News NBA

Point COVID du jour : pas de vaccin obligatoire pour les joueurs, mais des grandes tiges dans le nez avant chaque match

klay thompson vaccin

Désolé Adam Silver, mais C.J. McCollum a eu le dernier mot.

Source image : YouTube/nbacares

Voilà plusieurs semaines que les dirigeants NBA et l’asso des joueurs discutent du protocole COVID pour la saison à venir, et il y a du nouveau sur les négociations en cours. La Ligue s’est en effet pliée à la volonté de la NBPA, qui refuse d’obliger les joueurs à se faire vacciner pour la rentrée. 

Alors qu’on aurait pu s’y attendre en voyant les multiples protocoles plus ou moins stricts mis en place par Adam Silver et ses potes depuis plus d’un an, les dirigeants de la Grande Ligue n’obligeront finalement pas les joueurs à se faire vacciner pour reprendre la saison le 19 octobre prochain. L’asso présidée par C.J. McCollum a en effet refusé de bouger sur le sujet de l’obligation vaccinale selon ESPNÀ l’inverse des arbitres et d’autres membres de staff donc, la NBPA a ainsi décidé de tenir tête aux grands cerveaux de la Ligue. Les seuls joueurs qui devront donc recevoir le vaccin sont ceux des Nets, des Knicks et des Warriors pour jouer à domicile, cette obligation venant des autorités locales. En tout cas, la plupart des joueurs ne semblent pas réticents aux sérums anti-COVID puisque 85% d’entre eux seraient vaccinés selon les sources. L’info du jour nous vient en tout cas du duo Baxter Holmes et Adrian Wojnarowski (toujours lui) :

Selon Tim Reynolds de l’Associated Press, la décision de la NBPA s’est faite « en dépit des espoirs de la NBA ». Les joueurs ne sont donc pas obligés d’être vaccinés mais il est clair que ceux qui le sont passeront une saison bien plus tranquille par rapport à ceux qui refusent. Pour rappel, le protocole toujours en discussion indique par exemple que les joueurs non-vaccinés seront mis à l’écart de la majorité durant les trajets (avion et bus), les repas et réunions d’équipe. Même les casiers des vax et non-vax seront éloignés au sein des vestiaires. Dans l’éventualité qu’il soit cas contact ou qu’il présente des symptômes du COVID, un non-vacciné devra s’isoler pendant une semaine alors qu’un vacciné devra simplement se faire tester. En n’obligeant pas ses acteurs majeurs à se faire vacciner, la NBA s’aligne ainsi avec les autres ligues majeures américaines (MLB, NHL, NFL). Enfin, selon Shams Charania de The Athletic, la NBA a également informé aux joueurs non-vaccinés qu’ils devront fournir un test PCR clean lors des journées de voyage et/ou d’entraînement mais deux résultats négatifs les jours de match.

Bien qu’elle soit fortement recommandée et que les joueurs y soient fortement incités, la vaccination n’est donc finalement pas obligatoire au pays d’Adam Silver. C’était un point non-négociable pour l’association des joueurs, et le commish de la NBA a donc dû se ranger. Pour une fois. 

Source texte : ESPN, The Associated Press, The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top