Dossiers NBA

Jerami Grant, Buddy Hield, Cam Reddish… À un mois de la NBA Trade Deadline, zoom sur ces 10 joueurs qui pourraient bien faire leurs valises

Leurs noms devraient animer les rumeurs de transfert au cours des quatre semaines à venir.

Source image : montage TrashTalk

La NBA Trade Deadline, c’est dans un mois. Le 10 février 2022 exactement. Et comme tous les ans, à quatre semaines du buzzer, les rumeurs deviennent de plus en plus nombreuses et on commence à avoir une idée des joueurs qui ont de bonnes chances d’être transférés avant la date limite. Alors voici sans plus attendre une liste de dix mecs dont la carrière pourrait se dérouler sous un nouveau maillot à partir du mois prochain.  

Myles Turner (Pacers)

Stats 2021-22 : 12,9 points, 7,2 rebonds, 1,1 passe, 2,9 contres, 51,4% au tir dont 34,9% à 3-points et 75,2% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : Hornets, Lakers, Mavericks, Knicks, Wolves

Pas étranger aux rumeurs, Myles Turner fait une nouvelle fois partie des joueurs à surveiller avant la NBA Trade Deadline. Son nom est notamment associé à des franchises comme les Hornets, un fit potentiellement intéressant dont on a parlé récemment, mais aussi les Lakers, les Mavericks, ou encore les Knicks et les Wolves selon les derniers bruits de couloir. On le sait, Indiana pense à se séparer de certains éléments importants du groupe actuel, et Turner a exprimé il n’y a pas si longtemps sa frustration concernant son manque de responsabilités offensives chez les Pacers. Avec ses grosses qualités de contreur et sa capacité à écarter le terrain en attaque, Turner possède un profil intrigant qui intéresse du monde.

Joe Ingles (Jazz)

Stats 2021-22 : 7,6 points, 2,9 rebonds, 3,6 passes, 42,7% au tir dont 37,6% à 3-points et 77,8% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : /

Encore un dossier dont on a discuté récemment. Joe Ingles est l’un des piliers de la culture Jazz mais avec l’arrivée de Danny Ainge dans les bureaux de la franchise, Slow-Mo Joe pourrait bien faire ses valises bientôt. Pour Utah, l’objectif de cette trade deadline sera de se renforcer en défense sur les postes extérieurs, secteur où les Mormons ont particulièrement souffert lors des Playoffs NBA 2021. On voit aujourd’hui en l’absence de Rudy Gobert à quel point la défense d’Utah est dépendante du pivot français, et ça c’est mauvais signe pour une franchise qui veut enfin franchir un cap en Playoffs. Avec son contrat actuel (12,4 millions de dollars, dernière année), le Jazz ne devrait en tout cas pas avoir trop de difficultés pour se séparer de lui.

Cam Reddish (Hawks)

Stats 2021-22 : 11,9 points, 2,5 rebonds, 1,1 passe, 1,0 interception, 40,2% au tir dont 37,9% à 3-points et 90,0% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : Knicks, Sixers (dans le cas d’un trade avec Ben Simmons), entre autres

Le manager général des Hawks Travis Schlenk a prévenu : des changements sont à venir chez les Hawks, qui réalisent une saison bien claquée après le magnifique parcours des Playoffs 2021. Et l’un des joueurs qui pourraient bouger, c’est Cam Reddish. On avait déjà parlé du bonhomme en début de saison après ses belles performances en sortie de banc, en soulignant notamment sa situation contractuelle : pour rappel, Reddish sera éligible à une extension de contrat lors de la prochaine intersaison mais vu le nombre de prolongations qui ont déjà été accordées par les Hawks (Trae Young, John Collins, Clint Capela, Kevin Huerter, et on n’oublie pas De’Andre Hunter qui sera également éligible l’été prochain), Atlanta ne semble pas très chaud pour mettre trop de billets sur la table. Un transfert pour récupérer par exemple un premier tour de draft représente donc une option crédible, surtout qu’il y a un peu embouteillage dans l’effectif des Hawks.

