Salaires joueurs Chicago Bulls

Découvrez les salaires des joueurs des Chicago Bulls pour la saison 2018-19. Du plus petit joueur payé quelques dollars au grand All-Star ou meilleur joueur qui touche des millions, voici la hiérarchie sur laquelle la banque de Chicago se basera pour les mois à venir.

Petit guide pratique sur le Salary Cap et les Exceptions

Nom 2018-19 2019-20 2020-21 2021-22 2022-23
Otto Porter Jr. $26,011,913 $27,250,576 $28,489,239
Zach LaVine $19,500,000 $19,500,000 $19,500,000 $19,500,000
Robin Lopez $14,357,750
Omer Asik (waived) $11,286,516 $3,000,001
Cristiano Felicio $8,470,980 $8,156,500 $7,529,020
Lauri Markkanen $4,536,120 $5,300,400 $6,731,508 $9,026,852
Wendell Carter Jr. $4,441,200 $5,201,400 $5,448,840 $6,920,027 $9,279,756
Kris Dunn $4,221,000 $5,348,007 $7,091,457
Cameron Payne (waived) $3,263,294
Denzel Valentine $2,280,600 $3,377,569 $4,698,198
Chandler Hutchison $1,991,520 $2,332,320 $2,443,440 $4,019,459 $5,820,177
MarShon Brooks (waived) $1,656,092
Timothe Luwawu-Cabarrot $1,544,951
Wayne Selden $1,544,951 $1,931,189
Carmelo Anthony (waived) $1,512,601
Antonio Blakeney $1,349,383 $1,588,231 $2,015,143
Ryan Arcidiacono $1,349,383 $1,818,486
Shaquille Harrison $1,311,265 $1,588,231 $2,015,143
Michael Carter-Williams (waived) $1,200,000
Total: $111,829,519 $86,392,910 $85,961,988 $39,466,338 $15,099,933

Afin de bien comprendre les salaires et types de contrats distribués, nous vous rappelons que vous pouvez accéder aux définitions des options, en cliquant sur les liens ci-dessous :

___

Comme on peut le voir dans le tableau ci-dessus, le joueur le mieux payé est Otto Porter Jr. L’ailier, qui a signé un contrat de 106 millions de dollars sur 4 ans à l’été 2017 avec une player option pour l’exercice 2020-21, touche pas moins de 26 millions cette saison. Arrivé de Washington à la trade deadline, il a gros à jouer dans l’Illinois. Il devance Zach LaVine dans la masse salariale des Bulls, l’arrière sur qui le management a décidé de dépenser 19,5 millions de dollars cette année.

GarPax président, GarPax président. Accueillir dans le cadre d’un trade le fat contrat d’Otto Porter ? Check. Gar Forman et John Paxson n’ont pas forcément fait la pire affaire de l’année, en transférant un Jabari Parker à l’avenir incertain et un Bobby Portis assez talentueux mais relativement incontrôlable. Le transfuge de D.C. doit justifier son gros contrat, et donc justifier les choix du management de Chicago. Pour une fois, il semblerait que les Bulls ne soient pas trop mal embarqués pour cet été. Deux gros contrats certes, mais plus de deals toxiques. Exit Justin Holiday qui a été tradé, et sans doute bientôt exit Robin Lopez. Le massacreur de mascottes est agent-libre à l’intersaison, de quoi enlever 14 millions de la masse salariale des Taureaux. Autre point positif ? Aucun joueur majeur n’est à resigner au 1er juillet. Les cadres sont sous contrat, les jeunes prometteurs encore dans leur deal rookie. Hors Ro-Lo, seul Timothé Luwawu-Cabarrot sera assurément free agent cet été. Et allez, petite cerise sur le gâteau ? Adieu aux contrats de MCW, Melo, MarShon Brooks et Cameron Payne, tous waivés. Ne restera plus qu’une toute petite partie du contrat du pauvre Omer Asik à assumer l’an prochain. Attendez, le duo GarPax aurait-il fait du bon boulot ? Mouais, il y aura de la place pour signer de jolis contrats, mais encore faut-il être attractif.

Le plafond de la Luxury Tax est fixé à 123 733 000$ cette année.

Le Salary Cap de la NBA est fixé à 101 869 000$ cette année.

Avec 111,829,519 dollars dépensés contractuellement cette saison, les Bulls sont au-dessus du Cap mais restent à distance respectable de la Luxury Tax. Chicago souhaite redevenir une destination attractive pour retrouver son lustre d’antan, et cela ne semble pas si mal parti (enfin presque). Attention aux coups foireux du management cet été, il ne faudrait pas casser la bribe de dynamique retrouvée dans l’Illinois.

Les visiteurs ont tapé :


To Top