Knicks

Coucou les Knicks, Evan Fournier a un message pour vous : « Frank Ntilikina a juste besoin d’une vraie opportunité »

Frank Ntilikina

Poke David Fizdale.

Source image : NBA League Pass

En galère avec les Knicks suite notamment à une deuxième saison très compliquée dans la Grosse Pomme, Frank Ntilikina voulait profiter de la Coupe du Monde pour se relancer et surtout prendre du plaisir sur un terrain de basket. Mission accomplie, lui qui a réalisé une belle compétition sur le plan individuel. Assez pour repartir du bon pied avec les Knicks ? À voir, mais en tout cas Evan Fournier soutient Franky.

Parmi les satisfactions de la Coupe du Monde du côté de l’Équipe de France, il y a clairement Frank Ntilikina. En effet, on peut dire que Franky n’a pas fait le timide pour ses premiers pas sous le maillot bleu. Titulaire à la mène à seulement 21 ans, l’ancien joueur de la SIG Strasbourg a montré de bien belles choses durant cette quinzaine chinoise. Niveau stats, sur les huit matchs disputés, il a terminé avec 8,0 points, 2,6 rebonds, 2,5 passes décisives et 1,0 interception de moyenne en l’espace de 19,3 minutes de jeu, le tout à 43,6% au tir, 33,3% du parking et 88,9% aux lancers francs. Mais au-delà des chiffres, c’est surtout la manière qui a fait plaisir à voir. C’était sa première grande compétition internationale avec les Bleus, et il a plutôt joué libéré le garçon. Forcément, on pense avant tout à sa fin de match mémorable contre Team USA, incontestablement l’un des plus grands moments de sa carrière. On avait aussi mis en avant sa prestation face à l’Argentine, où il avait été le seul à vraiment surnager dans le marasme français. Sauf que c’est vraiment dans la globalité qu’il a été solide. C’était le cas en défense évidemment, ça on le savait, mais aussi de l’autre côté du terrain, avec une contribution offensive intéressante. Ntilikina a pris ses responsabilités, il a tenté des choses en première intention, il a attaqué le panier tout en ayant confiance dans son shoot extérieur. Et ça a payé. Ces bonnes performances, elles ne sont pas passées inaperçues de l’autre côté de l’Atlantique, comme le montre ce tweet de Mike Schmitz, spécialiste de la Draft pour ESPN. Un tweet sur lequel a rebondi Evan Fournier pour apporter son soutien à son copain Franky.

« Une vraie opportunité », voilà ce qu’il faut à Ntilikina pour vraiment lancer sa carrière NBA selon Vavane. On le sait, les deux premières campagnes de Frank à New York ont été très difficiles. Sélectionné en huitième position de la Draft 2017, il n’a pour l’instant pas répondu aux attentes des fans des Knicks à travers ses performances. Une première saison rookie en guise d’apprentissage du très haut niveau, et une deuxième marquée notamment par la perte de sa place de titulaire et des soucis physiques. S’il peine à convaincre dans la Big Apple, il faut dire aussi qu’il n’est pas dans le meilleur environnement pour réussir. Les Knicks, c’est un beau bordel où la patience n’a pas vraiment sa place et où les défaites sont monnaie courante. Pour espérer se développer sereinement, ce n’est clairement pas la meilleure franchise en NBA. Et puis même au niveau de son utilisation. Meneur dans l’âme, Ntilikina a parfois été utilisé comme arrière depuis son arrivée à New York, ce qui n’est pas son poste naturel. Avec les Bleus cet été, Frank a eu des responsabilités, il a eu la confiance de Vincent Collet pour jouer titulaire sur le poste un, et il s’est retrouvé au sein d’un groupe véritablement axé sur le collectif. Tous ces éléments ont permis à Frank de réaliser une belle Coupe du Monde. Est-ce que cela peut se traduire en NBA chez les Knicks ? C’est évidemment ce qu’on espère, même s’il y a du monde dans le backcourt avec notamment Elfrid Payton et Dennis Smith Jr. sur le poste de meneur de jeu.

En réalisant une Coupe du Monde solide, Frank Ntilikina a montré ce dont il était capable quand on lui faisait confiance. Alors évidemment, le Mondial et la NBA, ce sont deux mondes complètement différents (n’est-ce pas Giannis ?), mais il a marqué des points en Chine et on espère que cette compétition internationale fera figure de tremplin pour sa carrière aux States.

Source texte : Twitter Mike Schmitz / Evan Fournier

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top