Hawks

Rajon Rondo toujours blessé : l’infirmerie des Hawks ne désemplit pas, c’est même le lieu de rendez-vous des recrues

Rajon Rondo Hawks 6 janvier 2021

On a bien aimé l’intersaison des Hawks, mais ça serait une bonne chose de voir les recrues sur le terrain aussi, hein Rajon.

Source image : Youtube/MLG Highlights

Dérobé aux Lakers pour son expérience, Rajon Rondo n’a pour le moment que très peu eu l’occasion de prouver le plus qu’il peut apporter aux Hawks sur les parquets. Il n’est d’ailleurs pas le seul joueur habitué de l’infirmerie en ce début de saison 2020-21, quasiment l’ensemble des recrues de l’intersaison s’y retrouvent actuellement.

Signé pour deux ans et 15 millions de dollars au cours de l’intersaison, Rajon Rondo était l’un des renforts les plus attendus du côté des Hawks. Le meneur de 34 ans n’a cependant pas pu démarrer l’exercice 2020-21 avec ses nouveaux coéquipiers car absent lors des deux premiers matchs. À la suite de son retour solide au jeu contre les Pistons fin décembre (12 points à 5/8 au tir, 2/3 à 3-points et 8 passes en 15 minutes en sortie de banc), le vétéran a joué un deuxième match face aux Nets mais a été coupé dans son élan par la suite. Depuis le 30 décembre, le joueur le plus âgé de l’effectif n’a pas pu refouler les parquets en raison de bobos aux deux genoux. L’espoir de le voir rejouer rapidement s’est éteint face aux Knicks dans la nuit de lundi à mardi. Alors qu’il était en tenue, Rondo n’a finalement pas pu tenir sa place. Comme l’indique ESPN, son absence va se prolonger pour au moins trois rencontres supplémentaires, la faute à un genou droit douloureux. Un temps d’arrêt que le staff médical des Hawks estime nécessaire pour aider l’ancien à récupérer et solidifier ses genoux fragiles. Son cas sera réexaminé avant que l’équipe s’envole pour un road-trip à l’Ouest du pays (Phoenix, Utah, Portland) le 13 janvier.

Recruté pour apporter sa roublardise, son QI basket et ses capacités défensives, Rondo n’a donc pas pu s’exprimer comme il l’aurait voulu depuis la reprise. Il n’est pas le seul puisque les Hawks ont une infirmerie bien remplie en ce début de saison 2020-21. Si Clint Capela a pu regagner les parquets fin décembre, plusieurs joueurs importants de la rotation sont toujours sur la touche. Danilo Gallinari, lui aussi arrivé durant l’intersaison pour apporter son expérience et du shoot, n’a pris part qu’à deux rencontres avant d’être mis au repos forcé pour soigner sa cheville. Aucune date de retour n’est pour l’instant prévue, son cas devant être réévalué à la mi-janvier. Également touché à la cheville, Kris Dunn n’a pas du tout foulé les parquets cette saison (il s’est même fait opérer, absent au moins jusqu’à mi-janvier), tout comme Tony Snell, souffrant du pied. Pour boucler cette liste, on peut citer le nom du rookie Onyeka Okongwu. Le sixième choix de la Draft 2020 n’a pas encore eu l’occasion de découvrir la NBA car il récupère d’une blessure au pied, on espère le voir assez rapidement. Malgré tout ça, l’équipe s’en sort plutôt bien, menée par un Trae Young de gala (28,6 points, 4,1 rebonds et 9,1 passes) et bien entouré par un casting pour l’instant très jeune mais tout aussi talentueux. John Collins évidemment, mais aussi Cam Reddish et De’Andre Hunter, intégrés dans le cinq majeur par le coach Lloyd Pierce, qui a choisi de mettre Bogdan Bogdanovic (enfin une recrue qui n’est pas blessée) dans un rôle de remplaçant. Cependant, après un beau succès face aux Nets (114 à 96) il y a quelques jours, l’équipe a concédé deux défaites évitables face aux Cavaliers (91 à 96) puis aux Knicks (108 à 113), prouvant le chemin à parcourir pour réussir à performer avec continuité.

Pour l’instant huitièmes de la Conférence Est avec un bilan de quatre victoires et trois défaites, ces Hawks sont difficilement jugeables étant donné qu’ils évoluent sans plusieurs joueurs (Rondo, Gallinari, Dunn, Okongwu) recrutés pour apporter notamment de l’expérience et/ou un plus en défense, pas le point fort de l’équipe jusque-là. Vivement que l’infirmerie se vide afin de pouvoir observer ces Faucons prometteurs au complet. 

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *



To Top