International

Axel Toupane s’engage avec le Paris Basketball jusqu’en 2024 : y’en a un qui veut disputer les Jeux Olympiques à domicile

Axel Toupane Paris Basketball

Un champion NBA à Paname !

Source image : Twitter @ParisBasketball

Joueur des Warriors de Santa Cruz en G League depuis le début de la saison, Axel Toupane signe son grand retour dans l’Hexagone et rejoint le Paris Basketball jusqu’en 2024. Pratique en cas de sélection en Équipe de France pour les Jeux Olympiques où il pourrait donc évoluer à domicile.

A 29 ans, Axel Toupane multipliait les allers et retours entre les States et l’Europe ces dernières années. Toujours solidement accroché à son rêve de NBA durant toutes ces années, il a même connu la joie de soulever le trophée Larry O’Brien avec les Bucks la saison dernière. Une bague de champion dans le baluchon, l’ailier en avait marre d’attendre son tour dans l’antichambre, en G League, et le Paris Basketball vient donc de révéler la signature de l’international français pour renforcer ses rangs jusqu’en 2024. Le club de la capitale envoie ainsi un geste fort au reste de ses concurrents quant à ses ambitions à court terme. Fondé en 2018, il évolue déjà parmi l’élite et ne cache pas son projet de disputer la plus prestigieuse des coupes d’Europe d’ici quelques années. Entre hype et vraies bonnes pioches, le recrutement souhaite en tout cas aller dans ce sens avec le court passage du rappeur Sheck Wes à Paname la saison dernière, mais aussi plus sérieusement l’arrivée de l’ancien NBAer Kyle O’Quinn durant l’été ou la prolongation de Juhann Begarin en attendant que la pépite draftée par les Celtics en 2021 ne s’envole à son tour de l’autre côté de l’Atlantique. La signature d’Axel Toupane va exactement dans le même sens et doit notamment permettre au PB de se maintenir en première division, voire d’accrocher les Playoffs en fin de saison.

Non-drafté en 2014, le Mulhousien n’est jamais resté éloigné de la NBA dès lors. De premiers faits d’armes avec les Raptors 905 en G League lors de la saison 2015-16 puis une première expérience aux Nuggets pour toucher son rêve du doigt à la fin de cette même année. 21 matchs au contact de Danilo Gallinari, Kenneth Faried, Nikola Jokic et compagnie pour se faire la main suivis d’un retour dans l’anonymat de la ligue de développement, toujours à Toronto. La saison suivante, c’est Milwaukee qui lui fait confiance une première fois dans le cadre d’une court contrat de 10 jours avant que les New Orleans Pelicans ne lui offrent un contrat garanti pour terminer la campagne 2016-17. Une joie de courte durée puisqu’il sera coupé quelques semaines plus tard. C’est alors qu’on retrouve Axel Toupane sur le Vieux Continent pour jouer l’EuroLeague. Une année à Kaunas, puis une seconde à l’Olympiakos qui lui permet d’intégrer le groupe de Vincent Collet médaillé de bronze au Mondial chinois en septembre 2019. Après un passage à Malaga puis à Strasbourg, la Toupe cède à nouveau aux sirènes de la NBA et parvient à décrocher un two-way contract chez les Bucks. Une décision fantastique qui va lui permettre d’accéder au rêve de tout basketteur : le titre de champion NBA. Il est même aperçu quatre fois sur le parquet durant les Playoffs 2021 et la cérémonie de remise des bagues en octobre dernier nous donne encore la chair de poule. Puis, on a même cru un moment voir un nouveau trio se former cette saison à Golden State avec Stephen Curry, Klay Thompson et Axel Toupane mais c’est finalement en G League que le Frenchie se retrouvera. Lassé de passer plus de temps dans l’antichambre où il se baladait avec 17,9 points à 54,4% au tir et 38,6% de loin, 8 rebonds et 3,3 assists de moyenne, c’est donc bien dans la capitale qu’on le retrouvera pour la suite de ses aventures.

Avec Axel Toupane, le Paris Basketball signe un joueur expérimenté (33 matchs NBA, un titre de champion et une médaille de bronze avec les Bleus) au profil de 3-and-D toujours particulièrement précieux dans le basket moderne. Et mine de rien, entre Boulogne-Levallois qui caracole en tête du championnat et Paris qui renforce son roster, il commence à y avoir un sacré niveau dans la capitale. De son côté, Axel se positionne en prévision de Paris 2024 et pourra notamment participer aux prochaines fenêtres de qualifications internationales pour mériter sa place aux Jeux.

Source texte : Paris Basketball

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top