News NBA

Preview de la soirée NBA : J-7 avant la ligne d’arrivée, il est l’heure de lâcher les chevaux

horse ball

Et le magnifique lay-up de Trae Young et son cheval Faucon d’Atlanta !

Source image : YouTube

Bon, là, ce n’est plus une question de vie sociale, c’est une question de vie ou de mort. Dernière semaine de saison régulière qui débute ce soir avec six matchs au programme. Au menu : d’alléchants duels d’équipes qui jouent la hiérarchie en Playoffs, face à d’autres qui jouent leur place dans le play-in tournament. J-7 avant le bouclage des classements : à vos marques, prêts ? Feu !

1h30 : Cavaliers – Pacers : les Pacers ont pris un sacré coup sur la tête après la défaite en prolongation face à un Bradley Beal en mode 50 et un Russell Westbrook – oh surprise – en 33-19-15. Les Trotteurs ont été dressés et envoyés à coup de sabot à la toute dernière place qualificative pour le play-in tournament. Pas de panique, le calendrier est sympa avec eux et ils ont l’occasion de trotter IRL en assénant une onzième défaite de rang aux Cavaliers, qui eux ne sont sans doute pas prêts de les faire cavaler. Attention tout de même car Malcolm Brogdon (ischio-jambier) et Jeremy Lamb (genou) ne sont pas encore sûrs d’être sur le parquet ce soir.

1h30 : Hawks – Wizards : malgré l’absence de Bradley Beal pour les deux matchs à venir, on devrait avoir un vrai beau duel entre les Wizards, vraiment pas loin de composter leur ticket dans le play-in et les Hawks, à qui les Playoffs tendent les bras s’ils ne pataugent pas dans la semoule. Avec un objectif Top 5 et le Heat en embuscade, ne croyez pas que la win est plus essentielle pour les joueurs de la capitale que pour les Faucons. À noter que du côté d’Atlanta, De’Andre Hunter pourrait faire son grand retour ce soir. En face, on part sur un cinq de départ Westbrook-Westbrook-Westbrook-Westbrook-Westbrook, de quoi être assez serein sur l’issue de la rencontre.

2h : Grizzlies – Pelicans : victoire impérative de chez impérative pour les Pelicans dans cette jungle annoncée face aux Grizzlies. Le neuvième face au onzième, ce sera forcément un choc de la soirée et les Oursons semblent terriblement mieux armés puisqu’ils possèdent un effectif plus au complet (et plus complet tout court) que leur adversaire du jour. Brandon Ingram – forfait depuis deux matchs – ne semble pas encore prêt pour repartir, et Zion Williamson sera aussi absent.

2h30 : Spurs – Bucks : les Spurs commencent à en avoir ras le bol de se taper que des gros depuis le début du mois de mai. Ce n’est indéniablement pas le meilleur mois de l’année pour eux, on dirait même que nos nombreux jours fériés de la période ont été inventés pour nous condamner à nous délecter de leurs défaites à répétition. On vous annonce que ce sera non seulement douloureux pour San Antonio jusqu’à la fin de la saison, et que ça peut commencer continuer encore ce soir mais qui sait ? Les Bucks ont déjà sécurisé le Top 3, après tout, donc ont moins à perdre. Consigne aux Spurs : interdiction de vérifier si votre dixième place de l’Ouest tient toujours en checkant le score de Grizzlies – Pelicans sur son smartphone à la mi-temps. Non mais je vous jure, les djeuns de nos jours.

4h : Warriors – Jazz : un peu la même physionomie que le match du dessus, un play-inien qui reçoit un gros, à savoir la meilleure équipe de la Ligue. Toujours pas de Donovan Mitchell (et probablement pas de Mike Conley) à l’horizon mais avec un Big Three Jordan Clarkson – Bojan Bogdanovic – Rudy Gobert, le Jazz risque de continuer à pousser fort la chansonnette. Sauf si Stephen Curry décide encore de monopoliser le micro.

4h : Blazers – Rockets : ET LES ROCKETS QUI REVIENNENT DANS LA COURSE… Alors non, ce soir, seuls les Blazers sont autorisés à gagner. Pour 1 – continuer à rêver des Playoffs et 2 – expliquer à Anthony Davis qu’il est bien mignon mais que le calendrier de la bande à Damian Lillard est terriblement plus avantageux pour accrocher le Top 6. Oh wait, c’est bel et bien le dernier penalty offert aux hommes de l’Oregon avec cette opposition face au pire bilan de la Ligue. Donc engrangez de la confiance ce soir est nécessaire pour ne pas venir en tremblant des genoux à Utah/Phoenix et lors de la réception de Denver.

Dernière semaine de régulière, tension, joie, tristesse, déception, retournement de situation, élucubration, prestidigitation ! Six matchs, 6/6 avec de l’enjeu, what else ?

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top