Knicks

Frank Ntilikina reste bloqué à trois minutes de jeu après deux matchs : il aurait mieux fait de rester en Chine finalement

Frank Ntilikina

Les Bleus, y’a que ça de vrai de toute façon.

Source image : NBA League Pass

Auteur d’une grosse Coupe du Monde avec l’Equipe de France, Frank Ntilikina revenait à New York avec le plein de confiance et les critiques étaient unanimes à son sujet. Tout le monde attendait de voir le Frenchie à l’œuvre chez les Knicks mais David Fizdale a l’air de vouloir garder sa pépite juste pour lui.

On pensait que le coach de New York avait compris le message envoyé par son meneur depuis la Chine cet été. Avec une belle compétition internationale sur le plan individuel et collectif, Frankie démontrait tout ce dont il était capable dans un système adapté à son style de jeu et surtout avec la confiance de son entraîneur. Défensivement toujours élite mais également leader sur le plan offensif avec des tirs importants contre Team USA ou contre l’Argentine où il a été le seul bleu à surnager dans le naufrage. Des performances qui n’étaient pas passées inaperçues et que la presse new-yorkaise s’était empressée de relayer pour annoncer le retour en force du Français le plus haut drafté de l’histoire de la NBA. Sauf que de retour dans la ville qui ne dort jamais avec une team option validée jusqu’en 2021, rien n’a changé pour l’ancien joueur de la SIG qui se retrouve bloqué derrière Dennis Smith Jr. et Elfrid Payton qui a joué 24 minutes pour sa première titularisation de la saison hier soir. Ses trois minutes n’ayant pas convaincu contre les Spurs il y a deux jours (1 faute, 2 turnovers à 0/1 au tir et 1 interception), Ntilikina n’a même pas enlevé son surmaillot contre les Nets alors qu’il aurait pu se concentrer sur Kyrie Irving en défense pour l’empêcher de mettre ses 26 points dont le game winner.

2 minutes 54.

C’est donc le temps de jeu total du French Prince après deux matchs cette saison. Bien sûr, il n’y a encore rien de définitif car David Fizdale a l’air au moins aussi sûr de ses rotations que R.J. Barrett sur la ligne des lancers-francs. Le rookie a d’ailleurs lui aussi eu droit à son passage au poste 1, tout comme Alonzo Trier qui était même titulaire au premier match. Mais depuis son arrivée dans la Grosse Pomme, on sent bien que la binocle n’est pas très fan du natif d’Ixelles à qui il a retiré sa place dans le cinq majeur au bout de trois semaines la saison dernière. Maintenant que le management a fait venir les deux autres meneurs cités plus haut, difficile de voir une perspective d’avenir pour notre Frankie national dont la meilleure issue possible semble désormais être un trade loin de New York pour s’exprimer dans une équipe qui voudra vraiment de lui. Mais pour obtenir une contrepartie en échange du third year, encore faut-il le laisser jouer un minimum pour faire monter un peu la hype chez les GM concurrents. C’est le serpent qui se mord la queue et en attendant l’ancien Strasbourgeois ronge son frein sur le banc.

Ce n’est pas faute d’avoir des soutiens un peu partout dans la Ligue et même parmi les médias de la ville. Mais tant que David Fizdale n’aura pas envie de lancer son meneur dans de bonnes conditions, il ne faudra pas s’attendre à monts et merveilles du Français qui a besoin de confiance et de temps de jeu pour faire ressentir son impact en défense. Deux choses dont Frankie manque terriblement aujourd’hui à NYC.

1 Comment

1 Comment

  1. skym

    26 octobre 2019 à 12 h 21 min at 12 h 21 min

    tradez le bon sang, quel gachi….

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top