News NBA

Accord NBA-NBPA sur les réductions de salaire pour les joueurs non-vaccinés : spoiler, l’addition risque d’être salée pour certains

Kyrie Irving

Les pertes potentielles pour Kyrie ? 381 000 dollars par match, 15,6 millions sur la saison. Ouch.

Source image : NBA League Pass

Lors du Media Day NBA, la question de la vaccination contre le COVID a pas mal dominé les débats. Et avec la présaison qui commence, les choses se précisent, notamment pour les joueurs évoluant à San Francisco et New York, qui on le rappelle doivent respecter des restrictions spécifiques. 

Obligés d’être vaccinés pour pouvoir participer aux matchs de leur équipe à domicile, les joueurs des Warriors, des Nets et des Knicks sont particulièrement concernés par le dernier accord trouvé entre la NBA et la NBPA (syndicat des joueurs), concernant la réduction de salaire pour matchs manqués liés à la non-vaccination. Cet aspect-là avait notamment été abordé lors du Media Day de Golden State avec Andrew Wiggins, qui n’est désormais plus concerné par tout ça puisqu’il vient de franchir le pas. Par contre, pour ceux qui ne sont toujours pas passés au centre de vaccination le plus proche, la perte de salaire sera non négligeable. D’après le duo d’ESPN Bobby Marks – Tim Bontemps, un joueur non-vacciné ne pouvant pas participer à une rencontre à domicile à cause d’un statut médical non conforme avec les restrictions locales perdra 1/91,6 de son salaire par match manqué. Pour ceux qui galèrent un peu en maths, il suffit de diviser le salaire total d’un joueur par 91,6 pour connaître le montant perdu à chaque rencontre. L’insider Tim Mauvaistemps a pris l’exemple de Kyrie Irving, star des Brooklyn Nets qui ne semble pas encore vacciné d’après les dernières indications : pour chaque match manqué au Barclays Center, Uncle Drew perdrait un peu plus de 381 000 dollars (34 916 200 / 91,6 = 381 181). Vous multipliez ça par 41, soit la totalité des matchs à domicile sur une saison NBA, et les pertes s’élèvent à plus de… 15,6 millions de billets verts. Chaud. Autre exemple histoire que vous compreniez bien, si Andrew Wiggins ne s’était pas fait vacciner, il aurait pu perdre 345 000 dollars par match manqué (son salaire est de 31 579 390), et 14,1 millions sur l’ensemble de la saison.

L’attaque au portefeuille pourrait convaincre les derniers réticents à se faire vacciner (5% des joueurs NBA ne sont pas vaccinés à l’heure actuelle), même si cette nouvelle réglementation ne concerne que les joueurs dans les marchés de San Francisco et New York, en tout cas pour l’instant car on ne peut pas exclure la mise en place de restrictions similaires dans d’autres villes à l’avenir. Pour info, les joueurs des autres franchises qui joueront en déplacement sur le parquet des Warriors, ou celui des Nets et des Knicks, ne sont pas concernés par les restrictions locales et pourront donc participer aux différentes rencontres. Et pour ceux qui se demandent si payer un joueur moitié moins permettra aux franchises de faire des économies sur la luxury tax, la réponse est non d’après Bobby Marks d’ESPN. Dommage pour Joseph Tsai, cela aurait peut-être pu permettre au proprio des Nets de dépenser moins tout en regardant James Harden et Kevin Durant marcher sur la concurrence…

On surveillera l’impact de cet accord NBA – NBPA sur les non-vaccinés, en particulier chez un joueur comme Kyrie Irving qui est directement concerné étant donné qu’il joue dans le marché new-yorkais. Vu les pertes potentielles, ça pousse quand même à réfléchir…

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top