Knicks

La semaine des Français en NBA : Rudy Gobert ou Evan Fournier, pas facile de dire lequel des deux sera MVP des Finales cette saison

Rudy Gobert Evan Fournier 23 octobre 2021

Le premier prend 20 rebonds par match, le second sera bientôt maire de New York, et les deux sont invaincus cette saison. Des cracks on vous dit !

Source image : YouTube - FFBB

Petite habitude à prendre cette saison, il vous suffira de débarquer ici chaque dimanche pour savoir de quoi la semaine de nos Français de NBA fut faite, avec ce qu’il faut de stats, d’images et de prose incroyable pour se sentir bien. On commence la saison très fort avec un duo de cracks invaincus et déjà bien en forme, on parle bien entendu de Russell Westbrook et Anthony Davis, allez, première vanne ça commence fort.

# Evan Fournier

Un crack absolu, et des débuts en fanfare. Est-ce que Vavane pouvait rêver mieux pour ses premières foulées officielles avec les Knicks ? Probablement pas, et si vous avez trois bonnes heures devant vous on vous conseille ainsi de vous refaire ce fabuleux Knicks – Celtics de mercredi soir, affiche incroyable durant laquelle Evan Fournier ne le fut pas moins avec ses 32 pions et sa prolongation fumée comme une vulgaire Marlboro. Du show, du hustle, de la clutchitude… et puis merde, qu’est-ce qu’il est beau Evan avec cet uniforme new-yorkais, devant cette foule de zinzins excités comme des puces, aux côtés de ses nouveaux partenaires de crime dont on dirait qu’il les côtoie depuis toujours. Une première complètement folle donc, et un deuxième match très solide également, lors duquel il aura surtout retrouvé l’Amway Center sept mois après l’avoir quitté et après y avoir joué neuf ans en tant que locataire le plus swag de sa franchise d’Orlando. Pas de sentiments néanmoins au moment d’en coller 18 pour donner la win à son équipe, même si les 30 pions d’avance à la mi-temps lui ont sans doute permis de relâcher un peu la pression sur cette deuxième soirée de la saison. La suite ? Orlando de nouveau, puis les Sixers, les Bulls et les Pels pour continuer de se faire la main. Deux matchs, deux victoires, 25 pions de moyenne et la banane jusqu’aux oreilles, que demande le peuple.

  • Knicks vs Celtics : 32 points à 13/25 au tir dont 6/13 du parking, 6 rebonds, 3 passes, 4 steals et 1 contre en 44 minutes
  • Knicks @ Magic : 18 points à 5/12 au tir dont 4/9 du parking et 4/5 aux lancers, 2 rebonds, 3 passes et 2 steals en 27 minutes

# Rudy Gobert

Rudy Gobert n’a pas le temps. Meilleur défenseur de la Ligue pour la troisième fois la saison passée, médaillé d’argent à Tokyo en août et même membre du meilleur cinq de la compétition olympique, le géant du Jazz est revenu au Lac avec la claire envie de passer un cap supplémentaire, individuellement et collectivement. Résultat des courses ? Deux échauffements incroyables pour ses deux premiers matchs de la saison, avec 16 pions et 20 rebonds face au Thunder et 17 points et 20 prises deux jours plus tard à Sacramento. Hassan Whiteside est arrivé pour jouer le jumeau nul mais utile du Français, d’autres ont débarqué dans l’Utah pour densifier le groupe, et Rudy semble pour sa part très en forme et ce très tôt dans la saison. Tellement en forme qu’on l’a même vu claquer des moves à la Hakeem en pré-saison, et si la Gobe ne nous gratifiera probablement pas du combo hook-shot / Dream Shake dans le même match cette saison, son niveau actuel a de quoi faire saliver le Jazz dans sa quête de la bague. Eh dis-donc Rudy, c’est que tu ne serais pas dans ton prime petit filou ?

