Nets

Kyrie Irving a pris sa player option chez les Nets : entre transfert à venir et calme à l’horizon, voici tous les scénarios possibles à Brooklyn

Kyrie Irving

Ce dossier est vraiment très loin d’être terminé.

Source image : NBA League Pass

Faisant partie des gros dossiers de l’été, l’avenir de Kyrie Irving s’est précisé la nuit dernière, Uncle Drew décidant d’activer sa player option à 36 millions de dollars pour rester à Brooklyn. Mais même si Irving est désormais sous contrat avec les Nets pour au moins une saison supplémentaire, on peut toujours se demander si le futur de Kyrie s’inscrit vraiment du côté de New York. Petit focus sur les différents scénarios possibles dans les jours, semaines et mois à venir.

Player option activée, qu’est-ce que ça veut dire concrètement ?

Comme dit juste au-dessus, en activant sa player option à 36 millions, Kyrie Irving est désormais sous contrat avec les Nets pour la saison à venir. Et cela élimine tout de suite différents scénarios qui ont pu être mentionnés ces derniers jours quand les rumeurs battaient leur plein. Le premier scénario qu’on ne verra pas, c’est celui d’une extension de contrat suivie directement d’un trade, où Irving se met d’accord avec une nouvelle équipe pour signer un deal long terme avant de se faire transférer dans cette dernière. Selon Adrian Wojnarowski d’ESPN, les Nets avaient donné l’autorisation à Kyrie de chercher un partenaire de sign and trade mais visiblement la pêche n’a pas été très efficace. L’autre scénario qui tombe à l’eau, c’est celui assez dingue dans lequel Uncle Drew décline sa player option pour devenir agent libre et signer dans une autre équipe – genre les Lakers – pour la taxpayer mid-level exception (environ 6 millions de dollars). Ce scénario semblait de plus en plus crédible lors des dernières heures précédant la décision d’Irving, mais Kyrie n’a pas osé laisser 30 millions de billets verts sur la table pour rejoindre LeBron James à Los Angeles.

Comme l’indique Bobby Marks, le spécialiste d’ESPN concernant les questions de salary cap, Kyrie Irving est désormais éligible à une prolongation de contrat avec les Nets durant toute l’année à venir (jusqu’au 30 juin 2023), et sera agent libre non restrictif lors du marché de l’été 2023.

La player option est activée, mais la question d’un transfert n’est pas à jeter

Maintenant que Kyrie Irving a décidé d’activer sa player option pour la saison à venir, est-ce qu’on oublie tout pour repartir à fond en 2022-23 et essayer d’aller chercher le titre ? Pas si vite si l’on se base sur le dernier podcast de Brian Windhorst d’ESPN. Selon l’insider, en contact avec un certain nombre de dirigeants haut placés en NBA, il ne faut pas exclure un scénario dans lequel Kyrie est tout simplement transféré avant le début de la saison (durant l’été ou même au mois de septembre). La relation entre les Nets et Uncle Drew est plutôt glaciale actuellement, les premiers apprenant la décision du second sur… Twitter hier. Y’a de quoi être un peu vénère. Irving est désormais sous contrat en 2022-23 en tant que contrat expirant à 36 millions de dollars, ce qui peut représenter la base d’un potentiel échange. Aujourd’hui, c’est un scénario qu’on a cependant un peu de mal à imaginer au vu de la relation très proche que possède Kyrie avec son grand pote Kevin Durant. Irving a choisi de prolonger son aventure pour un an aux Nets, donc tout transfert risquerait de vexer KD. On en a parlé il y a quelques jours, un départ d’Uncle Drew pourrait directement provoquer une demande de trade de Durant, ce qui n’est probablement pas dans les plans du manager général Sean Marks et du proprio Joe Tsai.

Maintenant, il y a aussi le scénario d’un transfert à la prochaine trade deadline du mois de février. Si Kyrie Irving est bien dans le roster des Nets à l’Opening Night, mais que la première partie de saison ressemble à un nouveau bordel avec un Uncle Drew qui enchaîne les absences pour participer à des manifs pro-platistes, les dirigeants de Brooklyn pourraient finir par appuyer sur le bouton trade. Et non seulement des équipes ambitieuses se retrouveraient potentiellement intéressées pour s’attacher les services de Kyrie pour la fin de saison 2022-23 (en ayant peut-être un semblant de garantie concernant sa volonté de rester ensuite), mais d’autres franchises voulant libérer du cap space l’été prochain pourraient aussi se mettre sur le dossier (contrat expirant on le rappelle).

Kyrie Irving de retour aux Nets, enfin le début du championship project ?

Sur le papier, les Nets possèdent aujourd’hui le noyau d’une équipe candidate au titre pour la saison 2022-23. Kevin Durant, Kyrie Irving, Ben Simmons, avec autour Joe Harris, Seth Curry, potentiellement Patty Mills (player option), ainsi que les jeunots Cam Thomas et Kessler Edwards. Dans un monde idéal, ce groupe-là se pointe la saison prochaine avec la volonté de fermer des bouches et de laisser le bordel de la campagne 2021-22 (et de l’intersaison) derrière lui. KD joue comme un MVP, Kyrie brise des chevilles et joue plus qu’un match sur deux, Simmons fait un retour de folie après sa saison blanche, et les Nets (re)deviennent un poids lourd de la Conférence Est jusqu’à aller loin en Playoffs. Le 16 juin 2023, les Nets sont officiellement champions NBA sur un 3-points au buzzer de Simmons et dans l’euphorie générale, Kyrie signe un nouveau contrat avec Brooklyn pour les années à venir.

Sacré alignement de planètes n’est-ce pas ? Clairement on ne miserait pas notre maison dessus, mais on veut surtout dire que la saison à venir peut déterminer beaucoup de choses concernant l’avenir d’Irving et donc des Nets plus globalement. Uncle Drew le sait désormais, s’il veut obtenir le contrat à long terme qu’il recherchait cet été, il va devoir prouver des choses la saison prochaine. Non pas au niveau de son talent évidemment, mais dans son investissement car quand on reste sur trois saisons à seulement 103 matchs joués sur 226 au total, on ne peut pas blâmer les Nets concernant leur frilosité pour proposer un deal sur plusieurs années. Peut-être que même dans le scénario décrit juste au-dessus, Sean Marks ne voudra pas lui donner un contrat max sur genre quatre ans au vu de l’historique qui existe aujourd’hui entre Irving et la franchise de Brooklyn. Car un deal full garanti donne forcément une sécurité que Kyrie n’a pas méritée aux yeux des Nets, en tout cas à l’heure de ces lignes. Au final, il y a peut-être un juste milieu à trouver. Les Nets veulent logiquement éviter le scénario où Irving quitte Brooklyn sans contrepartie à la Free Agency 2023 (via une extension en cours de saison prochaine par exemple), tandis que Kyrie veut continuer à jouer aux côtés de Kevin Durant, tout ça pas loin du New Jersey où il a grandi. Est-ce qu’un nouveau contrat sur une durée plus courte  – un peu comme James Harden, qui devrait prendre sa player option avec Philly pour ensuite ajouter potentiellement une prolongation de deux ans – pourrait représenter une possibilité ? À voir. Néanmoins, ce qui est sûr, c’est que ce dossier est vraiment loin d’être terminé.

Kyrie Irving a pris sa player option avec les Nets et on y voit donc forcément un peu plus clair. Maintenant, on préfère vous prévenir : gardez un œil attentif sur le dossier Uncle Drew, car beaucoup de choses pourraient encore se passer dans un avenir pas si lointain. 

Sources texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top