Nuggets

DeAndre Jordan débarque à Denver : les Nuggets voulaient renforcer leur secteur intérieur, c’est bizarrement exécuté

DeAndre Jordan 1 juillet 2022

Dédé doit prouver qu’il a encore le niveau NBA.

Source image : YouTube

Nouveau déménagement pour DeAndre Jordan. Après avoir navigué entre Los Angeles et Philadelphie sur l’exercice 2021-22, le pivot pose ses valises à Denver. Les Nuggets souhaitaient renforcer leur secteur intérieur en complément de Nikola Jokic. Un drôle de choix compte tenu des dernières saisons de Dédé, dont la dernière aurait pu/dû l’envoyer loin, très loin d’ici.

Avec les départs de JaMychal Green et DeMarcus Cousins, le secteur intérieur de Denver est – en dehors de Nikola Jokic – dépouillé. L’extension de contrat de sa star gérée, le management du Colorado s’est donc tourné vers les différentes options parmi les agents libres pour assister/suppléer le Serbe. Le choix final ? Bizarre. Alors que pas mal de pivots intéressants étaient disponibles, Calvin Booth et sa clique ont signé DeAndre Jordan. Une décision ô combien surprenante, surtout pour ceux qui ont récemment maté ses matchs. Considéré comme un pivot très efficace au rebond, encore chouette protecteur de cercle il y a quelques saisons, Dédé a bien régressé depuis. Auteur de sept saisons consécutives en double-double de moyenne chez les Clippers, les Mavs et les Knicks, le 35e choix de la Draft 2008 s’est perdu depuis son passage à Brooklyn en 2019 : un temps de jeu et des stats en chute libre, une vilaine défense de pick et un impact moindre dans sa spécialité, à savoir la bataille du rebond. Sur les dernières saisons, on dirait que Jojo n’était voué qu’à errer comme une âme en peine sur le terrain, en récupérant parfois quelques passes au-dessus de la mêlée pour conclure en alley-oop. Sinon, c’est à peu près tout. Bien trop peu pour exister en NBA.

Pourtant, s’il sort bien d’une saison catastrophique partagée entre Sixers et Lakers (4.3 points, 5.5 rebonds et 0.4 passe en 13 minutes de moyenne), une nouvelle chance lui est offerte par les gars des Rocheuses. De notre côté, on a du mal à comprendre où va le projet. D’autant plus que les Nuggets ont drafté il y a à peine une semaine, un jeune pivot français. On ne dit pas qu’il faut tout de suite l’envoyer au front hein, mais Kamagate se serait bien vu intégrer le roster pour un apprentissage accéléré à côté d’une référence à son poste. On peut admettre qu’il ait été jugé encore trop tendre/soft en qualité de back-up d’une franchise NBA, mais si c’est pour prendre à la place un pré-retraité vétéran de presque 34 ans qui ne met plus un pied devant l’autre, là on s’interroge. Les dernières infos semblent toutefois indiquer que Jordan a signé au minimum, un moindre mal pour la franchise qui aura de la place dans son cap afin de se renforcer sur les autres postes. Mais attention aux trous d’airs la saison prochaine, parce qu’un Jokic envoyé au repos sur le banc, et un Dédé solo sur le parquet, sans se mouiller la nuque c’est hydrocution. Petit aparté, les Nuggets ont également profité de la Free Agency afin de consolider leurs lignes arrières en prolongeant le contrat de Davon Reed pour deux saisons supplémentaires. Un petite signature dans l’ombre qui stabilise le roster de Denver et récompense un joueur ayant fait ses preuves en G League, avant de donner d’intéressante minutes chez les cadors.

Auteur d’une nouvelle saison pourrave, DeAndre Jordan a encore trouvé le moyen de gratter un contrat en tant que back-up chez les Nuggets. Une étrange décision des Nuggets, que les prochains mois devront obligatoirement justifier.

Source : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top