Sixers

Joel Embiid a un message pour Philly, puis se fait draguer par Jimmy Butler : Insta est vraiment un monde merveilleux

Voilà qui va plaire aux fans de Philly…

Source image : YouTube

La série Joel Embiid sur Instagram vous manquait ? Bonne nouvelle, elle est de retour et comme souvent, ça fait parler. Dans le dur actuellement, le pivot des Sixers a répondu de façon poétique aux critiques des fans de Philly, et son ancien coéquipier Jimmy Butler a profité de l’occasion pour s’engouffrer dans la brèche. 

Ce n’est un secret pour personne, ça ne tourne pas très rond dans la ville de l’amour fraternel cette saison. La preuve, les Sixers ont été sifflés par leur propre public lors de leur dernier match face aux Bulls, remporté 118-111 sans vraiment convaincre. Si les fans de Philly sont réputés pour leur côté hardcore mais aussi – il faut bien le dire – leur manque de classe parfois (ne le prenez pas mal fans des Sixers, vous savez comment ils sont de l’autre côté de l’Atlantique), ils ont quand même quelques raisons d’être frustrés en ce moment. Cinquième à l’Est avec un bilan décevant de 33 victoires pour 21 défaites, l’équipe de Philadelphia ne répond pas aux grosses ambitions de la franchise pour l’instant, à cause notamment de résultats assez pathétiques dès que ça joue en dehors du Wells Fargo Center. L’un des symboles de ces galères, c’est la star Joel Embiid. Jojo traverse une période compliquée entre pépins physiques, performances médiocres et frustration. Cette frustration, il l’a exprimée justement pendant le match face à Chicago dimanche. Après un tir primé en fin de rencontre qui a définitivement tué les espoirs des Taureaux, Embiid a mis son doigt sur la bouche et a ainsi envoyé un message aux fans, genre « fermez-la maintenant ». Ça aurait pu s’arrêter là, mais Joel est également allé sur Insta pour poster une photo de lui avec le doigt sur la bouche, et une citation sortie tout droit de The Dark Knight – Le Chevalier noir pour accompagner tout ça.

« Soit on meurt en héros, soit on vit assez longtemps pour se voir endosser le rôle du méchant » #TheProcess.

Bien bien. Et là où ça devient encore plus intéressant, c’est que Jimmy Butler squattait visiblement sur Instagram à ce moment-là. Du coup, il a profité de l’occasion pour envoyer une petite invitation subtile à son grand pote et ancien coéquipier.

« Je connais un endroit où les méchants sont les bienvenus. »

Il ne faut pas avoir bac +7 en déchiffrage de message pour comprendre les intentions de Jimmy. Mais pour ceux qui galèrent un peu ce matin, Butler fait évidemment référence à sa nouvelle franchise du Heat, qui réalise une belle campagne cette année et qui est située devant les Sixers au classement. La réponse de Jojo ?

« Tu as tellement raison mon frère. »

Hmm, voilà qui ne va pas arranger les choses du côté de Philly. Embiid a beau avoir envoyé un tweet par la suite avec le hashtag #AllLove, pas sûr que ça plaise aux fans des Sixers tout ça. C’est déjà assez tendu comme ça, et on se demande si tout cela peut vraiment bien se finir cette saison. La franchise de Philadelphia a fait quelques mouvements lors de la trade deadline pour essayer de répondre aux problèmes de spacing de l’équipe, et on verra s’ils permettront aux hommes de Brett Brown de jouer avec une plus grande régularité. Pour le moment, les doutes subsistent, notamment sur la capacité de cette équipe à trouver un vrai équilibre ainsi que sur la compatibilité du duo Ben Simmons – Joel Embiid. Si les Sixers se plantent en Playoffs, ça risque de beaucoup bouger dans la ville de Rocky.

Avec tout ce qui se passe à Philly aujourd’hui, ce n’était peut-être pas le meilleur moment pour lâcher ce genre de message. Mais Joel Embiid, clairement frustré par la situation actuelle, a visiblement eu besoin de s’exprimer. Voilà qui promet pour la suite.  

3 Commentaires

3 Comments

  1. killerdescore

    11 février 2020 à 11 h 52 min at 11 h 52 min

    Ce gros fragile ,ça parle sans arrêt mais ça assume que dalle sur le terrain ,il est pas là ,il à la chiasse et quand il revient 2 matchs sur 3 il passe à coté

    Par contre au lieu d’aller chercher Horford ils auraient du payer Butler ,ça c’est vrai

  2. LeVerbe

    11 février 2020 à 12 h 42 min at 12 h 42 min

    @Nicolas, tu as la possibilité de développer ton point de vue sur ton TOP 100 all time (qui a l’air d’être votre gros projet de l’année) mais tu préfères écrire des articles sur les instagram des joueurs… « Trashtalk, le Closer 100% NBA, bientôt disponible dans tous vos salons de coiffure ! ».

    • Durantula

      11 février 2020 à 22 h 56 min at 22 h 56 min

      Complètement hors sujet ton comm mon bro.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top