News NBA

Sheck Wes s’engage avec le Paris Basketball : l’interprète de « Mo Bamba » jouera en Pro B dès mai prochain, et y’a zéro blague

Sheck Wes

L’interprète de Mo Bamba jouera en Pro B dès mai prochain.

source : YouTube

J. Cole s’était limité à une tentative de tomar lors du Dunk Contest 2019, Sheck Wes – lui – a décidé de franchir le pas. L’interprète de Mo Bamba (329 millions de vues sur YouTube) était depuis cet hiver annoncé du côté du Paris Basketball, une info que nous prenions très logiquement comme étant une badinerie à fin commerciale. Accrochez-vous, le club francilien a officialisé ce lundi la venue du rappeur. 

Bien qu’il existe une réelle connexion urbaine entre le basket-ball et le rap, notables sont ceux qui ont réussi à performer dans les deux domaines. Allier deux arts n’est jamais simple, et il est très vite arrivé de se décrédibiliser lorsque l’on s’aventure en terre inconnue, « 3-points switch, comme Shaquille O’Neal », beugle d’ailleurs un Ninho beaucoup trop confiant. Mais certains talents ne se limitent à leur seule discipline, et à l’instar d’un Damian Lillard doué avec les mots, pour ces rares humains la bascule se fait sans accroc. Sauf que nous étions loin d’imaginer le chemin inverse : celui du rappeur qui troque le studio pour les parquets – amitiés à MHD – et qui prétend même à une place au sein d’un effectif professionnel. Contre toute attente, Sheck Wes – interprète de Mo Bamba – vient de s’engager avec le Paris Basketball et intègrera l’équipe fanion dès mai prochain. La durée du contrat n’est pas spécifiée pour le meneur (1m88) qui n’a tout simplement jamais évolué en club et s’est limité aux joutes de gymnase entre copains. Déçu par sa non-sélection lors de la Draft 2020, Khadimou Rassoul Cheick Fall (Sheck Wes) va donc avoir l’opportunité d’évoluer aux côtés de grands prospects comme Juhann Begarin, Ismael Kamagate ou encore Milan Barbitch. Le Président ricain du Paris Basketball – David Kahn – est réputé pour privilégier l’aspect bankable au sportif, et cette signature ne vient faire exception à la règle : le niveau du désormais meneur est énigmatique et sa venue ne doit en aucun cas perturber la saison du club de la capitale, toujours en course pour disputer la montée.

À défaut de s’assurer un idéal sportif sur le poste de meneur remplaçant, le Paris Basketball réussit une bien belle opération de communication. L’homme au million d’abonnés sur Instagram ne cesse d’afficher sa signature et même s’il ne sait potentiellement pas prendre un pick, quelle incroyable publicité pour le basket-ball français. Une fois cette sombre période derrière nous, la salle Georges Carpentier devrait connaître un afflux de spectateurs, tous venus observer le rappeur manier le cuir. Après la rencontre François Bayrou – Jamal Mashburn, on peut désormais imaginer un Sheck Wes dubitatif devant Anne Hidalgo qui lui parle du nouveau terre-plein central porte de Montreuil. M’enfin, tant que ça ne donne pas de mauvaises idées aux autres équipes, il nous est toujours possible de dormir sur nos deux oreilles. Cependant, on leur en doit une outre-Atlantique, donc rendez-vous dans quelques jours pour voir Line Renaud nommée adjointe de Pop sur le banc des Spurs. C’est cadeau et ça chante bien.

On vanne mais qu’est ce qu’on aime ce genre de breaking, tout aussi bizarre qu’intrigante. Du côté de la rédac, on mise sur 5 points de moyenne basés sur des pourcentages qui seront rapidement censurés par les médias ricains. Il n’est pas non plus impossible que le bonhomme soit difficile à cadrer, de par un emploi du temps potentiellement chargé. Enfin, un peu de fame sur le basket-ball français, l’Hexagone prend volontiers. 

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top