Nuggets

Officiel, Ismaël Kamagate sélectionné en 46 par les Nuggets : le pivot de Paris échange la Tour Eiffel contre les montagnes du Colorado

Ismael Kamagate

Jokic en mentor, c’est cool mais ça implique de le suivre niveau repas.

Source : YouTube

Troisième cocorico de la soirée avant un quatrième peu après, et il est pour Ismaël Kamagate ! Le pivot du Paris Basketball entre en NBA par la 46e porte, qui mène à Denver dans le Colorado. Sélectionné par les Nuggets, le Français est donc disposé à recevoir un contrat de la part de la franchise de Denver. Vu ses capacités et son potentiel, il y a moyen que cela se fasse.

Déjà qu’à la fin du premier tour il ne reste plus grand chose à picorer dans les assiettes de cacahuètes et autres bols de saucisses cocktail, Adam Silver avait laisseé sa place pour aller finir la soirée avec les copaings. Pour ceux qui restaient, l’attente commençait à être un chouilla longue. Heureusement, certains d’entre eux sont récompensés et Ismaël Kamagate en fait partie. Et il a dû en couler, de la sueur sur son front. La finalité est bien que le Gâté est en NBA, du moins que les Nuggets ont de fortes chances de lui proposer un contrat. Pour revenir un peu sur le bonhomme en lui même, on parle d’un pivot qui a martyrisé les raquettes de Betclic Élite cette saison. Ça veut dire quoi ? Et bien 11,8 points à 64,8% au tir, 6,3 rebonds, 0,7 passe décisive et 1,5 contre pour 27,4 minutes de jeu en moyenne. Propre au rebond, Ismaël sait aussi y faire à l’heure de scorer. Bien sûr, la peinture en NBA est un poil plus costaud qu’en France, mais âgé d’à peine 21 ans… autant dire que la marge de progression est encore grande.

À Denver, le jeune homme sera directement en soutien de Nikola Jokic. Pas littéralement hein, car il risquerait de se faire écraser par la masse balkanique. Non, on parle bien du jeu. Eh sérieux, quelle meilleure école que celle d’un double MVP en titre pour apprendre à maîtriser le body language de la NBA et travailler techniquement ? Dans la matière, le fit est parfait. Maintenant, ne reste plus qu’à prouver à Michael Malone que ce choix de Draft n’est pas une décision sans lendemain. Logiquement et avec son bagage, ça devrait le faire même si les chances d’apercevoir beaucoup de minutes derrière Jokic seront très limitées. Au sens propre comme au sens figuré tiens. Dans tous les cas, c’est par là que passe l’établissement de toute carrière en NBA… alors il faudra s’y plier et avec de la motivation et beaucoup d’huile de coupe tout ira bien.

L’aventure NBA commence pour Ismaël Kamagate ! L’heure est désormais à la concentration pour ne pas décevoir lors des premières entrevues sportives avec le groupe de Denver alors, un petit conseil, ramener un petit souvenir de Serbie peut être une astuce pour aider à l’intégration. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top