Mavericks

Preview des Dallas Mavericks – saison NBA 2022-23 : après une saison inespérée, les Mavs et Luka Doncic peuvent-ils aller encore plus loin ?

Luka Doncic 6.10.22

Les blagues slovènes sont hyper marrantes, paraît-il.

Source image : Youtube

Classique parmi les classiques, la preview globale de franchise est prête pour le client du jour. Direction le Texas pour se pencher sur les Dallas Mavericks, qui ont surperformé la saison passée et voudront aller au moins aussi loin en 2022-23.

Ce qu’il s’est passé la saison dernière

Un rêve éveillé, voilà à quoi on pourrait comparer cette saison 2021-22 des Mavs. Pourtant, tout n’avait pas très bien commencé avec une blessure pour Luka Doncic qui de toute façon était… un peu gros, et voilà Dallas en négatif (16-19) à la fin de l’année civile. On se dit que Jason Kidd n’a pas les solutions mais finalement si, Luka revient et son équipe remonte. Elle claque une grosse série pour se replacer à l’Ouest et gagner l’avantage du terrain. Entre temps, Kristaps Porzingis est parti et puis, parce que Luka est la star de cette équipe, il faut bien que le reste de l’histoire passe par lui : une nouvelle blessure, dans le dernier match de la saison, match inutile qui plus est, et les Mavs serrent les fesses. Mais la deuxième star de la franchise, Jalen Brunson, met le holà sur les ambitions du Jazz au premier tour de Playoffs et tient la barque en l’absence du Slovène. Celui-ci revient pour le Game 4, lâche son 30/10 et l’équipe finit le boulot en six manches. Ensuite, vient le gros morceau de ces Playoffs, là où on s’attend à voir Dallas tomber. Les Suns de Chris Paul et Devin Booker se lancent bien avec un 2-0 à la maison, ces deux-là se moquent de la défense de Luka Doncic en conférence de presse. Mal leur en prend puisque les Mavs reviennent avant d’aller bousiller Phoenix dans le Game 7 avec un +50 ou quelque chose du genre, quoi qu’il en soit c’est une humiliation historique. Les Mavs ont passé un tour de plus et se prennent à rêver, enfin ils le faisaient déjà un peu. Mais la marche est trop haute face aux futurs champions que sont les Warriors, une bonne dérouillée 4-1 et tout le monde rentre à la maison. Une saison de toute façon largement réussie pour Luka Doncic, Jason Kidd et toutes la bande.

Le marché de l’été

  • Ils partent : Jalen Brunson, Trey Burke, Marquese Chriss, Boban Marjanovic
  • Ils prolongent : Theo Pinson, Maxi Kleber
  • Ils arrivent : Christian Wood, JaVale McGee, Jaden Hardy

Un des gros trades de l’été concerne les Mavericks : Jalen Brunson est parti à New York. C’était la deuxième option en attaque côté Dallas, et sa présence offensive pourrait manquer, même si Spencer Dinwiddie, son remplaçant arrivé en février et pressenti pour faire partie du cinq majeur cette saison, sait se créer ses propres shoots et trouver des buckets. JaVale McGee et surtout Christian Wood (échangé contre Trey Burke et Marquese Chriss) viennent eux compléter un secteur intérieur qui a vu le départ de Kristaps Porzingis lors de la dernière deadline. Cette saison, avec également Dwight Powell et Max Kleber, la rotation devrait être bien plus efficace et puis JaVale McGee c’est Monsieur championship (trois bagues), ce genre d’expérience ça ne se refuse pas.

Le roster 2022-23 des Dallas Mavericks

  • Meneurs : Luka Doncic, Frank Ntilikina, Jalen Hardy
  • Arrières : Spencer Dinwiddie, Tim Hardaway Jr., Theo Pinson, Josh Green, Tyler Dorsey
  • Ailiers : Reggie Bullock, Davis Bertans
  • Ailiers-forts : Dorian Finney-Smith, Maxi Kleber,
  • Pivots : JaVale McGee, Christian Wood, Dwight Powell

En orange les starters pressentis, selon les fameuses sources proches du dossier

Le roster semble plus équilibré que la saison dernière, surtout au niveau du secteur intérieur qui a été renforcé : les cinq joueurs des postes 4 et 5 pourraient tous être titulaires en l’état, et aucun ne représente une vraie faiblesse. Néanmoins, on devrait partir sur une association Dorian Finney-Smith / JaVale McGee, avec Christian Wood dans un rôle de sixième homme et le duo Maxi Kleber – Dwight Powell qui pourra apporter d’autres qualités. Un très bon point quand on connaît la puissance offensive du backcourt des Mavs et notamment d’un homme, Luka Doncic. À l’aile, Reggie Bullock risque de se sentir un peu seul même si certains des arrières et notamment Tim Hardaway Jr. peuvent bien l’épauler.

Une petite vidéo en passant ?

