Bulls

Free Agency 2021 : DeMar DeRozan arrive aux Bulls dans un sign-and-trade et pour 85 millions sur 3 ans, ça rigole pas à Chicago !

demar derozan

ALLEZ !

Source image : NBA League Pass

C’était l’un des principaux dossiers de la Free Agency. Et on vient d’apprendre son dénouement. L’agent libre DeMar DeRozan débarque aux Bulls dans le cadre d’un sign-and-trade entre Chicago et San Antonio, et vient ainsi renforcer les Taureaux, bien décidés à faire du bruit !

Les Bulls avaient déjà frappé un grand coup la nuit dernière en réussissant à s’attirer les services de Lonzo Ball et Alex Caruso. Mais ce n’était visiblement qu’une partie du plan. Car ce mardi soir, le boss des Taureaux Arturas Karnisovas en a remis une couche en aller cherchant Mister DeMar DeRozan sur le marché. La nouvelle a été balancée par Shams Charania de The Athletic, alors que plusieurs rumeurs parlaient également d’une potentielle arrivée de DMDR chez les Clippers, dans sa ville natale de Los Angeles. Le nouveau contrat de l’arrière ? 85 millions de dollars sur trois ans, 100% garantis. Les derniers bruits de couloir laissaient entendre que DeMar était prêt à prendre un salaire moins élevé pour rejoindre une équipe compétitive lors de la Free Agency, mais finalement il décroche un très beau contrat à 31 ans, avec un salaire annuel (28,3 millions en moyenne) d’une valeur quasiment similaire à la player option qu’il possédait cette année (27,7 millions). Bien évidemment, les Bulls ne possédaient pas la marge salariale pour pouvoir l’accueillir simplement en tant qu’agent libre, alors ils sont passés par l’intermédiaire d’un sign-and-trade avec les Spurs, l’ancienne équipe de DMDR. D’après Adrian Wojnarowski d’ESPN, la franchise de San Antonio récupère ainsi le vétéran Thaddeus Young (salaire de 14 millions de dollars), Al-Farouq Aminu (salaire de 10 millions), et surtout un futur premier tour de draft et deux choix du second tour (2022, 2025). Et pour info, Young et Aminu rentrent dans leur dernière année de contrat, ce qui va permettre aux Spurs de libérer dans un an les 24 millions qu’ils récupèrent aujourd’hui. Une contrepartie intéressante donc pour San Antonio, qui ne perd pas DMDR sans rien.

Pour ceux qui en doutaient encore, voici une nouvelle preuve des ambitions de Chicago sur les années à venir. On savait qu’Arturas Karnisovas voulait rapidement remettre les Bulls sur le devant de la scène, on peut dire qu’il s’en donne les moyens. Lors de la dernière trade deadline, le nouveau vice-président exécutif des opérations basket – en place depuis avril 2020 – avait fait en sorte de ramener le pivot All-Star Nikola Vucevic dans la Windy City, quitte à sacrifier Wendell Carter Jr. et surtout deux choix de premier tour de draft. Hier, il a mis 85 millions de dollars pour recruter Lonzo dans le cadre d’un sign-and-trade avec les Pelicans, il a mis 34 millions sur le Carushow, et aujourd’hui il décide de lâcher du capital draft plutôt important pour acquérir un arrière vétéran qui a dépassé la trentaine mais qui reste un joueur offensif bien solide, tournant à 21 points et 7 passes de moyenne en 2020-21. Depuis Tokyo, la star des Bulls Zach LaVine – en attente d’une extension et potentiellement agent libre en 2022 – doit être ravie de voir que son management fait tout pour l’aider à jouer enfin les Playoffs. Car c’est clairement l’objectif pour les Taureaux à court terme. Redevenir une équipe de Playoffs, redevenir une vraie équipe qui compte dans la Conférence Est. Cela risque d’être un peu short pour véritablement jouer dans la même cour que les Nets, les Bucks, voire le Heat ou les Sixers, mais en tout cas faudra compter sur Chicago l’an prochain.

Nouveau gros coup réalisé par les Taureaux, qui commencent à avoir de la gueule quand même. Si on verra jusqu’où ça peut aller, on ne pourra pas reprocher à Arturas Karnisovas de ne pas tenir ses promesses. Il voulait rendre les Bulls compétitifs, c’est chose faite. Maintenant, c’est au coach Billy Donovan de trouver la bonne formule pour faire fonctionner tout ce beau monde.

Source texte : The Athletic / ESPN

1 Comment

1 Comment

  1. Alceste Poquelin

    3 août 2021 à 23 h 11 min at 23 h 11 min

    Le nouveau management des Bulls fait un taf de dingue en si peu de temps. LaVine doit être ravi. A l’inverse, Doncic et Lillard doivent être en pls…

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top