Cavaliers

Kevin Love devrait finir la saison chez les Cavaliers : vivant, si possible, ce serait pas mal

Kevin Love

Kevin et les Cavs, une Love Story proche de se terminer…

Source image : Youtube/NBA

Dans la triste saison des Cavs, le front office s’active en interne pour trouver des solutions afin de redonner le sourire aux fans, à l’avenir. L’un des dossiers le plus chauds dans le bureau de Koby Altman est à propos de la présence permanente (ou pas) de Kevin Love à Cleveland. Justement, la franchise a récemment donné des nouvelles.

Après le départ de LeBron James à Los Angeles, l’équipe de l’Ohio se posait la question d’une reconstruction complète ou de continuer avec les bons éléments qui lui restaient dans l’effectif. Finalement, elle a décidé d’opter pour la deuxième option et Kevin Amour signait donc le 24 juillet dernier une extension de contrat à 120 millions de dollars qui le liait aux Cavaliers de Cleveland pour les quatre prochaines saisons. La seule condition du joueur concernant ce nouveau bail était de faire en sorte que l’équipe reste compétitive, et bien c’est raté. Blessé très tôt dans la saison, Love n’a joué que quatre petits matchs en 2018-19, la franchise a donc directement opté pour une année de tanking en envoyant Tyronn Lue dans les roses, et en comprenant que l’absence de leur joueur star serait insurmontable. Du coup, l’ancien des Wolves, qui aurait dû faire son retour au bout d’un mois et demi, n’a toujours pas remis les pieds sur un parquet depuis le 24 octobre dernier. Lui qui croyait dur comme fer à un renouveau des Cavs a dû se rendre à l’évidence et observer son équipe sombrer au classement depuis l’infirmerie. Du coup, le front-office s’est clairement lancé dans une optique de reconstruction complète à l’aide de la Draft, ce qui implique que les gros contrats de joueurs expérimentés ne sont potentiellement pas les bienvenus. Kevin Love est donc depuis plusieurs semaines dans des rumeurs de transfert : la plus récente en date est un intérêt possible des Nuggets, mais sinon, rien de concret. Le principal intéressé s’est en tout cas exprimé dernièrement sur sa situation et a donné son ressenti au micro de Chris Fedor du site cleveland.com.

« Je ne sais pas ce qu’il va se passer. J’ai toujours dit que je voulais être ici. Mais j’ai dit aussi que c’était un business. Nous avons pu l’observer l’année dernière à la deadline. Il faut penser que chaque trade deadline, Draft, free agency apporte toujours quelque chose de nouveau. C’est toujours différent. J’aimerais être ici. J’adorerais passer une saison entière en bonne santé simplement parce que j’ai eu quelques pépins un peu malchanceux qui m’ont pris du temps. Mais j’aimerais jouer ici. »

Nouvelle preuve de fidélité de la part du numéro 0 qui n’a jamais caché son attachement aux Cavs. Seulement, la situation contractuelle du joueur ne correspond pas vraiment à la direction choisie par la franchise et comme il le dit si bien, la NBA est un business, donc se voir être transféré à l’avenir est une option que l’ancienne star des Wolves a dans un coin de sa tête. De plus, six mois sont passés depuis la signature de son nouveau contrat avec les Cavaliers, ce qui signifie que le joueur est de nouveau échangeable, à quelques jours de la trade deadline. Néanmoins, Kevin Love peut dormir sur ses deux oreilles car sa franchise ne souhaiterait pas le transférer en milieu de saison et compte bien attendre l’été prochain afin de pouvoir éventuellement recevoir de meilleurs éléments en échange. Malgré le fait que le joueur soit heureux et fier de jouer pour Cleveland, il semblerait que son départ soit inévitable. Après Kyrie Irving en 2017, LeBron James en 2018, le troisième larron du fameux big three victorieux en 2016 devrait quitter lui aussi l’Ohio à l’été 2019 afin de mettre définitivement le point final à l’époque glorieuse des Cleveland Cavaliers. Il est parfois salutaire de tourner la page, et ce serait tout à l’honneur de Koby Altman de vouloir redonner de la fraîcheur à sa franchise à l’aide d’un nouveau projet. Cette saison, Collin Sexton a su donner quelques satisfactions avec des performances prometteuses, et les Cavs devraient bénéficier d’un joli choix à la prochaine Loterie de Draft étant donné le bilan actuel de l’équipe qui est tout bonnement le pire de la Ligue (9 victoires pour 40 défaites). En effet, une possible arrivée de R.J Barrett ou encore de Zion Williamson dans l’effectif pourrait déjà faire le plus grand bien aux champions 2016 dès la saison prochaine. Tout est donc réuni pour entamer une reconstruction en bonne et due forme autour de jeunes joueurs du côté de Cleveland, et Kevin Love ne fera donc potentiellement pas partie du projet.

L’ailier fort vit peut-être ses derniers mois sous la tunique rouge de Cleveland. Arrivé en 2014, le joueur aura tout connu. La montée en puissance, le titre, puis la déchéance. Après cinq saisons en tout, The Quarterback devrait selon toute vraisemblance se trouver une nouvelle destination l’été prochain, lui qui a fêté ses 30 ans en septembre dernier.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top