Les salaires 2022-23 des Mavericks

Salaires Mavs 2022

TTFL : les joueurs des Mavericks à suivre

Luka Doncic. Besoin d’en dire plus ? Franchement pas vraiment mais allons-y. Luka, c’est l’un des cinq meilleurs joueurs de la Ligue, l’un de ses meilleurs marqueurs, qui ne met jamais moins de 15 points, qui en marque parfois plus de 50, et en TTFL ça donne des score ahurissants à plus de 70 quelque fois. Et ça ne descend jamais bien bas, sauf si vous avez vraiment une malchance folle pour ne pas dire que vous n’avez aucun pif. Derrière, on va citer… Eh bien personne en fait, désolé, on regardait et il n’y a vraiment pas grand chose à se mettre sous la dent. Non, si vous voulez parier sur un canasson de Dallas, c’est bien Luka Doncic qu’il faudra choisir.

Infirmerie des Mavericks, le point sur les blessures

Quand on s’intéresse à l’infirmerie de Dallas, cinq noms ressortent. Maxi Kleber, pour commencer, a connu trois alertes : neuf matchs loupés pour une élongation des obliques à gauche, deux pour un épanchement au genou gauche et six au total pour des douleurs de la cheville droite. Une fracture du cinquième métatarsien du pied gauche a mis fin à la saison de Tim Hardaway Jr. fin janvier, en l’envoyant directement au bloc. Luka Doncic a été gêné en début de saison par une entorse de la cheville gauche qui lui a fait manquer neuf rencontres au total. Il a également raté un match pour une entorse de la cheville droite et quatre pour une élongation du mollet gauche, dont les trois premiers matchs des Playoffs. Davis Bertans a connu deux alertes la saison passée. Début novembre, une entorse de la cheville gauche lui a fait manquer dix matchs et l’a gêné à nouveau en janvier. En mars, il a raté trois matchs à cause de douleurs au genou droit. Ce genou, opéré en 2013 et 2015 pour des ruptures du ligament croisé antérieur, l’a privé de la pré-saison avec un épanchement assez important. Il n’est pas certain qu’il soit en tenue pour la reprise. Frank Ntilikina, pour finir, a connu trois alertes la saison dernière : cinq matchs pour une élongation du mollet droit, deux pour une contusion à la cuisse gauche et sept pour une entorse de la cheville droite. Il n’a pas joué à l’EuroBasket après avoir participé à la préparation pour se soigner avant le training camp, encore gêné par sa cheville droite. 

Quels objectifs cette saison ?

On a un peu l’impression de se répéter en posant cette question, que ce soit pour les franchises de l’Est ou celles de l’Ouest. Les équipes sont tellement fortes et tellement proches qu’il est presque impossible de définir une hiérarchie claire et donc des objectifs réalistes pour chacun. Cela peut aussi vouloir dire que n’importe qui, même sans l’avantage du parquet en Playoffs, pourra aller loin dans la postseason. Si l’on se prend au jeu d’un petit exercice, voici une liste de six franchises : Mavericks, Clippers, Grizzlies, Timberwolves, Pelicans, Lakers. Même si certaines semblent au-dessus des autres, qui peut dire à l’heure actuelle laquelle de ces franchises sera dans le Top 4 et laquelle sera en play-in ? C’est franchement difficile à prédire, d’autant plus que le niveau est similaire à l’Est. Les Mavericks voudront donc sûrement répéter leur performance de la saison passée, mais est-ce un objectif réaliste ? Réalisable ? On n’a pas la réponse à cette question pour l’instant, même si avec Luka Doncic tout est possible. Et au-delà du bilan, l’objectif sera également de lui trouver un acolyte en attaque, quelqu’un capable de le suppléer si besoin. Christian Wood ? Spencer Dinwiddie ? Reggie Bullock ? Dorian Finney-Smith ? Tous pourraient y arriver mais ça ne sera pas simple.

Le pronostic du rédacteur

55 victoires – 27 défaites : 3èmes à l’Ouest

Allez, on va se mouiller. Les Mavericks de Dallas vont encore progresser cette saison, Luka va décrocher son premier titre de MVP, et la franchise va se retrouver presque tout en haut de l’Ouest, simplement devancée par les Nuggets et les Warriors. Christian Wood va être comme un poisson dans l’eau dans son rôle de sixième homme, tandis que Dorian Finney-Smith, déjà parmi les défenseurs les plus solides de la Ligue, va trouver son rythme en attaque et gagner quelques points de moyenne. En somme, un pronostic très optimiste de la part d’un rédacteur pas du tout supporter des Mavs, émoji clin d’œil.

Quelques liens utiles

Voici la preview 2022-23 version Dallas Mavericks, qui se verraient bien capitaliser sur leur superbe saison passée. Avec un Luka Doncic toujours plus fort, une équipe acquise à la cause de Jason Kidd et un recrutement plutôt intelligent, pourquoi ne pas rêver ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top