Blazers

Des vétérans sur le départ : 10 joueurs qui changeront d’équipe ce soir !

Ils sont encore jeunes, ou un peu trop âgés. Certains sont All Stars, d’autres ne l’ont jamais été. Ce soir : personne n’est à l’abris. Dans un business aussi immoral que celui de la NBA, les joueurs sont souvent transférés comme des cagettes sur les marchés du Dimanche et ce sans la moindre attache sentimentale. Une véritable danse de rumeurs et de blabla que l’on tentera de résumer ci-dessous avec 10 joueurs dont les heures sont comptées.

LaMarcus Aldridge (probabilité : 80%)

Pas besoin de tourner autour du pot avec le All Star des Blazers : le mariage entre Portland et son ailier-fort est définitivement rompu. Après avoir publiquement adressé son malêtre dans la cité de l’Orgeon, c’est du côté de Chicago, de Cleveland ou de Charlotte que le nouveau vestiaire de LMA pourrait se situer. Pratiquement inarrêtable au poste, son bagage technique est impressionnant et il pourrait aider certaines franchises à passer le cap ou à construire autour de lui. Son leadership n’est pas forcément sa qualité principale, tout autant que sa défense, mais à la manière d’un Luol Deng qui reste un All Star de l’ombre, il pourrait apporter son expérience et sa menace offensive à de nombreuses équipes. Maintenant, il est difficile d’imaginer Portland lâcher son franchise-player pour trois cacahuètes et une bouteille de sky : il faudra aligner suffisamment de pièces pour faire flancher les dirigeants de Nicolas Batum. Le français pourrait être au passage le premier à bénéficier de ce départ, les Blazers souhaitant construire leur avenir autour du frenchie et de l’irrésistible Damian Lillard.

Paul Pierce (probabilité : 70%)

La page se tourne enfin du côté de Boston. Après le départ de Doc Rivers de l’autre côté du pays et les possibles destinations concernant un certain Kevin Garnett, c’est désormais le capitaine des Celtics qui se retrouverait au bord du gouffre en ce moment. Les rumeurs de transferts et les adresses d’atterrissage se multiplient, on parle des Clippers comme des Cavaliers, des Hawks comme des Nets. Un énorme bordel qui tâche sérieusement la carrière légendaire du numéro 34 dans le Massachusetts, qu’on espère voir se terminer comme il se doit. En effet, le vétéran a demandé simplement à ce qu’il soit envoyé dans une équipe compétitive s’il devait quitter son club de toujours, pas tout à fait le genre de demande qu’écouterait Danny Ainge dont les désirs de compétitivité dépassent souvent les sentiments des joueurs. On sait que The Truth aura du mal à enchaîner après un tel coup de couteau dans le dos, mais plus les minutes passent plus on imagine le All Star en train de faire ses valises… Triste.

Shawn Marion (probabilité : 100%)

Là on est carrément au stade où les tickets de transport sont déjà imprimés. Pas encore d’idée fixe concernant la possible compagnie aérienne qu’utilisera The Matrix, mais les Cavaliers et surtout les Pélicans sont en tête d’affiche. Dallas tente en effet de créer le maximum de place dans sa masse salariale pour tenter d’accueillir un gros poisson aux lancer-francs douteux (hello Dwight), et pourrait même y ajouter son 13ème choix de Draft ce soir pour donner un coup de pied au c** définitif à l’ex-All Star. C’est un coup dur pour Marion qui avait refait sa carrière dans le Texas après des essais foireux en Floride (Miami) et dans le Grand Nord (Toronto) au point de gagner un titre en 2011, mais on est persuadé que le vétéran pourra se refaire grâce à sa superbe défense et son expérience. On compte sur les gros calibres (Spurs, Lakers, Bulls) pour contacter le pogo-stick cet été.

ko

Kendrick Perkins (probabilité 60%)

