Bulls

Les Bulls montent en pression : victoire contre Boston lundi, victoire à Milwaukee cette nuit, RIP le Thunder vendredi ?

DeMar DeRozan 24 novembre 2022

DMDR Game.

Source image : NBA League Pass

Ils restaient sur six défaites sur leurs sept derniers matchs, les signaux envoyés n’étaient pas bons, et les Bulls végétaient logiquement dans le ventre mou de la Conférence Est. Puis on a décidé d’en faire un Apéro, et une fois de plus le TrashTalk Curse est entré dans la danse.

L’Apéro TrashTalk pour réveiller les Bulls c’est juste ici

Des défaites face aux Celtics, aux Raptors ou aux Nuggets, deux autres face aux Pelicans et même une un peu gênant face au Magic.

Début de semaine les Bulls sont à 6-10, c’est à dire assez loin des projections et, on l’imagine, de leurs objectifs.

On parle alors du leadership discutable de Billy Donovan , Zach LaVine himself remet d’ailleurs en question publiquement les choix du coach, bref le Taureau fait grise mine. Puis vient alors cette victoire bienvenue et bienheureuse face aux pourtant terrifiants Celtics, et l’on se dit alors que, ça y est, la machine est peut-être lancée.

48h plus tard ? Oui, c’est possible, la machine est peut-être lancée.

Elle est peut-être lancée car pour la deuxième soirée consécutive les Bulls ont fait du très, très bon boulot, et pour la deuxième soirée consécutive les Bulls l’ont fait face à un cador (les Bucks), et disons que ça n’a pas la même saveur que de battre Jalen Green et ses copains. Une victoire très très solide donc cette nuit face à des Bucks qui montent eux aussi en régime, des Bucks qui ont trouvé en Brook Lopez un incroyable lieutenant offensif à Giannis Antetokounmpo en attendant le retour de Khris Middleton, des Bucks sui seront bientôt au complet, bref des Bucks qui ne sont pas là pour couper de la courgette en rondelles.

Sauf que cette nuit les Bulls ont fait plus que tenir tête à la bête. Brook Lopez avait commencé son carnage en envoyant plus de paniers primés que de mètres parcourus en courant, Giannis Antetokounmpo gérait ça de loin et si les Bulls étaient dans le match on se disait qu’à l’expérience ce match sentait le tout cuit pour le Freak et ses Freakettes. Mais plus le temps passe et plus les Taureaux résistent, en deuxième mi-temps DeMar DeRozan passe en mode hiver 2021 et nous offre même un shoot incroyable à 3-points, soyons fou, et on entre donc très vite dans ce qui ressemble à un vrai money time.

Accélération de Giannis, grosse défense de Giannis, dunk de Giannis, Giannis qui trouve Brook Lopez dessous, bref Giannis a décidé que les Bucks allaient plier l’affaire. Oh que non. Zach LaVine ne met plus un tir alors qu’il avait plutôt pas mal débuté son match, et ce sont finalement Coby White et Nikola Vucevic qui auront le dernier mot grâce à deux très gros tirs en toute fin de match.


L’antagonisme récent entre les deus franchises (du notamment à la fourberie de Scapin Grayson Allen) verra Javonte Green manger le parquet, on ne vous précise pas qui l’y a envoyé, mais resteront debout au final… les Bulls, meilleurs au finish et moins dépendants d’un seul joueur comme l’auront été les Bucks sur la fin de match, oh le raccourci foireux mais il est tard/tôt.

Le score final ? 118-113, grâce à une grosse fiche à 36 points et 8 passes signée DeMar DeRozan. DeMar qui… démarrait avec ses Bulls une grosse série de matchs à l’extérieur et qui la démarrent de la meilleure des manières, en attendant le prochain Apéro TrashTalk qui annoncera une équipe très en forme. Nan on déconne, mais imagine quand même.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top