Jerami Grant (Pistons)

Stats 2021-22 : 20,1 points, 4,8 rebonds, 2,6 passes, 1,1 contre, 1,1 interception, 41,4% au tir dont 33,1% à 3-points et 84,9% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : Wizards, Knicks, Blazers, Lakers, Hawks…

L’un des grands noms de cette trade deadline, indiscutablement. Même s’il est actuellement à l’infirmerie à cause d’une blessure au pouce, Jerami Grant va vraiment être courtisé dans les semaines à venir. Les Pistons sont en pleine reconstruction et y’a pas mal de franchises ambitieuses qui cherchent à faire un move pour augmenter leurs chances de succès en vue de la deuxième partie de saison. Dans un tel contexte, Jerami représente un candidat de transfert très crédible, lui qui peut apporter une contribution immédiate des deux côtés du terrain. Même s’il est apprécié chez les Pistons pour son investissement et sa volonté de s’engager dans le projet depuis son arrivée à l’intersaison 2020, Grant semble avoir un avenir ailleurs que dans le Michigan, d’autant plus qu’il est dans l’avant-dernière année de son contrat. L’été prochain, l’ailier peut demander une extension allant jusqu’à 112 millions de dollars sur quatre ans.

Buddy Hield (Kings)

Stats 2021-22 : 15,4 points, 3,8 rebonds, 2,0 passes, 39,0% au tir dont 38,0% à 3-points et 87,0% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : /

Celui qui était à deux doigts de partir aux Lakers au cours de l’intersaison va-t-il finalement quitter les Kings avant la prochaine trade deadline ? La possibilité est réelle pour le sniper, qui peut venir aider une équipe en besoin de spacing. Mais à Sacramento, Buddy n’est évidemment pas le seul à pouvoir potentiellement bouger. Suite à une première partie de saison encore une fois médiocre, personne n’est intouchable dans la capitale californienne : De’Aaron Fox, Harrison Barnes, Marvin Bagley III voire Tyrese Haliburton, autant de noms qu’on pourrait entendre dans les rumeurs lors des semaines à venir. Les Kings sont aujourd’hui en route pour établir le nouveau record de la honte avec seize saisons consécutives sans Playoffs, alors le GM Monte McNair cherche n’importe quel moyen pour améliorer le roster rapidement…

Caris LeVert (Pacers)

Stats 2021-22 : 17,8 points, 3,3 rebonds, 4,0 passes, 1,0 interception, 43,1% au tir dont 31,0% à 3-points et 79,6% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : Cavaliers, entre autres

On l’a dit plus haut avec Myles Turner, les Pacers font partie des équipes qui pourraient être actives à la deadline, mais surtout dans un rôle de vendeur. Et Caris LeVert est l’un des gros candidats pour un transfert concernant les membres du backcourt, Malcolm Brogdon n’étant lui pas éligible pour un trade tandis que le rookie Chris Duarte est grandement apprécié chez les fermiers. Arrivé dans l’Indiana dans le cadre du trade de James Harden à Brooklyn en janvier 2021, le meilleur pote de Booba pourrait ainsi refaire ses valises afin d’apporter ses qualités de scoreur à une équipe en besoin de création à l’arrière. Si la durabilité de Caris peut certes poser quelques doutes, le talent est là et son contrat est abordable (salaire de 17,5 millions cette année, 18,7 l’année prochaine).

Dennis Schroder (Celtics)

Stats 2021-22 : 15,9 points, 3,4 rebonds, 4,6 passes, 43,2% au tir dont 32,6% à 3-points et 85,6% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : /

Les Celtics doivent changer quelque chose, mais ils ont d’ores et déjà annoncé qu’ils ne casseront pas le duo Jayson Tatum – Jaylen Brown. Alors forcément, ça réduit vite les possibilités pour tenter de se renforcer mais Dennis Schroder pourrait bien servir de contrepartie si l’on en croit l’insider Marc Stein, dans le but notamment d’obtenir un meneur plus gestionnaire capable de mettre de l’ordre dans l’attaque de Boston. Signé pour seulement six millions de dollars durant l’intersaison, Schroder reste un joueur productif, surtout au vu de son salaire. Et sachant qu’il sera à nouveau agent libre l’été prochain, les Celtics vont peut-être tenter quelque chose avec lui…

