Suns

Free Agency 2021 : Elfrid Payton signe un an à Phoenix, on connaît donc le back-up du back-up de Chris Paul

Elfrid Payton

Trois ans après, Elfrid Payton va retrouver Phoenix. La coupe de cheveux a changé mais pas les pourcentages au tir.

Source image : YouTube

Au milieu de l’excitante nuit de Summer League, une petite Shams Bomb est venue ravir les fans des Suns… euh pardon des Knicks. Free-agent, le meneur Elfrid Payton ne prolonge pas à New York et s’engage un an avec Phoenix. Spoiler, il ne sera pas titulaire.

L’arrivée de Kemba Walker, la prolongation de Derrick Rose ou encore l’émergence d’Immanuel Quickley. Le poste de point guard chez les Knicks paraissait assez bouché, demandez à Frank Ntilikina. Pourtant, le meneur titulaire lors des deux dernières saisons à Big Apple n’était autre qu’Elfrid Payton. En 108 matchs avec les Knicks, il tourna à 10 points de moyenne pour 4 rebonds et 5,2 passes. Par moments, il a pu apporter avec son profil assez complet et une défense plutôt solide. En revanche, son shoot reste catastrophique, notamment son tir extérieur avec un incroyable pourcentage de 29% derrière l’arc depuis sa draft en 2014. Si, en début de carrière, Payton pouvait avoir l’excuse de sa coupe de cheveux qui l’empêchait de voir le cercle, son passage chez le coiffeur ne l’a pas aidé car les pourcentages ne se sont guère améliorés. Rédhibitoire pour prolonger à New York, quand on sait que le shoot et le talent offensif faisaient défaut aux hommes de Tom Thibodeau la saison passée.

Free-agent durant cette intersaison, ce sont les Suns qui ont jeté leur dévolu sur l’ami Elfrid comme l’a annoncé Shams Charania de The Athletic. Dans l’Arizona, il va retrouver une franchise qu’il avait déjà connue lors de la saison 2017-18. Il avait été échangé en fin de contrat rookie par Orlando, où il avait débuté sa carrière, à Phoenix contre un paquet de chips (un second tour de draft). Durant cette fin de saison 2017-18, en 19 matchs, il avait tourné à des moyennes honorables de 11,8 points, 5,3 rebonds et 6,2 passes. Néanmoins, les pourcentages restaient toujours aussi horribles : 43% au tir, 20% à trois points (!) et 68% aux lancers. Chez les Suns, il va retrouver Devin Booker, déjà présent lors de son premier passage. Toutefois, pas de starting five au côté du petit copain de Kendall Jenner cette fois-ci pour Elfrid, le poste est occupé par un certain Chris Paul. On ne sait pas si vous connaissez. Payton apportera lui un peu de profondeur de banc sur le backcourt des Suns avec sa défense et sa polyvalence, tout en n’oubliant pas de laisser le shoot aux autres.

Elfrid Payton débarque dans l’Arizona et il va devoir apporter en sortie de banc. Vu le gros taf accompli par Monty Williams avec Cameron Payne, il se pourrait qu’on assiste à une autre métamorphose l’an prochain. 

Source texte : The Athletic

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top