On commence à nettoyer du côté d’Oklahoma City ! Après des PlayOffs honteux de la part du pivot grognon, poussant le Thunder à se faire sortit rapidement en demi, l’orage gronde au-dessus des potes de Kevin Durant. En effet, Kendrick recevait son contrat astronomique pour deux missions précises : défendre intelligemment sur les gros poids de la NBA, et apporter quelques points ici et là sur de bonnes passes de ses coéquipiers. Autant dire que ce fût un zéro pointé. Marc Gasol et Zach Randolph se sont régalés, permettant aux Grizzlies de se faire sweeper par les Spurs par la suite. C’est donc Perkins qui reçut le plus de bifles dans les vestiaires après ses piètres performances, et la porte lui a été grande ouverte. On ne serait pas étonnés à l’idée de voir Ibaka en 5 et Durant en 4 la saison prochaine, et Sam Presti est un génie pour ce qui est de drafter du talent au mois de Juin. A ce soir pour voir si Perkins sera encore là…

Caron Butler (probabilité 50%)

L’arrière des Clippers est sur le siège éjectable en ce moment en Californie. En effet, le débarquement de Doc Rivers pousse le management à rajeunir son effectif et proposer à l’ex-coach des Celtics ce qui se fait de mieux pour construire un effectif compétitif sur les trois prochaines saisons. Au revoir Butler, bonjour Afflalo ? C’est ce qui a été proposé récemment à Donald Sterling et sa clique, Orlando souhaitant également apporter un peu d’expérience à son jeune groupe. Malheureusement, il faudra qu’Eric Bledsoe fasse partie du colis, une pépite dont le proprio mégalo des Clipps a du mal à se séparer. Butler a gagné sa bague de champion chez les Mavericks en 2011 comme Shawn Marion et pourrait apporter sa polyvalence à une équipe en recherche d’un arrière solide. On imagine assez bien le garçon chez le Magic même si les perspectives de victoires seront mois excitantes qu’à Lob City, et on peut également l’imaginer rester où il est pour la belle cohésion qu’il apporte à un Chris Paul en besoin de réconfort.

Carlos Delfino (probabilité 80%)

On pensait que les Mavericks étaient les rois de la libération salariale en envoyant tous ses membres dans les orties, mais c’était sans compter sur Daryl Morey et sa capacité à changer d’avis toutes les 10 minutes. Les Rockets seront donc hyper-agressifs avec Dwight Howard début Juillet, et pour ce faire il faut que la caisse soit grande ouverte dans le Texas car le garçon a faim de dollars ! Après avoir tenté désespérément de se séparer de Thomas Robinson et son contrat garanti, ce qu’ils feront probablement dans les heures à venir, c’est Carlos Delfino qui pourrait prendre la porte pour laisser son salaire à D12. Houston possède déjà en Chandler Parsons une version rajeunie de l’argentin polyvalent et pourrait récupérer quelques choix de Draft ou compensations financières de choix en échange de Delfino. Beaucoup d’équipes aimeraient posséder dans son effectif son adresse extérieure, ses qualités athlétiques et son expérience des grandes compétitions, maintenant reste à savoir qui osera mordre à l’hameçon.

ko

DeJuan Blair (60%)

On le sait depuis des mois, les Spurs et Blair ne sont plus sur la même longueur d’onde. Même si l’intérieur a réalisé un superbe boulot pour faire tourner les serviettes avec Patty Mills sur le run de San Antonio en PlayOffs, Gregg Popovich ne s’entend plus avec le molosse de Pittsburgh au point de lui préférer Aaron Baynes. Miami, Detroit et Golden State étaient sur le jeune homme depuis un bout de temps, mais les Spurs l’ont joué prévention comme d’habitude au cas où Duncan ferait une chute d’organe ou louperait des hooks donnés sur Shane Battier au moment le plus important de sa carrière. Il sera donc sur le marché si ce n’est pas déjà le cas, et connaissant la réputation de R.C. Buford autour de la Draft dans sa capacité à récupérer des pépites à la dernière seconde, on ne serait pas étonnés de voir les finalistes se glisser dans le Top 15 pour récupérer un intérieur en échange de Blair. Encore une spéciale texane ?

