Celtics

Zach LaVine et Bradley Beal dans le viseur des Celtics : Brad Stevens veut passer la vitesse supérieure, opération Free Agency 2022 enclenchée

Bradley Beal Jayson Tatum

On en connaît un qui aimerait bien que son poto Bradley Beal débarque à Boston.

Source image : YouTube/ MLG Highlights

Alors que l’intersaison 2021 va bientôt fermer ses portes, Brad Stevens a déjà un regard vers l’édition 2022. En effet, le président des opérations basket des Celtics aurait dans un coin de sa tête Bradley Beal et Zach LaVine – tous les deux potentiels agents libres l’été prochain – pour enfin emmener sa franchise jusqu’au titre. Explications et analyse.

Le Massachusetts s’est pas mal activé cet été et il se pourrait bien que l’intersaison prochaine soit également mouvementée au pays de Larry Bird. Alors que depuis pas mal de temps des rumeurs lient la franchise verte à Bradley Beal, ce serait désormais au tour de Zach LaVine d’être dans le radar des C’s selon Gary Washburn du Boston Globe. Deux grands noms, deux joueurs qui pourraient quitter leur équipe actuelle sur le court terme. Du côté de la capitale, le franchise player des Wizards est toujours à la recherche d’un succès qui lui échappe et même s’il reste pour l’instant fidèle à Washington, il aura une player option l’été prochain. Et qui dit player option dit agent libre potentiel si BB décide de l’utiliser et qu’il ne prolonge pas avant. De quoi être intéressé ensuite par l’équipe qui a éliminé les Wizards l’an passé au play-in tournament et celle de son pote d’enfance Jayson Tatum ? Why not. De l’autre côté, LaVine n’a toujours pas signé de prolongation à Chicago malgré les gros moves effectués par la franchise cet été, ce qui inquiète forcément un peu la Bulls Nation par rapport à l’avenir de son All-Star, en fin de contrat en 2022. Il se pourrait cependant que le Real Beal et le meilleur dunker du monde (déso Aaron Gordon) attendent tout simplement de pouvoir signer leur contrat max prochainement. Les deux garçons pourraient en effet obtenir une extension de 235 millions de dollars sur cinq ans l’été prochain. Pour cela, le Bull devra être membre d’une team All-NBA cette saison tandis que Bealou devra simplement décliner sa player option. En tout cas, Brad Stevens n’a pas attendu pour se poser sur ces deux dossiers, mais privilégierait apparemment la piste Bradley Beal.

Les Celtics veulent donc se refaire une santé et on les comprend. Les hommes de Brad Stevens version coach sortent d’un échec dès le premier tour des Playoffs alors qu’ils restaient sur trois finales de conf’ disputées lors des quatre dernières saisons. En conséquence, le staff et les bureaux ont bien bougé cet été, et ce pourrait être le tour du roster dès l’été prochain. L’arrivée d’un de ces deux shooting guards basculerait Jaylen Brown à l’aile et Jayson Tatum au poste 4, ce qu’on a déjà vu régulièrement cette saison. Sachant que Double B et ZL sont d’excellents shooteurs – 42% à 3-points cette année pour LaVine et quasiment 38% en carrière pour Beal – , le fit tactique ne pose pas vraiment problème. De plus, un nouveau créateur ne fera pas de mal aux Verts, qui ont bien galéré dans la série contre les Nets avec Tatum comme seul réel créateur (Brown étant alors blessé et Kemba Walker éclaté au sol). En plus, JT connaît le Wizard depuis toujours et vient de jouer avec LaVine aux JO. Bref, l’intégration ne sera pas un souci non plus. Attention cependant, car la banque verte est déjà bien remplie avec le trio Jayson Tatum – Jaylen Brown – Marcus Smart qui pèsera dans les 75 millions de dollars en 2022-23, le tout avec un Al Horford à 26,5 millions dont 14,5 garantis, ce qui risque de fortement compliquer la venue d’un des deux scoreurs. Mais on se doute que tout comme son mentor Danny Ainge, GM Stevens n’hésitera pas à faire les moves nécessaires pour essayer de se placer sur ces dossiers, comme dégager dans un éventuel sign-and-trade les contrats de Josh Richardson et Horford par exemple.

Après la saison compliquée de l’an passé, les Celtics comptent bien retrouver les hauteurs de la NBA et cela passe probablement par l’ajout d’un grand nom supplémentaire. La volonté de GM Stevens de ramener une de ces deux stars pourrait malgré tout bien dépendre des résultats de la bande à Ime Udoka cette année au milieu de la jungle de la Conf’ Est. En tout cas, on attendra l’intersaison prochaine pour voir si ces rumeurs sont fondées et si elles se réaliseront. Bref, affaire à suivre.

Source texte : The Boston Globe

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top