Terrence Ross (Magic)

Stats 2021-22 : 12,8 points, 2,8 rebonds, 2,2 passes, 41,6% au tir dont 30,6% à 3-points et 87,6% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : /

Terrence Ross possède typiquement le profil d’un mec pouvant se faire transférer à la trade deadline, et le Magic a d’ailleurs annoncé qu’il était disponible en compagnie de Gary Harris. D’abord, on parle d’un vétéran de 30 ans qui évolue au sein d’une franchise qui vient véritablement d’appuyer sur le bouton reconstruction. Nikola Vucevic, Evan Fournier, Aaron Gordon, tous ces gars-là sont partis mais T-Ross est toujours en Floride à occuper un rôle en sortie de banc. Ensuite, il peut toujours se montrer productif. La preuve, depuis la nouvelle année, Ross a sorti deux matchs à 30 pions. De quoi intéresser potentiellement quelques franchises en besoin de scoring au sein de leur second unit, lui qui possède en plus un contrat assez léger (12,5 millions de salaire cette année, 11,5 l’an prochain, agent libre en 2023)

Thaddeus Young (Spurs)

Stats 2021-22 : 6,0 points, 3,4 rebonds, 2,4 passes, 57,0% au tir et 44,4% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : Suns

Envoyé aux Spurs lors de la dernière intersaison dans le cadre du sign & trade de DeMar DeRozan, Thaddeus Young ne rentre pas vraiment dans le projet « jeunes » de la franchise texane aujourd’hui. Et pourtant, en 2020-21, le joueur de 33 ans avait réalisé une pure campagne avec les Bulls et on imagine que les franchises à travers la NBA n’ont pas oublié ses qualités. Vétéran respecté capable de contribuer des deux côtés du terrain et montrant de gros progrès dans le playmaking lors de sa dernière saison à Chicago, Thaddeus Young sera sûrement convoité lors des semaines à venir. Et il l’a dit lui-même, ce qu’il veut à ce stade de sa carrière, c’est jouer pour un contender.

Eric Gordon (Rockets)

Stats 2021-22 : 14,4 points, 1,7 rebond, 3,4 passes, 48,9% au tir dont 43,6% à 3-points et 73,7% aux lancers-francs
Franchises sur le coup selon les dernières rumeurs : Knicks, équipes calibre Playoffs

Un peu comme Terrence Ross, Eric Gordon est un arrière vétéran qui évolue au sein d’une franchise en mode reconstruction, Houston se basant désormais sur des jeunots comme Jalen Green et Kevin Porter Jr. sur le backcourt. Automatiquement, ça fait de lui un candidat au transfert, surtout qu’il réalise une saison vraiment solide dans son rôle de vétéran chez les Rockets. Sans grande surprise, plusieurs équipes calibre Playoffs gardent un œil sur Gordon actuellement, lui qui peut apporter son scoring, sa capacité de shoot et même sa défense. D’un point de vue purement contractuel, l’ami Eric touche 18 millions cette année, 19,5 l’an prochain, tandis que la dernière année de son deal – en 2023-24 – est non garantie.

Bien évidemment, la liste est non exhaustive. D’autres noms bien connus à travers la Ligue sont dans les rumeurs, de Ben Simmons à John Collins en passant par Domantas Sabonis et quelques autres. Mais les chances de voir ces gars-là bouger lors du mois à venir paraissent quand même moins élevées que les dix joueurs cités ci-dessus. On va suivre aussi de près certaines franchises comme Portland, Minnesota et les Lakers, qui pourraient jouer un vrai rôle sur le marché. En tout cas, ce qui est certain, c’est que ça va beaucoup discuter au cours des prochaines semaines, et on a hâte de voir quels trades deviendront réalité. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top