  • Jazz vs Thunder : 16 points à 6/9 au tir et 4/6 aux lancers, 21 rebonds et 1 contre en 29 minutes
  • Jazz @ Kings : 17 points à 4/7 au tir et 9/10 aux lancers, 20 rebonds, 2 passes et 2 steals en 32 minutes

# Nicolas Batum

  • Clippers @ Warriors : DNP
  • Clippers vs Grizzlies :

# Killian Hayes

Des débuts difficiles pour Kiki, comme pour toute son équipe d’ailleurs. Deux matchs face aux Bulls et deux défaites, la seconde absolument éclatée d’ailleurs, et un Killian titulaire mais en recherche de sensations. Tout va bien pour driver l’attaque de Detroit mais pour faire des différences c’est plus compliqué, et on ne parle même pas de ce shoot qui peine à se faire un nom. On sent encore l’ancien Choletais et Ulmien en manque de confiance et il faudra très vite prouver que Dwane Casey peut compter sur lui dans cette saison qui s’annonce… étrange. Cade Cunningham peut-être de retour en fin de semaine prochaine ça veut dire nouvelle architecture dans le roster, avec, forcément, 30 minutes minimum à redistribuer, et si la Killiance ne montre pas plus et très vite c’est bien son temps de jeu qui pourrait en pâtir. Allez, un 24/8/12 lundi soir à Atlanta et on n’en parle plus ?

  • Pistons vs Bulls : 0 point à 0/6 au tir, 5 rebonds et 2 passes en 20 minutes
  • Pistons @ Bulls : 2 points à 1/5 au tir dont 0/2 du parking, 1 rebond, 3 passes et 1 steal en 19 minutes

# Théo Maledon

Une entame de saison compliquée pour Théo, comme pour sa franchise d’ailleurs. Défaits logiquement par le Jazz et les Rockets car toute défaite d’OC cette saison sera finalement très logique, Théo sort du banc en ce mois d’octobre et a parfois semblé manquer de tranchant autant qu’il a manqué de minutes. Une danse réussie avec Mike Conley et un slalom sympa dans la défense des Rockets tout de même, mais pour l’instant c’est davantage la faiblesse globale de son équipe qui enève tout intérêt à ses matchs, et donc, peut-être, à une quelconque source de motivation. L’arrivée de Josh Giddey, l’explosion attendue de Shai Gilgeous-Alexander et la présence obligatoire de Lulu Dort pour ne pas prendre 180 points tous les soirs jette un peu le froid sur le futur total de ses minutes mais patience, les quelques rais de soleil aperçus et le flegme de Théo suffisent à nous éviter de paniquer.

  • Thunder @ Jazz : 4 points à 1/6 au tir dont 0/3 du parking et 2/2 aux lancers, 2 rebonds et 3 passes en 21 minutes
  • Thunder @ Rockets : 5 points à 2/2 au tir dont 1/1 du parking, 3 passes et 1 steal en 15 minutes

# Timothe Luwawu-Cabarrot

Une victoire et une défaite pour le héros de Tokyo, et pour l’instant Nate McMillan n’a daigné offrir au Français que quatre minutes dans le garbage time face à Dallas. Compliqué ce sera pour TLC de se faire une place dans un roster bien sale, mais l’abnégation du chanteur de No Scrubs paiera forcément dans une équipe qui vise le long terme cette saison et qui devra forcément reposer ses cadres à un moment donné.

  • Hawks vs Mavericks : 0 point à 0/1 au tir dont 0/1 du parking, 1 rebond et 1 passe en 4 minutes
  • Hawks @ Cavaliers : DNP

 # Frank Ntilikina

Lui aussi n’a eu le droit qu’à quelques minutes en toute fin de match face aux Hawks de Timothe Luwawu-Cabarrot, et les deux Frenchies auront au moins eu l’occasion de papoter japonais sur le parquet. Pas vraiment de rôle pour le moment pour Frank Lilina, aucun même, mais si les Mavs ont garanti son contrat cette saison c’est bien que Jason Kidd a sa petite idée derrière la tête. Le process risque de prendre un peu de temps, mais Franky n’est plus à ça près.

