News NBA

Point COVID du jour : les joueurs des Nets, des Knicks et des Warriors devront être vaccinés pour pouvoir jouer à la maison

Durant Harden Irving Nets 31 mai 2021 preview

Les dernières news sponso COVID, c’est par ici.

Source image : NBA League Pass

Alors que nous sommes dans la période creuse de l’intersaison et qu’il reste encore un mois et demi avant l’ouverture de la prochaine saison régulière, les consignes, informations et directives par rapport au COVID s’enchaînent. Après la vaccination des arbitres, on apprend que les joueurs évoluant à New York et San Francisco devront également être vaccinés pour espérer jouer dans leur marché.

C’est l’ami Shams Charania qui a apporté ces informations sur Twitter hier soir. L’insider de The Athletic a effectivement annoncé que les joueurs NBA non-vaccinés évoluant à New York et San Francisco – c’est-à-dire les joueurs des Nets, des Knicks et des Warriors – ne pourront pas jouer ni s’entraîner dans leur salle ou centre d’entraînement, sauf s’ils possèdent une dispense médicale ou religieuse valide. Traduction, ils ne seront pas autorisés à participer aux matchs à domicile lors de la saison 2021-22, que ce soit au Barclays Center (Brooklyn), au Madison Square Garden (New York) ou au Chase Center (San Francisco). Mais pourquoi ces joueurs-là et pas les autres ? Tout simplement parce qu’à New York et San Francisco, plusieurs lois ont récemment été votées par les autorités locales concernant la vaccination contre le COVID-19. Par contre, comme l’indique Shams, les joueurs des équipes adverses qui affronteront les deux équipes new-yorkaises ou les Warriors en déplacement ne devront pas être vaccinés pour pouvoir participer aux différentes rencontres. On avoue que c’est un peu curieux mais cela s’explique par le fait que les règles mises en place sur le plan local ne concernent pas les visiteurs, qui ne vivent pas dans les marchés en question.

Autre information par rapport au COVID et la prochaine saison NBA, la configuration des bancs de touche reviendra à un format classique, comme lors de la saison 2019-20 avant que le COVID ne foute un bordel monstre. Finies les places attitrées, finies les chaises loin du banc pour souffler après être sorti du match. Un pas de plus vers le retour à la normale donc, ce qui fait quand même vachement du bien. Cependant, d’après Shams, toutes les personnes travaillant autour de l’organisation et du déroulement des matchs devront porter un masque en début de saison, tandis que les fans qui voudront s’asseoir près du parquet devront être vaccinés ou alors montrer un test négatif avant la rencontre. En plus de ces directives imposées par la NBA, il y aura évidemment celles des autorités locales concernant les conditions d’accès à la salle afin d’assurer l’environnement le plus safe possible pour les supporters, les joueurs et tous ceux présents à l’événement.

Voilà pour le dernier point COVID, et il y en aura sans doute quelques autres avant le début de la prochaine campagne NBA le 19 octobre prochain. Allez, on se rapproche de plus en plus d’une saison normale, pourvu que la tendance se confirme. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top