Nuggets

Denver déroule à Miami, 120 à 111 : quand Nikola Jokic est de retour et que ses 2 frères l’accompagnent, ça fait la diff

Nikola Jokic Nuggets 30 novembre 2021

Denver récupère son MVP et tout de suite les choses rentrent dans l’ordre.

Source image : NBA League Pass

Nikola Jokic signait son retour cette nuit contre le Heat. Trois semaines après l’accrochage avec Markieff Morris, allait-on avoir le droit à un nouveau barfight ? La réponse juste en-dessous. 

Pour les stats maison du beef Morris-Jokic, c’est juste ici. 

Longtemps incertain, Nikola Jokic a finalement pu mettre son short cette nuit contre Miami. Le MVP était clairement attendu par une foule hostile mais il avait pris ses précautions en amenant les deux frangins en back-up. Pas de Markieff Morris avec qui se bastonner mais une équipe du Heat bien dépeuplée et qui avait tout d’un bon punching ball pour ce retour à la compétition. Privés de Jimmy Butler et Tyler Herro, les protégés d’Erik Spoelstra n’ont malheureusement pas pu tenir la distance, la faute à un jeu offensif limité et une défense qui n’a pas su rester dans ses standards de saison. (102 points encaissés contre 120 cette nuit) Si South Beach a déjoué, c’est aussi parce que Denver a su mettre les ingrédients pour stopper une série de six défaites consécutives. Jokic a évidemment fait sa part du boulot avec un nouveau match royal (24 points, 15 rebonds, 7 passes, à 9/14 au tir), laissant la raquette de Miami en PLS devant tant de facilité, mais c’est tout le collectif qui a semblé step-up grâce au retour de son leader. 7 joueurs à plus de 10 points, un Bones Hyland qui a fêté son retour (il avait raté les deux derniers matchs) avec un career high et une adresse diabolique (5/8 du parking) mais aussi un Facundo Campazzo précieux avec la second unit. Tout était réuni pour livrer une belle prestation et le Colorado peut vraiment souffler un coup après les derniers jours particulièrement difficiles (blessure P.J. Dozier et fin de saison Michael Porter Jr.).

Le Heat pourra regretter les absents mais difficile de se passer de ses deux meilleurs scoreurs sans voir une petite différence dans l’animation offensive de l’équipe. Il y a quand même quelques petites satisfactions avec le duo Gabe Vincent-Max Strus en sortie de banc qui continue de faire plaisir mais aussi quelques soucis qu’il va falloir régler. On pense notamment à un Duncan Robinson encore une fois à côté de ses pompes et qui ne trouve plus la solution à longue distance. Espérons pour Pat Riley et les siens que les blessés pourront reprendre rapidement leur place dans le collectif car il y a une quinzaine bien chaude qui arrive avec deux fois les Bucks, deux fois les Cavs mais aussi les Sixers et les Bulls. De quoi tester la profondeur d’effectif des Floridiens ?

Nikola Jokic était de retour cette nuit contre le Heat et le MVP a tenu son rang. Les frangins étaient venus en renfort mais le Joker n’a eu besoin de personne pour faire régner sa loi. Un rayon de soleil dans les Rocheuses, un des rares ces temps-ci. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top