Bulls

Les Bulls tapent Charlotte à Chicago : Lonzo Ball a rappelé à LaMelo qui était l’aîné, Nikola Vucevic a rappelé à tous qu’il est trop fort

Lonzo Ball LaMelo Ball Bulls Hornets 30 novembre 2021

Lonzo Ball s’est fait respecter cette nuit contre LaMelo.

Source image : NBA League Pass

Lonzo et LaMelo Ball avaient rendez-vous cette nuit au United Center de Chicago pour un duel fraternel bien hypé, le tout sous les yeux d’un papa fier. Bulls-Hornets, c’est parti pour le récap !

Pour avoir la petite box score maison du Ball Game, c’est juste ici. 

Ils sont proches, font un excellent début de saison et ne manquent jamais une occasion de se chambrer quand ils s’affrontent. Vous l’aurez compris, il n’était pas bien compliqué de se prendre au jeu de « qui est le meilleur Ball » et le United Center ne s’y est pas trompé cette nuit en donnant de la voix à chaque un vs un entre les deux rejetons de LaVar, chambrant même le protégé de MJ lors de ses passages sur la ligne. Il aura fallu environ quinze secondes pour se mettre dedans, le temps pour LaMelo de crosser son frangin, faisant passer un petit frisson dans les tribunes. Si cette première action alimentera sans doute le prochain dîner familial, le début de match est clairement à l’avantage de Lonzo, beaucoup plus adroit et juste dans ses choix. Si Zo’ prend le dessus sur son cadet, le reste de ses copains n’est pas en reste et notamment un Nikola Vucevic qui s’est régalé dans la raquette des Hornets, comme à-peu-près tous les pivots du monde en fait. En difficulté depuis la reprise et loin de son niveau de l’an dernier, le Monténégrin a rallumé la lumière avec un match référence cette saison : 30 points, 14 rebonds, 5 passes, 12/19 au tir mais surtout un parfait 6/6 du parking. Derrière un collectif huilé (30 passes décisives !) et qui nous aura offert quelques superbes séquences (suivez le lien magique), Chicago s’impose avec autorité et reprend des couleurs après trois défaites sur ses quatre derniers matchs.

S’agissant des Hornets à présent, ils visaient la cinquième place en cas de victoire et ils sont renvoyés à leurs études par une équipe beaucoup plus solide. Le début de match est sauvé par un P.J. Washington en mode sniper invincible et il a fallu un Terry Rozier dans la zone pour rester à distance alors que les Bulls récitaient leur basket. On a quand même eu le droit à un beau rush au début du dernier acte avec un petit 21-6 infligé aux locaux pour revenir à quatre petites longueurs. Malheureusement, pas de quoi nous offrir un money time de feu puisque Chicago remettra un coup d’accélérateur dans la foulée. C’est la deuxième défaite de rang pour les hommes de James Borrego et la deuxième avec une valise de plus de 130 pions dans le coffre, signe que cette équipe n’a toujours pas réglé ses problèmes défensifs (27ème au defensive rating). Le genre de détail qui peut compter quand on sait que le prochain match a lieu sur le terrain de Bucks en mode rouleau-compresseur.

Lonzo Ball vs LaMelo Ball, c’était le duel spécial de la nuit et il a tourné à l’avantage de l’aîné. Dans la lignée de son meneur, Chicago prend logiquement le dessus sur des Hornets qui était un ton en-dessous mais qui ont bien failli réussir un joli hold-up. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top