Rockets

Preview Rockets – Celtics : nouveau test entre petix pour l’irréductible Mike D’Antonix

Mike D'Antoni

Ils sont fous ces Celtics.

Source image : YouTube

Cette nuit à 3h30, les Rockets joueront pour la première fois de la saison les Celtics, et ce sera à la maison pour Houston. Avis aux grands-parents, ce mardi pas de triche, les joueurs ne seront pas « beaucoup trop grands ». Allez les anciens, on lâche la télécommande et on va prendre son Guronsan.

Après avoir profité d’une belle petite opposition entre Sixers et Clippers, on laisse bien la télé allumée, place à un Rockets – Celtics de qualité. La soirée continue avec une rencontre qui opposera les cinquièmes de l’Ouest et les troisièmes de l’Est. Les deux équipes auront à cœur de creuser l’écart sur leurs poursuivants et un petit coup d’accélérateur ne ferait donc pas de mal. Les Celtics sont sur une bonne lancée avec sept victoires consécutives, et espèrent profiter de leur momentum pour confirmer leur place sur le podium. Pour les Rockets, c’est particulier : encore un match à suivre pour voir ce que vaut le very small lineup de Mike D’Antoni. Sa stratégie a fonctionné contre les Lakers, mais les Fusées restent sur deux défaites, avec d’abord une taule à Phoenix puis un revers terrible face au Jazz sur un buzzer de folie signé Bojan Bogdanovic. Plus c’est fort en face, plus ça passe ? Si c’est le cas, bonne chance à Boston. Face à des Celtics qui misent aussi pas mal sur des « petits », le match-up sera intéressant à suivre et promet un rythme étouffant des deux côtés du terrain. L’expérience continue pour Houston, cette nuit le cobaye s’appelle Boston.

L’exercice pourrait être riche en enseignements. Les Celtics ne sont pas connus pour leur raquette, les Rockets sont connus pour ne plus en avoir. Le match de cette nuit devrait laisser de la place sous les cercles, aux attaques de s’adapter et d’en jouer. Pour Houston, la solution pourrait passer par un certain Russell Westbrook. De l’espace, quand on a autant d’explosivité, faut savoir en profiter, et le meneur a dans sa besace un drive redoutable. Quant à James Harden, il devra se ressaisir à 3-points pour peser au maximum sur la rencontre, et viser mieux que son 2/13 contre le Jazz, surtout dans un système qui mise autant sur la dangerosité de loin. Enfin, Eric Gordon ne devrait pas jouer et Danuel House Jr. va devoir se débrouiller pour ne pas trop faire ressentir cette absence. En face, les Stéphanois d’Amérique auront de solides arguments à opposer aux Rockets avec le quatuor Kemba Walker – Jayson Tatum – Jaylen Brown – Gordon Hayward, et un cinq majeur au complet, ce qui assez rare pour être souligné. Les Celtes sont lancés et comptent bien gratter chaque match dans une deuxième partie du mois de février au calendrier compliqué. Boston a les arguments pour bousculer les Rockets, même sur leur propre terrain. Le rendez-vous est pris, et ça se passe à 3h30.

Grosse rencontre entre petits cette nuit à Houston, et nouveau test pour l’équipe de James Harden. Alors, que va donner la nouvelle stratégie face une équipe comme Boston ? Est-ce que pour les Rockets, cette année est la bonne ? Pour la première question, réponse dans quelques heures, pour la deuxième, on attend de voir.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top