Heat

Kyle Lowry a retrouvé ses jambes : parfait pour le Heat, juste de quoi apprendre la vie aux minots de Washington

Kyle Lowry 24 novembre 2022

El patron.

Source image : NBA League Pass

Miami s’est fait peur mais a finalement triomphé des Wizards, prenant une revanche après la défaite en overtime vendredi dernier à Washington. Sans Jimmy Butler, c’est Kyle Lowry qui a endossé le costume de patron, dans un match référence cette saison pour le vétéran floridien.

Les stats maison de ce Wizards vs FC Calorie c’est juste ici

Finalement, il semblerait que l’ami Kyle Lowry ne soit pas (encore) bon pour l’EHPAD. Rangez donc vos déambulateurs et admirez les prouesses du meneur de 37 ans. Et cette victoire, Miami en avait bien besoin au vu du début de saison maussade que nous offre jusqu’ici la troupe d’Erik Spoelstra. Si les coéquipiers de Jimmy Buckets ont bien du mal à enchaîner plus de deux victoires, aucun problème pour laisser une série de quatre défaites s’installer. Oui, le dernier road trip a fait mal au Heat, tant dans les résultats que dans la manière. Après une remontada des Raptors, Miami s’est incliné en prolongations à Washington en ne mettant aucun shoot sur toute l’overtime, avant d’aller se faire violenter à Cleveland pour terminer comme ils avaient commencé, avec un joli choke, cette fois dans la tanière des loups du Minnesota.

Une victoire importante donc, et si le succès du Heat est avant tout collectif, le chef de file de Magic City fut tout trouvé cette nuit : 28 points pour Kyle Lowry, dont 24 en première mi-temps, période à l’issue de laquelle Miami comptait déjà 19 points d’avance. Et il faut bien dire que le Heat a eu quelques sueurs froides, au vu du run de retour des Wizards entamé en milieu de troisième quart.

Mais les faits sont là : le GROAT ne se sentait plus ce soir. Shoot en déséquilibre face à Avdija, pull-up à distance sur la truffe de Kyle Kuzma, ficelle à dix mètres avec 19 secondes sur l’horloge, à croire que Kalorie s’est permis un petit stage chez les frères Curry cet été.

Mais il ne faudrait pas oublier les copains non plus ! Notamment Caleb Martin, qui surprend en noircissant la feuille de match : 24 points pour l’ailier, qui n’a fait mieux que deux fois au cours de sa carrière. Bien présent en défense lui aussi, Martin a été décisif dans le dernier quart, en particulier sur son rebond offensif de dernière minute qui permet aux siens de prendre six longueurs d’avance. On notera également le bon retour de Tyler Herro, absent depuis presque trois semaines et qui a bien artillé pour son comeback (5/10 du parking, malgré ce shoot bien caca en fin de match, aboutissant au rebond en question). On se rassure comme on peut à Miami. Et même si le Heat, qui menait de 21 points en milieu de troisième quart, a une fois de plus laissé l’adversaire revenir dans le match, plus le temps de chipoter, on prend désormais  les victoires comme elles viennent.

Côté Wizards en revanche, si Kyle Kuzma a tenté de ramener Washington en fin de rencontre, avec 14 de ses 33 points inscrit dans le quatrième quart (pas de pull rose à l’horizon pourtant, étrange), l’adresse n’était pas au rendez-vous et la série de six victoires en sept matchs s’achève donc en Floride. Quand à Avdija, qui frôle le triple-double malgré la défaite, on suppose que l’ailier israélien préfère rester… dans le déni, désolé.

Le Heat n’a peut-être pas gagné avec la manière ce soir mais Kyle Lowry vous le dira, “L’important c’est les trois points”. Reste à espérer que les efforts ne s’arrêteront pas là pour le Heat, qui recevra… les Wizards vendredi. Oui, encore.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top