Sixers

Joel Embiid devrait être à 100% pour le training camp : super mignon, en espérant qu’il le soit un jour en Playoffs

Joel Embiid 11 décembre

(Et il n’y croisera pas Ben Simmons).

Source : YouTube

Presque quatre mois après s’être déchiré le ménisque, Joel Embiid va retrouver les parquets pour le camp d’entraînement dans quelques jours. Le bobo du garçon serait apparemment derrière lui, mais au vu de l’historique médical du garçon, on se gardera d’être optimiste.

On prend la même histoire et on recommence. Tous les ans on parle des blessures d’Embiid avant le début de saison en disant que… ça y est, il va enfin tout casser sur 82 matchs, mais jusqu’ici le projet santé de Jojo a globalement toujours échoué. On finit même par avoir l’impression de pouvoir faire du copier-coller et réutiliser de vieux articles à chaque reprise de saison. Enfin bref… Dernier bobo en date pour Joel, une déchirure du ménisque du genou droit lors du Game 4 de la série de Playoffs contre les Wizards, qui l’avait d’ailleurs mis à l’écart pour le match suivant. Bien qu’il ait choisi de ne pas passer chez le chirurgien cet été, Jojo serait prêt à repartir dès le camp d’entraînement selon David Aldridge de The Athletic. L’insider a en effet affirmé que le pivot était un « full go », traduisez : « il peut y aller à fond » (merci reverso). Bonne nouvelle pour les fans des Sixers donc, surtout en ces temps tumultueux avec les bons copains Simmons et Rivers.

Raté, c’était le knee.

Genou, épaule, cheville, dos, poignet, cou, main, problèmes respiratoires… Quand on regarde toutes les blessures que Joel Embiid s’est tapé depuis son arrivée dans la Ligue, on a clairement l’impression de jouer à Docteur Maboul. On le sait depuis longtemps, l’ami Jojo est arrivé à la Draft avec une inscription « attention colis fragile ». Depuis qu’il est chez les grands, le Camerounais a ainsi déjà passé 295 rencontres sur 564 à…  l’infirmerie (soit plus de la moitié). Le squelette humain avait notamment raté ses deux premières saisons à cause d’un problème au pied et alors qu’il affirmait se sentir à « 100% » pour ses débuts, puis n’avait joué que 31 petits matchs en 2016-2017. Le quadruple All-Star a néanmoins plutôt intérêt à rester sur le terrain s’il veut justifier son nouveau contrat max. Le Camerounais en a pleinement les moyens, lui qui était le favori pour le titre de MVP la saison dernière avant que son corps ne le lâche dans sa course avec Niko Jokic. Puis pendant la série contre les Hawks, le fiston de Clint Capela avait concédé que son genou le dérangeait et qu’il ne se sentait pas à 100%. Pourtant, cette gêne ne l’avait pas empêché de planter un match à 39 ionp avant d’accrocher les 40 sur les deux premiers matchs de la série puis, deux autres trentaines plus tard, finir les sept matchs avec des moyennes de 30,4 points et 12,7 rebonds. Le pote de Russ, Simmons, Drummond et KAT (ça en fait du monde) a donc intérêt à lier la parole aux actes car à ce rythme on pourrait bien finir par croire que les problèmes sont plus dans la tête que physique…

Joel Embiid à 100%, ça reste un énorme kiff mais aussi pas mal de faux espoirs. On espère surtout cette fois-ci sera la bonne et que Jojo confirmera son bon état de forme dès la semaine prochaine. En tout cas, avec ou sans genou, lui sera au training camp… n’est-ce pas Ben ?

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top