Sixers

Furkan Korkmaz est en feu : deuxième carton de suite pour le sniper, et si c’était lui le sauveur de Philly ?

Les deux derniers matchs du Turc ? 32,5 points de moyenne, 13/20 du parking !

Source image : NBA League Pass

C’est le grand thème de la saison chez les Sixers. Le manque de shooteurs, le manque de spacing, le manque d’équilibre de l’attaque. Ce problème plombe une équipe de Philly talentueuse sur le papier mais irrégulière au possible sur les parquets. Cependant, lors des deux derniers matchs, un certain Furkan Korkmaz a véritablement pris feu, et les ficelles du Wells Fargo Center ont cramé. Une très bonne nouvelle pour Brett Brown.

On ne sait pas si les arrivées d’Alec Burks et Glenn Robinson III à la trade deadline ont piqué au vif Furkan Korkmaz, mais le Turc a la main très très chaude depuis quelques jours. La nuit dernière, face aux Bulls, Korkmaz a maltraité les Taureaux en scorant 31 pions, dont 17 rien que dans le premier quart-temps histoire de parfaitement lancer son équipe. 31 points donc, à 12/17 au tir avec un 6/11 derrière la ligne à trois points. Logiquement, Chicago n’a pas pu résister au festival de Furkan, même si les Bulls ont continué à s’accrocher avec les moyens du bord. Cette grosse perf de Korkmaz, c’est la deuxième d’affilée après son festival contre les Grizzlies vendredi. Face à Memphis, il a tout simplement claqué son meilleur match en carrière avec 34 points (record perso) à 13/17 au shoot dont un énorme 7/9 du parking (également un record en carrière pour le nombre de tirs primés marqués). Sacré week-end ! Quand il prend feu, il ne rigole pas le Furkan. Avec un Josh Richardson qui revient doucement de l’infirmerie et un Joel Embiid dans le dur autant mentalement que physiquement, les Sixers avaient bien besoin de sa contribution en sortie de banc pour repartir de l’avant après une semaine assez pathétique. Philly restait en effet sur quatre défaites de suite en déplacement, avec un revers à… Atlanta, une taule contre Boston et Miami, puis une autre défaite sur le parquet des Bucks. Moche.

Les Sixers ont donc profité de leur retour à la maison pour rafler deux victoires et prendre la cinquième place de la Conférence Est devant Indiana. Avec leurs mouvements à la deadline, ils ont essayé de répondre à ce besoin de shooteurs mais c’est bien Furkan Korkmaz qui donne aujourd’hui l’impression de pouvoir jouer le rôle de sauveur. Alors oui, le mot « sauveur » est peut-être un peu fort car les Sixers ont besoin d’un véritable effort collectif pour espérer maximiser leur potentiel et répondre à leurs grandes ambitions, mais le Turc a les moyens de faire une grosse différence avec ses qualités de shooteur, sur jeu placé ou en transition. Depuis le début de la saison, Korkmaz est l’un des seuls joueurs de l’effectif capables d’écarter correctement le terrain à travers la menace qu’il représente, et il possédait donc un rôle relativement important dans la rotation de Brett Brown. Il tourne quasiment à 40% de réussite du parking le garçon, donc attention à son poignet. S’il est capable de garder la main chaude pour les échéances à venir et évidemment en vue des Playoffs, ça pourrait changer pas mal de choses pour cette équipe de Philly. Les Sixers ont désespérément besoin d’adresse extérieure, afin de pouvoir libérer des espaces à des mecs comme Ben Simmons et surtout Joel Embiid. On se rappelle de la récente déclaration de Jojo, quand il a mis en avant les conséquences du manque de spacing pour lui et son équipe. On se rappelle également de l’importance d’anciens shooteurs comme JJ Redick ou Marco Belinelli pour l’équilibre global de l’équipe. Furkan Korkmaz fait ainsi partie des difference makers pour les Sixers. Dans le genre facteur X, on n’est pas mal.

32,5 points de moyenne sur les deux derniers matchs pour Korkmaz, avec un énorme 13/20 de loin. Le Turc est dans la zone comme on dit, et les Sixers ne sont pas vraiment la même équipe quand vous avez un mec aussi chaud du parking. Pourvu qu’il reste sur son petit nuage.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top