Thunder

Officiel : Billy Donovan et le Thunder se séparent à l’amiable, le premier domino est tombé

Billy Donovan

Quand tu quittes la soirée avant tout le monde pour ne pas devoir aider à ranger.

Source image : Youtube / NBA Network

Arrivé en fin de contrat au Thunder, Billy Donovan et la direction de la franchise ont décidé de prendre des routes différentes. C’est la fin d’une collaboration de cinq ans qui a souvent été contestée mais qui se termine quand même sur une bonne note. Le départ du coach est aussi le premier move d’une intersaison qui devrait être mouvementé dans l’Oklahoma.

On se rappelle encore quand le jeune quinquagénaire est arrivé dans la Ligue en 2015, ouvrant une nouvelle passerelle vers la NBA pour les techniciens de NCAA avec l’aide de Fred Hoiberg signé quant à lui à Chicago. Victorieux en College Basketball avec les Gators de Joakim Noah et Al Horford notamment, Billy Donovan comptait dupliquer sa méthode dans une talentueuse équipe du Thunder qui pouvait encore compter sur son duo formé par Kevin Durant et Russell Westbrook à l’époque. On ne va pas refaire toute l’histoire, OKC passe à un Klay Thompson de retourner en Finales NBA et perd son MVP le même été, envoûté par la remontada des Warriors. A partir de là, Billy The Cat  va surtout devoir apprendre à gérer l’ego et la puissance de feu d’un Brodie esseulé lancé en quête de vieux records que l’on pensait intouchables. Et si Westbrook va bien enchaîner trois saisons en triple-double de moyenne, le Thunder restera systématiquement bloqué au premier tour des Playoffs malgré le soutien de Dennis Schröder, Carmelo Anthony et même Paul George qui sont tous au moins passés à la Chesapeake Arena. Avec le trade du Marsu à Houston et un effectif largement rénové et rajeuni, la franchise n’avait pas de grandes attentes cette saison. C’était pourtant la campagne la plus convaincante de Donovan qui a été élu co-entraîneur de l’année par ses pairs avec Mike Budenholzer. Toujours stoppée au premier tour des Playoffs certes, mais tellement improbable et avec énormément de coeur ainsi qu’une belle alchimie entre les vétérans et les jeunes. Chris Paul qui n’était pas censé rester a embrassé son nouveau rôle de papa-poule et OKC était à un contre de… James Harden d’obtenir le droit de se mesurer aux Lakers au tour suivant. Tant pis, l’histoire fut belle et nombreux sont ceux qui doivent des excuses à cette équipe-là. Mais cette parenthèse dorée dans la bulle semble déjà terminée avec la séparation à l’amiable du coach et de la franchise qui devrait précéder une grosse vague de départs dans l’Oklahoma au cours des prochains mois. C’est Adrian Wojnarowski d’ESPN qui partage les mots de Sam Presti.

« Nous avions prévu de nous rencontrer à la fin de la saison pour évoquer comment chacun voyait la suite. Après ces discussions, il est apparu que nous ne pouvions pas lui donner des informations assez claires sur la direction future de notre équipe lors des prochaines saisons qu’il est en droit de demander à ce stade de sa carrière. Ainsi, nous refermons ce chapitre en nous rappelant tout ce qu’il a donné pour cette équipe, cette organisation et la communauté. Billy aura toujours une place dans la famille du Thunder. »

Le vice-président lâche un bel hommage à son coach des cinq dernières années mais il met surtout le tapis de sol pour les fans du Thunder. On espère que vous avez kiffé la saison et que vous avez bien profité des joueurs car l’équipe pourrait être (très) différente à la rentrée. L’idée ? Se servir de Chris Paul, Steven Adams et Dennis Schröder comme monnaie d’échange pour construire un tout nouveau projet autour des quelques jeunes déjà présents tels que SGA, Luguentz Dort ou encore Darius Bazley et Hamidou Diallo. Un rebuild comme on les aime, qui va nécessiter du temps et une bonne dose de nez fin de la part de Sam Presti dans lequel Billy Donovan ne semblait visiblement pas prêt à se lancer. A 55 ans, le technicien devrait vite rebondir. De nombreux bancs restent vacants en NBA et les Bulls, les Sixers mais aussi les Pacers et les Pelicans pourraient rapidement l’approcher pour réaliser un entretien pour son second poste de head coach dans la Ligue même s’il n’oubliera jamais la première franchise à lui avoir fait confiance.

« Cet endroit sera toujours spécial pour nous. J’aurai toujours beaucoup de respect pour cette organisation et je souhaite au Thunder ainsi qu’à ses fans tout le succès qu’ils méritent. »

Avec un bilan de 243 victoire pour 157 défaites, Billy Donovan quitte l’Oklahoma avec un bilan solide et une belle régularité pour se qualifier en Playoffs. Il quitte le navire au début de la reconstruction pour tenter de poursuivre sa série et pourquoi pas retourner en finale de Conférence comme il l’avait fait en 2016.

Source texte : ESPN

Cliquez pour commenter

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *


To Top