Marcin Gortat (probabilité 50%)

Difficile d’imaginer les Suns se séparer du marteau polonais ce soir, surtout quand on voit leur position dans la Draft, mais sait-on jamais ! L’intérieur rugueux était déjà sur le point de partir en Février dernier quand les diners entre Josh Smith et le management de Phoenix se passaient à merveille, et on sait que la franchise de l’Arizona en a marre de passer à côté des grosses occasions comme celle de Rudy Gay, d’Eric Gordon ou de J.R. Smith qu’ils sont en train de draguer sévèrement. Pour tenter de ramener un gros poisson dans le désert, il faudra charmer des franchises en manque de viande dans la peinture, un rôle que remplit parfaitement l’ex-joueur d’Orlando et dont la marge de progression reste impressionnante. On ne sait pas où jouera Gortat dans quelques mois, mais notre petit doigt dit que l’étape-hôtel dans le désert se termine d’ici quelques jours !

Luke Ridnour (probabilité 50%)

Dans le même registre que Gortat ci-dessus, le meneur des Timberwolves n’est pas à fond dans les rumeurs de départ mais il pourrait faire ses valises plus vite que prévu. En effet, Flip Saunders souhaite nettoyer l’effectif des loups et ce notamment à la mène où la bataille règne entre l’intouchable Ricky Rubio et les deux compères que sont Ridnour et J.J. Barea. Si le premier a réalisé une meilleure saison passée, le second a davantage d’expérience et de capacité à agresser le panier dans le dernier quart, ce qui peut faire la différence entre les deux nains. Ridnour est un meneur solide, au tir extérieur d’une précision extrême, surtout à l’intérieur de la ligne à trois points : il peut tout à fait gérer la mise en place de systèmes avec régularité, mais son plafond est limité et il semble davantage destiné à un rôle de très bon meneur remplaçant plutôt que celui de titulaire moyen. Certaines franchises comme celle des Nets ou des Bulls pourraient pointer leur nez et proposer à Minnesota des compensations intéressantes. A suivre.

Danny Granger (probabilité 30%)

Really ? J’ai longtemps hésité avec Luol Deng, Josh Smith et l’ailier des Pacers, mais plusieurs raisons m’ont poussé à placer l’ex-All Star dans le Top 10. Premièrement car l’ailier des Bulls a commencé à parler prolongation de contrat avec Gar Foreman, le second souhaite partir de lui-même plutôt que d’être envoyé ici ou là, et le troisième est définitivement sur le bord. L’éclosion, que dis-je, l’explosion de Paul George cette année sur la scène internationale a révolutionné les perspectives d’avenir des Pacers qui voient en leur numéro 24 le franchise player autour duquel ils veulent construire. Ajoutez à cela l’envie d’Indiana de prolonger David West, le beau run du groupe jusqu’en Finale de Conférence, l’impossibilité d’imaginer Granger en 6ème homme de luxe et vous obtenez un ailier d’expérience qui pourrait rendre des pièces extrêmement intéressantes aux jaunes et blancs. Clippers, Spurs et même Celtics seraient intéressés. Ce soir ou jamais ?

ko

Tout le monde fait ses valises ! De la même façon que Secret Story, dont nous regrettons déjà la référence, la Draft servira de siège éjectable pour certains joueurs dont le contrat, les déclarations ou les récentes performances laissent penseur. Certains repartiront grands vainqueurs, d’autres arnaqués jusqu’à la moelle. Mais pour suivre chaque rumeur et mouvement, restez connectés sur TrashTalk bien évidemment !

3 Commentaires

3 Comments

  1. BostonLyon

    27 juin 2013 à 15 h 43 min at 15 h 43 min

    Pierce n'ira pas aux Clippers il peut pas la NBA l'interdit

  2. BostonLyon

    27 juin 2013 à 15 h 43 min at 15 h 43 min

    Pierce n'ira pas aux Clippers il peut pas la NBA l'interdit

  3. The Chief Seattle

    27 juin 2013 à 18 h 02 min at 18 h 02 min

    L'équipe qui récupérera Perkins sera forcement perdante. Encore qu'un échange Gortat + 5ème pick contre Perkins + 12ème pick + Lamb équilibrerait le deal.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top