  • Mavericks @ Hawks : 0 point à 0/2 au tir dont 0/1 du parking, 1 rebond, 1 passe et 1 contre en 4 minutes
  • Mavericks @ Raptors : DNP

# Yves Pons et Killian Tillie

Rien à se mettre sous la dent pour les deux jeunes Grizzlies français mais ça viendra, notamment lorsque les organismes des leaders de Memphis auront besoin de souffler un peu. Personne n’est prêt pour un Kiki Tillie à 9/13 du parking, personne n’est prêt pour un poster d’Yvounet sur la tête de LeBron James, alors ce ne sera tout simplement pas pour ce soir. Sit down, be patient.

  • Grizzlies vs Cavaliers : DNP
  • Grizzlies @ Clippers : DNP

# Sekou Doumbouya

Arrivé de dernière minute dans l’effectif pimpé des Lakers et en tant que two-way contract, l’homme qui tenta un jour d’envoyer Tristan Thompson à la retraite a pris ses quartiers tranquillement à L.A., mais dans un roster qui pue déjà la crise (de la quarantaine). On l’a vu à l’aise à l’échauffement avec quelques légendes, probablement ses plus beaux highlights depuis un an, et on n’attend désormais plus qu’une chose : les premières élongations ou claquages des pépés californiens pour profiter un peu de Sekou en purple an gold. C’est pas bien de souhaiter le malheur des autres pour obtenir le bonheur des uns, on sait, mais dans une équipe où les mecs se tapent sur la gueule sur le banc et envoient des gros parpaings sur le terrain, on se dit peut-être que certains seront plus en sécurité à l’infirmerie qu’en risquant leur vie sous les bombes de Russell Westbrook ou devant un Dwight Howard énervé. Allez, Sekou, le plus dur sera de ne pas rire sur le banc quand les caméras d’ESPN bloqueront sur toi.

  • Lakers vs Nets : DNP
  • Lakers vs Suns : DNP

# Petr Cornelie

On l’avait quitté tout heureux en sortie de médaille d’argent olympique, et tout autant lorsque l’on apprit quelques semaines plus tard que les Nuggets avaient décidé de lui offrir un contrat deux-voies. Il faudra s’accrocher pour voir le parquet plus de dix fois cette saison à Denver mais le simple fait de voyager dans la valise de Nikola Jokic représente déjà une progression potentielle lorsque Mike Malone lui donnera sa chance. Ca n’a pas été le cas lors des deux premières rencontres des Nuggets mais ça viendra, et aujourd’hui on se pose surtout cette question : est-ce que Petr Cornelie garde ses énormes lunettes tah Inspecteur Derrick lorsqu’il mange avec ses teammates ?

  • Nuggets @ Suns : DNP
  • Nuggets vs Spurs : DNP

# Joel Ayayi

Repêché en two-way contract par les Wizards quelques heures seulement après avoir quitté le merdier des Lakers, l’ancien de Gonzaga aura quelques occasions de se montrer cette saison sous le maillot de DC, c’est sûr. L’absence de Bradley Beal vendredi soir face aux Pacers aurait pu être une belle première occasion mais Wes Unseld Jr. a préféré blinder de minutes ses leaders, ce qui peut se comprendre en début de saison et avec des joueurs en grande partie nouveaux arrivants. Gros coup de pression tout de même au deuxième quart-temps de ce Pacers – Wizards quand on a bien cru entendre le commentateur annoncer l’entrée du Français, mais douche froide quand on a finalement compris qu’il avait crié « aïe aïe aïe » en se coinçant les doigts avec une pince à linge. On se demande bien ce qu’une pince à linge foutait là, mais cette histoire montre surtout qu’il est l’heure de terminer cet article.

  • Wizards @Raptors : DNP
  • Wizards vs Pacers : DNP

Deux locomotives, deux jeunes qui doivent se mettre en route, un vieux qui a le temps de s’y mettre et tout un tas de petites rotations françaises qui attendent le bon moment pour étonner l’Amérique. Une première semaine contrastée mais les bonnes nouvelles suffisent à nous donner le smile et puis, merde, on a douze Français en NBA alors merci de ne pas faire la fine bouche. A la semaine prochaine et surtout n’oubliez pas : vive la France, et vive le camembert.

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top