t’avais oublié que ça s’appelait comme ça maintenant ?), les Angelinos sont plutôt bien sur le plan comptable. Malgré tout, avec les va-et-vient de Kawhi dans les strip-clubs et l’arrivée de Marcus Morris à la trade deadline, la franchise de Steve Ballmer semble encore en période de rodage. Parce que les Clippers sont capables de se faire désosser 142-115 par les Timberwolves juste après avoir collé 17 points au Heat de Miami. Là encore malheureusement, nous n’aurons pas la chance de voir l’effectif au complet, puisque Patrick Beverley est annoncé out pour ce match après avoir déjà manqué celui contre les Wolves ainsi que la rencontre face aux Cavs. En revanche, en ce qui concerne Leonard, qui a lui aussi manqué l’opposition contre Andre Drummond and co, il devrait être de la partie pour en découdre dans la ville de l’amour fraternel et se rappeler au bon souvenir du printemps dernier. En parlant de souvenirs, cette affiche va aussi permettre au JJ Redick 2.0, à savoir Landry Shamet, de retrouver son ancienne salle. Et quand on voit les difficultés qu’ont les Sixers à se créer du spacing cette année, on peut se dire que Landry ferait un bien fou dans les rangs de Brett Brown.

Deux équipes très talentueuses malgré des résultats parfois irréguliers, des stars dans tous les corners, des statuts à affirmer et une belle ambiance attendue dans les tribunes, la NBA nous sert un sacré amuse-gueule en attendant le All-Star Break. Laquelle des deux équipes va se mettre au niveau de jeu escompté ? On espère les deux et c’est rendez-vous à 1h du matin pour l’explication finale.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top